Projet changements climatiques: expériences avec les Petits Débrouillards

Notre travail sur l’énergie

Yannick, de l’association des Petits débrouillards, est venu nous proposer des expériences sur l’énergie.

A la recherche de l’énergie

Nous avions une carte qui représentait une ville. Yannick nous a donné des bouchons ; il fallait placer les bouchons sur la carte aux endroits où il y avait de l’énergie.

Nous n’avons pas trouvé les mêmes emplacements des bouchons.

Sur une frise chronologique nous avons placé les énergies selon le moment où elles ont été utilisées pour la première fois. Dans l’ordre:

  • le soleil; le bois (avec le feu); l’eau; la force musculaire de l’homme et de l’animal; les aliments;
  • le vent;
  • le charbon;
  • l’électricité;
  • le pétrole; le gaz naturel;
  • les produits radioactifs; la géothermie.

Nous les avons classées en énergie renouvelable ou non.

Après nous nous sommes mis en groupes de trois élèves pour faire des expériences.

Camille, Laura

Les expériences: pour produire de l’énergie à partir du vent ou de l’eau chauffée par le soleil

Recherche sur les moyens de conserver la chaleur

Expérience 1: quelle couleur réagit le plus au soleil ?

Matériel: des thermomètres, des papiers de couleurs différentes

étape 1: relever la température de chaque thermomètre.

étape 2: enrouler tous les thermomètres dans les papiers de couleurs différentes.

étape 3: les placer sous un spot et attendre 5 à 10 minutes.

étape 4: enlever les thermomètre, relever la température et l’écrire sur le tableau.

étape 5: recommencer 5 à 10 minutes après

étape 6: refaire la même chose

Conclusion: Nous avons relevé une température de 39,5° pour le bleu marine; 34° pour le rouge. Les couleurs les plus foncées gardent donc le plus la chaleur.

Expérience 2 : quel tube d’eau chauffe le plus au soleil ?

Matériel: des tubes, des papiers de couleurs différentes, de l’eau, des thermomètres

étape 1: remplir chaque tube de la même quantité d’eau.

étape 2: les placer sous un spot puis attendre 5 à 10 minutes.

étape 3: marquer la température de chaque tube. Puis les remettre sous le spot.

étape 4: les sortir et noter la température de chaque thermomètre.

Conclusion: c’est le noir qui chauffe le plus car c’est une couleur foncée.

Nine-Louise, Pauline LM, Hugo

Les éoliennes

But de l’expérience: allumer deux leds avec le souffle du vent

Matériel: un sèche-cheveux, une génératrice (ou éolienne), des leds, un anémomètre

Déroulement:

1.Nous avons mesuré la vitesse du vent produit par le sèche-cheveu avec l’anémomètre.

2. Nous avons emboité les jambes des leds dans une génératrice en veillant à ce que la plus grande jambe soit emboitée dans le fil rouge.

3. Nous avons activé les sèche-cheveux; alors les pales de la génératrice ont tourné et les leds se sont allumées.

Jean-Baptiste, Quentin G, Elliot

Les panneaux solaires

Les panneaux solaires fonctionnent grâce à la lumière: ils produisent de l’énergie.

Expérience:

Sur une table, des panneaux solaires et des lampes leds étaient posés. Nous devions les relier par des câbles et aller les exposer à la lumière.

Parfois les lampes s’allumaient sans le spot. Quelquefois elles ne s’allumaient pas car elles ne fonctionnaient pas avec ce panneau.

L’ampoule ne fonctionnait jamais, la grosse led moyennement, tandis que la petite led marchait à chaque fois.Conclusion

La petite led s’allume plus facilement car elle consomme moins d’énergie que la grosse et la moyenne.

Donc à la maison il faudrait prendre des plus petites ampoules led au lieu de celles qu’on a vraiment.

Quentin GZ, Albane, Emilien, Manon

Projets changements climatiques

Avec Marie-Emmanuelle, nous avons fait des expériences pour comprendre l’effet de serre.

DESCRIPTION DE L’EXPÉRIENCE
( je fais du gaz)

Le matériel :

-1 bouteille
-1 ballon
-du vinaigre blanc
-du bicarbonate de soude
Déroulement:

On remplit une bouteille de vinaigre blanc.

