Découvrez un instrument à cordes, le violon !

En musique nous avons travaillé sur les instruments à corde : la contrebasse, le violoncelle, l’alto, le violon. La contrebasse est l’instrument le plus gros des quatre,  donc celui qui fait le son le plus grave. Et le violon est le plus petit donc il fait le son le plus aigu. En classe, nous avons écouté Stéphane Grappelli qui était un grand violoniste de jazz et il avait appris à en jouer tout seul !

 

Ensuite le papa de Danaé est venu nous présenter ses violons et nous a permis d’en jouer. Il nous a dit que le fabriquant s’appelle le luthier.

Le papa de Danaé nous a expliqué comment positionner notre corps : on devait mettre la main devant soi comme si on se regardait dans un miroir et puis on mettait la deuxième main pour prendre l’archet. Ensuite, on a joué du violon. « J’ai adoré le son, même si ça faisait la porte qui grince ! » Manon

« Quand j’ai essayé, j’ai adoré ! » Maynace 

C’était génial car nous avons appris plein de choses ! « Papa ne m’a pas interrogé mais ça m’a quand même plu ! Quand papa joue du violon à la maison pour s’entraîner, je l’entends et ça me donne envie de danser ! » Danaé  

« Quand j’ai essayé le violon, ça m’a plu et j’ai trouvé ça un peu facile car il fallait tirer l’archet de haut en bas ! » Farah

Publié dans art

Nos meilleurs poèmes

Au mois de novembre et de décembre derniers, toute la classe a écrit un poème sur le thème de la saison ou de Noël : il fallait inventer un poème qui avait un sens mais avec des rimes ! Il fallait aussi que le thème soit respecté ! C’était difficile de chercher des rimes et de trouver des idées sur notre thème !

Ensuite, nous les avons lus à la classe et on a voté pour mettre les meilleurs dans le blog, c’est à dire ceux qui récoltaient plus de 15 voix, les voilà ! Bonne lecture !

Noël en danger

Un soir de noël, je vois une lumière passer.

Une étoile filante ? Non juste les rennes galoper.

Le père Noël est en détresse, il ne faut surtout pas stresser.

Quand je descends,

Ouf , ce n’était que sa pause déjeuner

Bon, je retourne me coucher,

Pour qu’il finisse sa tournée.

Et demain matin j’aurai plein de jouets !

Jeanne

Lettre au père Noël

Yo le père Noël t’as intérêt à me ramener les 100 €

Sinon je te fais une prise de judo

Et la switch et aussi un Iphone 6 et mon BMX qui coute 1000 €

Je dois te laisser

Sinon tu vas pleurer

Bon je suis quand même gentil

Je vais te laisser un cookie

C’était une blague mon vieux !

Alésio

Noël

Noël c’est le froid

Et j’y crois

Noël c’est la neige

Et le père Noël

Le froid de l’hiver

Et mon anniversaire

Le ski dans les Pyrénées

Et les animaux de la forêt

Les rennes qui traînent

Le traîneau du père Noël

Le gros repas

Avec de bon plats

Les gros cadeaux

Qui sont tous beaux

Mes petits cousins

Qui chipent les cadeaux des copains

Mais c’est aussi

Ma famille qui rit !

Rose

L’ automne

Quand je me promène sur le sentier,

Je vois les feuille tomber

Elles sont d ‘abord de plusieurs couleurs

Vert, jaune, rouge puis elles meurent

Dans la forêt nous ramassons des marrons et des champignons

Et on trouve ça pas bon

En automne il pleut souvent

Et c’est agaçant

Le 31 octobre il y a Halloween

Avec nos copains et copines

On fait peur aux gens avec nos déguisements

On dit « des bonbons ou un sort »

Et on ressort dehors !

Élise et Yann

L’automne dans le froid

En automne on marche dans les feuilles mortes

Le vent fait claquer les portes

La pluie est froide

Les champignons poussent dans les bois

Toute ces couleurs chaudes ça dégage beaucoup d’émotions

Et on court pour le Téléthon

On ne mange plus que des choses chaudes :

Des marrons, de la soupe dans des pots

On reste beaucoup dedans

C’est le bon moment !

