Le handicap ne doit pas créer de différences !

Lundi 12 novembre, Dany et Claire, deux éducatrices du SESSAD, sont venues dans la classe pour nous parler des enfants handicapés.

Elles nous ont fait voir des enfants sur le VPI, il y avait des handicapés mais aussi des enfants qui avaient des différences visibles comme une fille rousse, un gros enfant… Mais parfois, le handicap ne se voit pas !

 

Ensuite, nous avons fait quatre sortes de jeux en faisant des groupes : les invisibles, le handidéfi, le handi des 7 familles…

Les jeux nous ont appris pleins de choses sur le handicap, maintenant à vous d’en apprendre !

Farah, Nawfel

Jeu

Trouve la bonne réponse parmi celles proposées :

1- Les personnes malentendantes ou sourdes, à la place de leur sonnette, ont

a- une sonnette plus forte

b- une lumière qui s’allume au-dessus de leur porte

c- ils ne ferment pas leur porte à clé et tout le monde peut entrer

 

2- Le diabète, c’est une maladie qui

a- gère mal le sucre dans le corps

b- fait aimer le sucre

c- gère mal les épices dans le corps

 

3- Les gens qui roulent en fauteuil roulant, s’ils veulent prendre le bus à Angoulême

a- peuvent attendre à tous les arrêts

b- ne peuvent attendre qu’à certains arrêts

c- ne peuvent pas le faire car les bus n’ont pas de rampe d’accès

 

4- Les gens aveugles de naissance, font des rêves

a- comme tout le monde, avec des images

b- avec des odeurs

c- avec des sons

 

 

Réponses : 1 : b ,  2 : a, 3 : b en effet, tous les bus sont équipés de rampes mais tous les trottoirs ne sont pas à la bonne hauteur, 4 : b et c

Le pop art

Le pop art est facile à faire, cela veut dire art populaire : Le pop art a été créé en Amérique en 1950. Les œuvres sont souvent des images qu’on découpe dans des magazines, qu’on colle et qu’on répartit sur la feuille. Par exemple, on choisit des publicités dans les magazines pour dire qu’il y a beaucoup trop d’affiches autour de nous : les artistes pratiquant le pop art dénonçaient la société de consommation !

  

« J’ai bien aimé le pop art parce que j’aime bien les images qu’on avait dans les magazines de la classe. » Inès

« J’ai bien aimé le pop art parce que j’ai aimé découper les images. »Oliana

  

Dans notre classe on a travaillé sur le thème du VTT et de la voile : il fallait prendre des morceaux de voilier ou de vélo dans des magazines et les mélanger avec ce qu’on imaginait !

Publié dans art

Gaston Chaissac

Gaston Chaissac est un peintre, ses parents, eux n’étaient pas artistes. Alors, il n’a pas fait d’apprentissage sur la peinture. Il est né le 13 août 1910 et mort le 7 novembre 1964. Son art facile à faire s’appelle l’art brut (à lire bientôt notre article sur l’art brut…!). Ses peinture sont jolies, originales et rigolotes. On a découvert Gaston Chaissac dans l’inconnu célèbre, le livre que l’on a lu : les 2 héros ont refait des tableaux comme lui. Nous, on a fait pareil : Avec la classe, on a dessiné des formes et on a collé des morceaux de papier peint.

  

  

« C’était facile à faire, on a bien aimé : on a travaillé avec des craies grasses pour le fond, du marqueur noir pour les contours et du papier peint pour le visage. »               Elise et  Marjorie

Publié dans art

Le Moyen Age au musée

Vendredi 5 octobre, nous sommes allés au musée d’Angoulême pour voir ce qu’il y avait au Moyen Age en Charente.

Laïla et Florent nous ont accueillis, fait visiter les vitrines et fait faire une activité.

Nous avons donc travaillé sur 2 types architecturaux : le castrum et les églises.

Le musée d’Angoulême

 

Avant le musée était la maison de l’évêque Girard : cela s’appelle l’évêché. Comme il travaille à la cathédrale, il habite juste à côté ! Il avait aussi sa petite chapelle privée pour prier (2ème photo) qui est maintenant un petit monument à visiter dans le musée ! Danaé 

 

L’architecture religieuse

Ce sont des chapiteaux sculptés qu’on trouve dans les cathédrales, les abbayes, en haut d’un pilier. « J’ai trouvé que c’était bien fait, très précis ». Enzo

  

Le castrum d’Andone des comtes d’Angoulême

Voici la maison des comtes d’Andone en Charente, où ils venaient chasser. Sur la 2ème photo, on voit les pierres, les ruines de ce castrum. Sur la 1ère photo, on voit la reconstitution qu’ont fait les historiens.

 

L’artisanat

Au Moyen Age on utilisait déjà des pièces de monnaie (1ère photo). Les éperons (3ème photo) servaient à faire avancer les chevaux, ils étaient accrochés derrière les pieds des chevaliers qui piquaient dans le flanc des chevaux pour les faire galoper.

Les gens du Moyen Age jouaient déjà à des jeux (2ème photo), comme les dames, mais tous n’étaient pas autorisés à tout le monde.