On met deux grosses cuillères à café de bicarbonate dans le ballon à l’aide d’un entonnoir.

On enfile le ballon autour du goulot de la bouteille sans faire tomber le bicarbonate dans la bouteille.

Enfin on soulève le ballon de façon à faire tomber le bicarbonate dans la bouteille. Puis on voit ce que ça donne.

Le ballon gonfle.

Conclusion:

Le vinaigre réagit au bicarbonate donc il crée des bulles: c’est le gaz qui monte et fait gonfler le ballon.

Emilien, Ethan et Nine

EXPÉRIENCE AVEC MARIE EMMANUELLE

Déroulement

Matériel : une bouteille en verre, un ballon de baudruche, du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc

1 Versez le vinaigre dans la bouteille en verre.

2 Ensuite versez deux cuillères à café de bicarbonate de soude dans un ballon de baudruche.

3 Enfilez le ballon sur le goulot de la bouteille en faisant attention à ne pas faire tomber la bicarbonate.

4 Puis soulevez le ballon pour que le bicarbonate tombe entièrement dans le vinaigre blanc.
Description

Nous avons versé le vinaigre blanc dans la bouteille. Nous avons versé 2 cuillères à soupe de bicarbonate dans le ballon. Nous avons mis le ballon sur le goulot de la bouteille.
Au top de Marie-Emanuelle nous avons retourné le ballon : le bicarbonate est tombé dans le vinaigre et le ballon s’est gonflé tout seul parce que nous avons crée du gaz.
Conclusion

En mélangeant le vinaigre et le bicarbonate, on fabrique du gaz.

Elliot, Quentin, Albane, Thaïs

 

Je fais du gaz

Nous avons eu besoin: de vinaigre blanc; une bouteille avec un trait de mesure; du bicarbonate de soude; un ballon et une cuillère à café.

Nous avons pris la bouteille mesure puis nous avons versé le vinaigre jusqu’au trait de la bouteille. Nous avons versé deux cuillères à café de bicarbonate de soude dans le ballon à la bouteille. Nous avons accroché le bout du ballon à la bouteille sans que le bicarbonate de soude tombe dans la bouteille.
Au top nous avons versé le bicarbonate de soude dans la bouteille.

Alors nous avons vu le ballon gonfler parce que le vinaigre et le bicarbonate font du gaz quand ils se touchent.

CONCLUSION
En mélangeant du vinaigre et du bicarbonate, on fabrique du gaz.

Camille, Laura, Quentin GZ et Pauline M

Projet changements climatiques : nos visites à Saint-Lary

Dans le cadre de notre projet nous avons visité des lieux qui nous permettent d’enquêter sur les effets des changements climatiques dans les Pyrénées et de trouver des moyens de lutter contre ce réchauffement.

Résumés de la visite de la centrale hydroélectrique

Dans la vallée d’Aure et du Louron, il y a 8 centrales hydroélectriques. Nous avons vu une maquette animée qui nous a expliqué comment marche une centrale hydroélectrique.

L’ensemble de la machine s’appelle le groupe turboalternateur; il est composé d’une turbine, de l’arbre, du transformateur et de l’alternateur.

Thaïs, Quentin G et Hugo

Pour commencer, nous avons visité le musée de la centrale hydroélectrique. Nous avons regardé une maquette qui nous montrait à quoi sert un barrage et comment faire de l’électricité: la force de l’eau permet de fabriquer de l’électricité.

Quand nous sommes sortis, nous avons vu des conduites forcées (qui amènent l’eau du barrage sous pression) et le canal de fuite (qui rejette l’eau propre dans la rivière).

Ensuite nous sommes allés dans l’usine. Quand nous sommes rentrés, nous avons vu deux alternateurs, dont un qui tournait.

l’alternateur

Alyssa, Adeline, Marie-Laure, Marie-Céline

L’eau est retenue par un barrage. Puis elle passe dans les galeries souterraines et arrive dans les conduites forcées pour venir faire tourner la turbine, grâce à la force de l’eau (à plus de 700 tours/minute).

A son tour la turbine fait tourner l’arbre, qui lui même fait tourner l’alternateur, qui produit de l’électricité.En France l’énergie hydroélectrique représente 8% de l’électricité utilisée.

C’est une énergie renouvelable qui représente la plus grande partie de l’énergie verte produite en France.