Thomas et Enzo

Noël

Noël, c’est la neige

On fait un gros repas

L’hiver, il fait froid

On fait du ski, les batailles de boule de neige

Le père Noël livre des cadeaux

et les rennes tirent le traîneau

Les lacs sont gelés

On ouvre tous les cadeaux

On voit les chalets en bois

On dort là-bas.

Soriba

L’hiver

L’hiver il y a Noël

Et le père Noël

Il apporte des cadeaux

Avec sa hotte sur son dos

Et ses rennes,

Le père Noël m’emmène

Je monte le sapin

Mais mon chien vient

Il y a de la neige à Noël

Les bonshommes de neige

On peut faire de la luge

Avec ses peluches

Faire des boules de neige

En s’en lançant dessus

Mais d’un coup

Le père Noël me fait coucou

Le père Noël danse

Qu’est-ce que j’ai de la chance !

Aya

Hiver

Noël ça sent les cadeaux

Les sapins, les calendriers

On aime tous la neige gelée

Les chocolats chauds

Noël c’est le froid

La soupe et les gâteaux

Il fait bien froid

On se sent chez soi bien au chaud !

Clothilde

L’hiver

Pour moi l’hiver c’est le froid j’en avais marre

Mais c’était Noël !

Le père Noël qui passe la nuit

Il n’y avait pas de bruit.

Sous le sapin des cadeaux !

Les joujoux dans les cadeaux.

La neige, un bonhomme de neige, des batailles de neige !

Le chocolat chaud , me reposer devant la cheminée.

Tiens un manteau .

Je te donne trois coquilles et un chocolat chaud.

Maynace

Le mystère de la plume

Au mois de décembre, Émilie Falk, la médiatrice du musée d’Angoulême, nous a demandé de l’aider : en effet, un jeu de piste dans lequel on doit retrouver une plume de dinosaure était en train d’être créé pour faire découvrir aux groupes scolaires les collections du rez-de-chaussée du musée. Nous avons donc aidé les créateurs du jeu (la DRAC, les IUT de la région, un professeur de sciences du lycée Guez de Balzac…) à améliorer le jeu. Ce professeur et Émilie sont venus quelques jours avant afin de nous expliquer le jeu : nous avons fait un petit exercice pour comprendre quel était le métier des paléontologue, géologue, préhistorien et historien car dans le jeu, chaque élève avait un rôle dans chacun des 4 groupes.

 

Jeudi 20 décembre, nous sommes donc allés au musée. Nous disposions d’un tablette pour trouver les énigmes et on a eu aussi un livre qui s’appelait « Le livre des énigmes »  avec des questions dedans. Il fallait aider l’héroïne du jeu, Rose, à retrouver son grand-père disparu avec sa plume de dinosaure ! On devait trouver des indices en cherchant dans le musée. Mais l’année prochaine, il n’y aura plus ce livre car le jeu sur la tablette sera tout à fait fini !

« C’était trop cool d’avoir la tablette, j’ai été surpris de voir la famille de squelettes des animaux qui vivaient dans le climat froid. Je ne savais pas qu’il y avait eu des bisons en Charente ! » Hussein

« J’étais impressionné d’arriver à taper sur la tablette alors que le reste du groupe n’y arrivait pas ! » Paul-Antoine

 

Nous avons commencé les épreuves chacun dans nos groupes. Il y avait 4 groupes différents: le club des As, les Jumanjis, les Goonies et les Indianas puis nous nous sommes dispersés dans nos groupes d’experts : Les géologues, les paléontologues, les préhistoriens et les historiens. Avec nos groupes d’experts nous avons résolu des énigmes, pour les géologues sur les pierres et les fossiles, pour les paléontologues sur les os de dinosaures, les préhistoriens sur les hommes préhistoriques et les historiens sur l’histoire (à partir de l’invention de l’écriture).

Sur la photo n°1, le groupe d’experts des historiens recherche des informations sur l’âge de bronze, il fallait savoir à quelle époque on travaillait avec certains matériaux et de quelle façon.