  

Comme artisans, on trouvait des potiers, des forgerons qui fabriquaient tous les objets en métaux, des maçons, des tisserands… « J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’objets médiévaux en commun avec nous ! » Jeanne

 

La chasse

Au Moyen Age on chassait de deux façons :

-1ère façon : on chassait avec des rapaces de haut vol et d’autre de vol bas. Ceux qui volent bas poursuivaient le gibier dans les forêts. Ceux qui volent haut chassaient en terrain découvert .

– La 2ème façon : les seigneurs chassaient avec des chiens à dos de chevaux, c’est la chasse à courre.

 » C’était très bien, on a appris plein de choses sur le Moyen Age ! » Hussein ,Thomas

    

L’atelier de reconstitution architecturale

 

On recollait les parties du castrum : la cuisine, les chambres, la grande cour, la petite cour, la forge… Florent nous avait fait deviner grâce à des questions orales. »C’était facile car la grande cour était la plus grande, dans la forge, il y avait un marteau et du métal… ! C’était bien. » Manon  » Ça n’a pas duré assez longtemps ! » Maynace

  

On était en train de reconstruire l’arc boutant d’une cathédrale : on a vu que la clé de voûte est la pierre centrale de l’arc que l’on doit poser en dernier pour que l’édifice tienne !

VTT

Tous les mardis nous faisons du VTT (VTT ça veut dire vélo tout terrain) au plan d’eau de St Yrieix. Mathieu, notre professeur de VTT, nous règle nos casques, nos selles et nous apprend à nous servir d’un VTT. Il faut que nous respections les consignes de sécurité afin de ne pas nous faire mal.

Préparation

  

On doit mettre un casque parce que si on tombe la tête la première, il nous protège ! Ils sont rangés du plus petit au plus grand, il faut les serrer mais pas trop.Ensuite on se range du plus petit au plus grand afin d’avoir son vélo. Il y a 4 tailles de vélo.

« C’est difficile d’enlever mon casque car mes cheveux sont en chignon ! » Maynace

« J’aime bien quand on fait les bosses ! » Aya

  

Circuit dans les bois

Il faut prendre son élan pour monter la côte, après il faut freiner pour descendre la pente et ensuite il y a un virage et il faut appuyer fort sur les pédales. Puis il y a une petite bosse.Ensuite, il y a une montée et un tremplin : « Pour moi, ça fait peur ! » Nawfel « Moi, ça me faisait drôle quand on descendait et des fois, j’avais perdu les autres ! » Hussein

  

« J’ai adoré quand maîtresse nous a pris en photo » Nawfel

  

Quand on pédale autour du plan d’eau, on peut aussi voir les copains qui font de la voile !

  

« J’ai bien aimé quand il y avait une descente et les tremplins ! » Hussein

Le tremplin

  

Il faut avoir les pédales parallèles, ne pas pédaler sur le tremplin et lever les fesse . La descente fait peur ! Tom, Alésio et Giorgi seulement ont fait le plus grand.

  

Mathieu aidait ceux qui avait peur de la descente ! Hussein et Soriba                

Le long du plan d’eau

On a fait la moitié du plan d’eau en vélo. On est allé dans les bois et on est rentré au garage.  » J’ai aimé les bosses mais ces collines sont un peu dures à monter ! J’adore quand on a sort les vélos du garage, ça veut dire que la séance va commencer ! » Soriba 

  

Le circuit de bosses

Le circuit de bosses est cool car sur les bosses on peut aller plus vite. Il faut prendre de l’élan pour qu’on puisse passer les bosses !

Le circuit en bois fait un peu peur mais après c’est bien ! On doit mettre les roues parallèles quand on descend et qu’on monte. Pour la balance on doit passer sur une planche en bois. Élise et Oliana

 

Tom, Giorgi, Pétro et moi nous avons fait le circuit en bois le plus dangereux : il y a des tremplins en bois qui t’envoient un peu dans les airs. Il y a beaucoup de bosses, on risque de se faire mal. Mais nous ne sommes pas tombés !  » J’aime les bosses et prendre des risques, je sais si je dois le faire ou pas car je suis inscrit dans un club de VTT » Alésio

Le carré magique

  

Le carré magique consiste à ne pas sortir du carré, interdiction aussi de mettre les pieds par terre et de se foncer les uns dans les autres, sinon on est éliminé ! A la fin de la partie il n’en reste qu’un. Petit à petit le carré rétrécit : il est fait avec des plots que bouge Mathieu, notre prof. Élise et Alésio ont gagné dans notre classe et Tom et Giorgi au CM2 !

« Alors c’est super, j’étais très content, mais je suis déçu parce que j’ai été éliminé 3 fois, et j’aurai aimé gagner ! » Yann

  » Moi, j’ai été impressionné car je ne pensais pas que ça serait si dur ! » Paul-Antoine

Rangement

« Avec Mathieu, j’ai aidé à mettre sur la vitesse 7 pour ranger les vélos parce que quand on démarre, c’est mieux. » Alésio Nous rangeons d’abord les casques et les vélos du plus grand au plus petit. Hussein et Jeanne

  

A la dernière séance du VTT, nous avons fait une grande balade, nous avons un peu été sur le tour du plan d’eau et après, nous avons roulé sur un nouveau parcours dans les bois où il y avait des obstacles naturels, des montées, des descentes, des racines et beaucoup de boue !! On a appris à bien connaitre le vocabulaire du vélo, ce n’est pas comme un simple vélo, on peut faire plus de figures et aller partout !