Arif, Octave, Ethan, Emilien

Résumé de la visite de l’usine à neige

Un monsieur nous a expliqué comment marchent les canons à neige. Il nous a dit que pour fabriquer de la neige il fallait trois éléments naturels : l’eau, le froid et l’ air sous pression.

Il nous a ensuite dit que la neige artificielle était plus dure que la neige naturelle et donc que pour fabriquer de la bonne neige il fallait produire de la neige artificielle sur le sol  avant la neige normale pour que cette dernière tienne plus.

Il nous a montré qu’il y a plus de 300 canons à neige contrôlés par quatre ordinateurs qu’il peut commander grâce à un PC portable (donc qu’il peut contrôler chez lui).

Sans la neige de culture les station de ski seraient ouvertes moins longtemps, voire pas du tout.

 Quentin G, Jean-Baptiste, Elliot, Roman

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-9

MERCREDI 29 MARS

Dernière journée à Saint-Lary, dernier cours de ski avec remise des diplomes…

7h30 Levers très laborieux pour certains. Garçons…

… comme filles .

Dans le couloirs on croise des mines éveillées…

… et moins éveillées !

7h45 Habillage puis petit déjeuner

8h30 Départ pour le téléphérique sans Albane ni Mathilde, fatiguées, qui restent dormir au Centre.

9h Arrivée au Pla d’Adet pour s’équiper.

9h15 Cours de ski

Chaque groupe rejoint son moniteur ou sa monitrice.

  • le groupe 1
  • le groupe 2
  • le groupe 3

Une piste noire descendue par le groupe 1 ce matin :

11h15 : fin du cours et remise des carnets de capacités en ski. Nous avons:

  • 1 piou piou
  • 16 flocons
  • 5 première étoile
  • 1 deuxième étoile
  • 3 troisième étoile

Mais qui a quoi ? Vous le découvrirez demain, à notre arrivée !

11h30: retour au Pla d’Adet pour rendre le matériel et prendre le téléphérique et rentrer au Centre.

12h30 Repas délicieux encore une fois

13h30: retour en classe pour le bilan

14h30: rangement, valises pour les garçons; achat des souvenirs pour les filles

16h: goûter dans la cour et récréation

16h30: rangement, valises pour les filles; achat des souvenirs pour les garçons

18h15: douches

19h: dîner puis veillée mystère…

C’est la soirée des enfants. Ils ont donc le droit de l’organiser… Les enfants ont choisi pour le dîner de manger en petites tables, sans les adultes et en séparant les classes.

Ensuite c’est la boum !

A la sortie la joie se lit sur les visages…

Un coucher plus tardif et le sommeil à rattraper se gèreront dans la bus…

 

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-8

MARDI 28 MARS

Après le petit déjeuner nous sommes partis à pied dans le village de Saint-Lary pour visiter la centrale hydroélectrique en passant le long de la rivière et sous le téléphérique. Le temps est printanier.

La guide nous a expliqué le fonctionnement grâce à des maquettes puis nous sommes sortis voir en réalité.

Les enfants ont adoré la visite. Elle donne du sens à notre travail.

A notre retour nous avons profité du beau temps pour la récréation dans la cour du centre puis retour en classe.

Il faut dire que la cour de récréation a du charme !

Le repas de midi nous a permis de reprendre des forces avant une promenade cet après-midi; nous allons utiliser des cartes topographiques et nous verrons un moulin qui utilise lui aussi la force hydraulique.

Promenade par un temps magnifique dans les hameaux environnants: Sailhan et le moulin de Mousquère, Bourisp, la vallée de la Neste d’Aure.

Equipement en casquettes obligatoire…

Arrêt au moulin pour le goûter et des jeux.

Retour au Centre avec un nouvel arrêt dans le parc.

Puis diner : salade composée, steak frites et iles flottantes. Ensuite direction la soirée photo; les groupes ont des défis à relever et fabriquent ou composent des déguisements…Appréciez !

 

Demain le réveil à 7h30 pour la dernière séance de ski risque d’être difficile…

 

 

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-7

LUNDI 27 MARS

Le réveil à 7h45 est encore difficile. Le petit déjeuner nous attend à 8h puisque notre cours de ski a lieu à 9h15.

Les niveaux de ski sont de plus en plus satisfaisants: il va y avoir plein d’étoiles !