Sur la photo n°2, c’est le groupe d’experts des préhistoriens qui travaillaient sur les parois, et les outils des hommes préhistoriques.

A la fin  du jeu, nous nous sommes retrouvés dans le hall du musée pour placer toutes les cartes que nous avions gagnées en résolvant les énigmes. Il y avait des cartes comme la carte glaciation, la carte os de dinosaure, la carte plume, que nous avons remises sur la frise chronologique.

L’après-midi, dans la classe, les créateurs du jeu nous ont demandé notre avis sur le jeu, par exemple sur ce qui nous avait plu, ce qu’il manquait au jeu…

 » J’ai regretté de ne pas avoir eu la tablette dans les mains. » Soriba

 » J’ai adoré faire partie du club des as et apprendre beaucoup de choses, comme comment on travaillait le métal à l’âge de bronze, grâce à la tablette. » Rose 

C’était un jeu excitant, on devait réfléchir pour jouer ! En plus, c’était une occasion unique de faire la 1ère version du jeu et d’avoir aidé à l’améliorer. Deux articles de journaux sont sortis pour raconter ce qu’on a fait !

Jean Dubuffet et l’art brut

Jean Dubuffet est un peintre français qui parfois a travaillé avec Gaston Chaissac : ces deux peintres pensent que tout le monde peut faire de l’art, que c’est facile, ça s’appelle l’art brut.

Image associée

On a étudié les autoportraits de Jean Dubuffet, ça se fait avec 2 couleurs différentes le bleu et le rouge.  » J’ai aimé faire mon autoportrait même si ça ne me ressemble pas vraiment ! » Eliakim

« Je suis d’accord avec ce que disent les peintres, l’art brut est simple, tout le monde peut le faire ! » Yann

Nos autoportraits

Au mois de novembre, nous avons travaillé sur les autoportraits. Comme celui de Jean Dubuffet, nous avons tracé le contour de notre visage au marqueur noir puis nous avons délimité des espaces. Il fallait ensuite colorier les zones avec 2 feutres de différentes couleurs en faisant des traits, jamais dans le même sens.

Jeu

Voici les autoportrait les plus ressemblants, essayez de retrouver qui est qui parmi Alésio, Manon, Marjorie, Nawfel, Loric, Danaé, Maynace, Rose, Yann, Paul-Antoine, Elise et Thomas….

  

  

  

  

Eliakim et Yann

Les réponses : Elise,Yann, Rose / Nawfel, Marjorie,Thomas / Manon, Alésio, Paul-Antoine /  Maynace, Loric, Danaé

Publié dans art

Des conseillers municipaux enfants à l’école

Au mois de novembre, la ville d’Angoulême nous a proposé de participer aux élections afin de choisir un conseiller municipal jeune pour la ville : lorsqu’il sera élu, il ira aux réunions le mardi, à la mairie afin de rencontrer les autres conseillers élus de la ville et essayer ensemble d’améliorer la ville.

Les trois candidats

Paul-Antoine, Aya et Manon ont fait leur campagne électorale car ils étaient les trois seuls candidats.

Le projet de Manon était de mettre des bancs en bois dans l’artère piétonne pour que les gens viennent à pied (ça ne pollue pas) et puissent se reposer un peu.

Le projet de Paul-Antoine c’était de construire des locaux au centre ville pour que les gens qui viennent en vélo, en trottinette et en skate (ça ne pollue pas) puissent les ranger en sécurité.

Le projet d’Aya, c’était de mettre des panneaux « poubelles » et d’installer plus de poubelles en ville car elle trouve qu’Angoulême est sale.

Nous avions dessiné notre projet pour améliorer la ville sur une feuille et nous l’avons aussi présenté à la classe, puis affiché. (1ère photo)

Sur la 2ème photo, on voit les enveloppes et les bulletins avec nos trois prénoms écrits dessus.

« Nous avons été déçus de ne pas avoir gagné mais c’était quand même une belle expérience à faire ! » Manon et Paul-Antoine

Le matériel de vote

Nous avons pris un bulletin et une enveloppe pour aller dans l’isoloir pour voter à bulletin secret : c’est à dire si on nous menace pour voter pour quelqu’un d’autre, on pourrait voter pour la personne qu’on voudrait car le bulletin sera secret.