Nous avons encore aperçu des vautours…

Nous avons pique-niqué au Pla d’Adet pour la dernière fois.

Ensuite nous avons visité l’usine à neige dans le cadre de notre projet sur les changements climatiques.

Cette usine permet de fabriquer de la neige artificielle pour satisfaire les skieurs. Il faut pour cela de l’eau, de l’air compressé et du froid.

Les machines qui compressent l’air sont très impressionnantes.

L’eau est extraite d’un barrage, le lac de l’Oule; il en faut 300 000m3 par saison ! Elle est ensuite acheminée jusqu’aux trois usines du domaine skiable d’où elle est projetée grâce à l’air compressé, dans un des 360 canons à neige de la station…

Mais pour cela il faut de l’énergie, apportée par l’électricité (en partie hydroélectricité, ce que nous verrons demain) et une température basse. Mais le taux d’humidité dans l’air a aussi de l’importance: plus l’air est sec et plus c’est facile; plus l’air est humide et plus c’est difficile…

Ensuite l’eau est projetée sur les pistes, sous forme de petits cristaux. Une machine passe pour étaler les tas formés.

Le tout est commandé depuis des ordinateurs.

Les canons à neige sont apparus à Saint Lary vers 1985. Ils fonctionnent plutôt la nuit, de novembre à décembre à janvier ou février. Sans eux la station n’ouvrirait que trois semaines par an ! Et si le réchauffement climatique s’accélère, ils ne suffiront plus…

La production de neige artificielle est relativement écologique puis que l’eau prélevée est rejetée dans la nature quand la neige fond, et qu’on utilise une électricité produite par la force de l’eau.

Après cette visite intéressante nous sommes rentrés au Centre en télécabines pour continuer notre enquête écologique: nous avons interrogé tous les acteurs du Centre.

Après le gouter et un long temps de récréation, nous avons écrit notre courrier et nous avons continué notre travail sur les changements climatiques.

Puis nous avons diné. Le menu était idéal !

Des enfants heureux et chouchoutés: une assiette spéciale est servie si on est allergique…

Ce soir veillée calme à la carte: fresque murale collective dans le couloir, musique, jeux dans les chambres ou lecture. Un grande partie de Loup Garou est organisée.

Coucher à 21h puisque la fatigue s’accumule; demain pas de ski mais visite de la centrale hydroélectrique.

 

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-6

Réveils très tardifs ce matin : changement d’heure, fatigue dûe au ski et veillée enthousiasmante d’hier s’accumulent… A 8 heures peu d’yeux sont ouverts !

Les premiers debout respectent le sommeil des autres en allant lire, papoter et consulter le blog dans le coin calme…

Nous descendons au petit déjeuner, en pyjama bien sûr, puisque nous sommes dimanche ! Croissants et autres viennoiseries font le régal des gourmands !

Ensuite retour dans les chambres pour la toilette, l’habillage et le rangement. Et il faut parfois un peu aider…

Même si nous sommes dimanche, nous allons ensuite en classe pour la suite du travail sur les changements climatiques : nous faisons le compte rendu du travail de groupe: les conséquences des changements climatiques sur le climat, l’eau, le paysage, les animaux, la forêt, l’agriculture et les activités des Pyrénées.

Après la récréation, nous écrivons les questions de notre enquête écologique sur le Centre: nous allons interroger le directeur, les animateurs, les équipes de cuisine et de ménage à propos de l’alimentation, l’énergie, les transports et les déchets.

Enfin le repas arrive: au menu, salade composée aux perles de blé, cordon bleu et petits pois aux carottes, buffet de desserts… Nous mangeons seuls puisque les deux autres classes skient.

Nous sommes rassasiés : après la récréation, nous partons pour le Pla d’Adet en téléphérique. Nous récupérons les raquettes puis nous rejoignons la piste de randonnée en empruntant la navette.

Julien nous explique d’abord comment mettre les raquettes aux pieds puisque seuls deux d’entre nous en ont déjà fait.

Puis c’est le départ pour une promenade à petit rythme. Nous traversons d’abord un espace forestier en dessous des pistes de ski. Notre guide Julien nous présente les arbres feuillus; ce sont des bouleaux. Ils s’installent en premier dans un espace sans forêt où les arbres se réinstallent. On les appelle donc plantes pionnières.