Après nous sommes allés dans l’isoloir pour rayer deux noms et n’en garder qu’un, sinon le bulletin était nul. Il y a eu aussi 2 bulletins blancs, c’est à dire des enveloppes vides.

  

« J’ai aimé voter pour une personne ! »Farah

« J’ai aimé être assesseure pour vérifier le nom des votants sur leur carte électorale. » Maynace

  

Le rôle des assesseurs et du président du bureau de vote

Le rôle du président est de dire « a voté » et d’ouvrir l’urne pendant que la personne vote. Sur l’urne, il y a un compteur qui permet de savoir combien il y a d’enveloppes dedans, ce doit être le même nombre que le nombre de votants. Ça permet au président de savoir qu’il n’y ait pas de triche !

   

Le premier assesseur prend la carte électorale et dit le nom et le prénom du votant à haute voix pour que le 2ème assesseur puisse le faire signer sur le registre électoral et ensuite tamponner sa carte.

 

« J’ai aimé quand on m’a dit « a voté », ça me faisait rire ! » Hussein

Le dépouillement

Pour le dépouillement, nous avons choisi quatre scrutateurs pour aider au bon déroulement du dépouillement. Nos quatre scrutateurs étaient Yann, Loric, Marjorie et Maynace et nos deux présidentes Rose et Danaé. Le 1er scrutateur ouvre l’enveloppe, le 2ème scrutateur sort le bulletin et le donne au 3ème scrutateur qui lit le nom écrit sur le bulletin et le 4ème scrutateur vérifie qui n’y ait pas de triche.

  

Enfin les deux présidentes, notent le nombre de voix sur les feuilles, et comptent les bulletins nuls et les bulletins blancs. Aya est arrivée en première place avec 11 voix (la majorité relative), Manon en deuxième place avec 5 voix et Paul-Antoine dernier avec 2 voix. C’est Manon qui est la suppléante si jamais Aya renonce. Ensuite nous avons appelé la mairie pour leur annoncer le résultat.

 

« J’ai bien aimé quand on a fait le dépouillement car il y avait du suspense ! » Clothilde

« J’ai bien aimé ouvrir l’urne parce que j’étais présidente avec Danaé ! » Rose

La grande soirée d’Aya à la mairie

  

Ça s’est passé vendredi 23 novembre, dans les grands salons de l’hôtel de ville ( notre ancien château) , Mme Garcia (sur la 4ème photo) a demandé à deux garçons de lire le compte rendu des deux années précédentes : les anciens conseillers municipaux nous ont ainsi parlé d’une course de voitures, d’un food truck… Ensuite, chaque nouvel élu a été appelé, j’étais contente mais un peu impressionnée ! Ils nous ont donné un sac avec un cahier et un stylo. Nous avons été pris en photo dans les grands salons et dans l’escalier de l’hôtel de ville. J’ai été très émue. Xavier Bonnefont ( notre maire sur la 5ème photo ) a fait un discours pour nous féliciter.. Enfin, nous sommes descendus dans la cour pour voir un spectacle de Noël, et j’ai vu mon amie Rose !

  

J’ai déjà assisté à 2 réunions pendant lesquelles on a élu notre maire (c’est Chloé, de l’école René Desfarges) et fait des activités : on a classé les idées des candidats non élus, on a discuté avec le maire sur ce qui pourrait améliorer notre ville et il nous a expliqué qu’il ne pouvait pas régler tous les problèmes ! Il nous a dit que mercredi, c’était la réunion des grands et qu’on pouvait y assister si on voulait et qu’ils avaient 80 idées à discuter et que cela se terminerait tard !

« J’aime bien être élue car je me suis fait plein d’amis là-bas et c’est exceptionnel de pouvoir aller dans les grands salons. En plus, on a eu la chance d’avoir un goûter ! Comme on avait tous bu beaucoup de jus d’orange, on a eu envie d’aller aux toilettes, malheureusement, elles étaient fermées pour travaux ! » Aya