Nous continuons la marche dans les arbres puis nous arrivons dans un espace plus découvert.

Nous faisons des jeux dans la neige et du toboggan sur neige pour la récréation. Ça donne parfois des figures très curieuses et surtout beaucoup d’éclats de rire !

Nous franchissons ensuite un petit ruisseau pour aller de l’autre côté de la montagne; sur ce versant plus à l’ombre, il y a aussi des hêtres, feuillus aussi, et des pins, qui sont des conifères, donc ils ne perdent pas leurs feuilles.

Nous observons les arbres morts qui sont des cantines pour les insectes et les oiseaux !

Julien nous parle alors des conséquences des changements climatiques sur la forêt et pour les activités locales (agriculture, élevage, tourisme…). C’est la suite du travail de ce matin sur les changements climatiques : nous nous apercevons que nous avons compris beaucoup de choses !

Puis nous remontons vers un espace plus ensoleillé et nous goûtons dans ce magnifique paysage !

L’activité a beaucoup plu. UN GRAND MERCI A L’APE QUI NOUS A OFFERT CETTE SORTIE !

Enfin c’est le retour vers les télécabines pour rentrer au Centre.

Une surprise nous y attend ; Monique, l’ancienne directrice, et son fidèle D’Artagnan nous y attendent ! Le chien est bien sûr au centre de toutes les attentions…

Après la récréation nous allons à la douche puis le diner arrive. Le menu est très apprécié après tous nos efforts ! Soupe de légumes, pizzas maison, salade verte et fromage blanc au coulis de fruits rouges.

Nous montons nous laver les dents et nous enfilons nos pyjamas avant la veillée contes d’Elodie… finalement remplacée par son étrange copine, Yvonne…

Les histoires étaient passionnantes. Bien installés, certains ont tellement apprécié le calme qu’ils se sont endormis !

Retour dans les chambres à 21h30 pour le coucher. Nous avons besoin de repos avant notre leçon de ski de demain matin…

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-5

SAMEDI 25 MARS

Le ciel est bouché. La neige continue à tomber mais dans le village elle ne tient pas au sol. Dans la station, il doit y avoir une bonne épaisseur !

Le lever se fait progressivement jusqu’à 7h45.

Détente pour les plus matinaux.

Puis toilette…

…rangement des chambres, aération du lit et habillage.

Petit déjeuner copieux.

Remontée dans les chambres pour le lavage des dents et faire les lits (plus ou moins bien, mais tout le monde le fait). Les chambres sont relativement bien rangées…

AVANT

APRES

Puis préparation pour le ski: on met un tee-shirt, un sous pull, un pull et la tenue de ski (combinaison ou pantalon+anorak), le masques et le casque, les bottes après ski, la crème solaire et le forfait. C’est parti pour une journée de glisse dans la neige fraiche !

En route pour le ski… toujours à pied.

Nous sommes montés en téléphérique pour les cours de ski: les trois moniteurs nous attendent à 10h.

Chaque groupe va de plus en plus loin dans le station. Aujourd’hui tous utilisent les télésièges et les téléskis !

Le groupe 1 a rejoint Espiaube.

Les techniques s’améliorent : le chasse-neige pour le groupe 3;

le travail de carres pour le groupe 2;

les skis parallèles pour le groupe 1.

Nous avons pique-niqué dans la même salle à midi puis nous avons joué dans la neige avant de repartir en cours de ski à 13h30.

Mais les conditions avaient totalement changé: le vent s’est levé et a beaucoup soufflé, soulevant la neige qui nous cinglait le visage. Les enfants ont été courageux, mais nous avons préféré rejoindre le bas de la station à 15h pour permettre à ceux qui ne voulaient plus skier de s’arrêter et aux autres de s’amuser à l’abri.

 

Et dans la vallée, plus de neige, moins de vent, mais des fleurs : quel contraste !

Retour en télécabines pour le goûter au Centre puis douche et détente.

Distribution du courrier. Tous les enfants ont écrit mais certains n’ont rien reçu. Si vous ne l’avez pas encore fait, envoyez votre lettre ce week-end : après elle arrivera trop tard !

Avant le repas, passage à l’infirmerie.

Au menu du diner ce soir : crudités, tartiflette et surprise du chef…

… pour les anniversaires !

Puis veillée en extérieur… jeu de cache sardine dans le parc des thermes. Les enfants ont adoré !

Saint Lary la nuit…

Retour au Centre à 21h30 pour aller dormir. Mais avant on peut lire… Demain, dimanche, pas de ski et avec le changement d’heure, le réveil devrait être plus tardif ?

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary-4

VENDREDI 24 MARS

Réveil plus tranquille ce matin, entre 6h45 et 7h15: les efforts du ski demandent de la récupération…

Les plus matinaux peuvent lire, regarder le blog et discuter tranquillement dans le coin calme.

Puis on fait sa toilette, on aère son lit, on range et on s’habille.

Ensuite direction le petit déjeuner.

Dehors il fait froid mais beau.

Départ pour les pistes à 8h45. Les moniteurs nous attendent à 9h15 pour les cours de ski. Les trois groupes se séparent mais les progressions sont déjà nettes : le groupe 2 va désormais utiliser les bâtons car tout le monde sait tourner et s’arrêter. Tous ont pris les téléskis et le groupe 2 a même utilisé les télésièges. Les groupes découvrent le domaine skiable : le groupe 1 est monté à 2400m d’altitude ; le groupe 2 est allé sur le haut des pistes du Pla d’Adet ; le groupe 3 commence à sortir de l’espace débutants.

La météo est encore très favorable. Les paysages sont splendides : les skieurs se régalent !

Retour au Centre en télécabine pour le repas de midi.

Au menu : carottes râpées, friture de pommes de terre en cube, omelette et éclair au chocolat. Les plats ont vite été vidés…

Ensuite les skieurs ont eu une récréation bien méritée…

Et à 14h, retour en classe ! Nous travaillons sur le projet de l’année : les changements climatiques. Nous avons d’abord situé les Pyrénées puis Marion nous a expliqué que, même si les Pyrénées sont des montagnes, le climat n’y est pas seulement montagnard. Comme la chaine est située entre mer Méditerranée et océan Atlantique, avec des versants nord et sud, beaucoup d’influences ont créé 5 sous climats ! Nous les avons repérés sur la carte grâce aux indices donnés par Marion.

Après la récréation, par groupes, nous avons cherché les conséquences possibles des changements climatiques sur les Pyrénées.

Puis nous avons pris le délicieux gouter : gaufre ! et fruits…

Avant de dîner nous avons pris notre douche et nous avons lu notre courrier : des lettres (et même un paquet) sont arrivées.

Menu du soir: soupe de potiron, gratin de chou fleur au jambon de poulet, ananas chantilly… Encore un succès !

Puis veillée jeux calmes pour permettre aux plus fatigués de récupérer.

Demain journée ski à partir de 10h… Il neige à gros flocons depuis 17h. Ça rajoute au bonheur des enfants !

Les CM1-CM2 en classe de neige à Saint Lary – 3

JEUDI 23 MARS

Après l’habillage et le badigeonnage à la crème solaire, départ à pied pour la gare du téléphérique.

Découverte du téléphérique. Le paysage enneigé est splendide !

Nous sommes montés au Pla d’Adet pour louer notre du matériel: essai des chaussures, des casques et des skis puis réglage.

Après nous avons découvert la vallée d’Aure avec Marion qui nous a montré les différents sites, les sommets principaux. Nous avons appris comment s’est formée la chaine des Pyrénées  et pourquoi la vallée a cette forme: il y avait un glacier, aujourd’hui disparu.

Ensuite nous avons déjeuné: Sébastien, le directeur du Centre, nous a amené un pique-nique (salade de pâtes, sandwich jambon-gruyère, camembert, compote et galettes).

Rassasiés, nous étions prêts pour le ski !

Trois moniteurs sont venus chercher les trois groupes de ski :

  • les débutants avec Christian: Quentin G, Elliot, Manon, Albane, Alyssa, Marie-Laure, Adeline, Marie-Céline, Arif, Jean-Baptiste et Emilien;
  • les skieurs avec Lisa: Hugo, Thaïs, Quentin GZ et Pauline M;
  • les confirmés avec Bruno: Pauline LM, Octave, Nine-Louise, Roman, Ethan et Mathilde.

Nous avons skié dans des conditions idéales: neige fraiche; soleil; pistes presque rien que pour nous !

Certains groupes ont pris le télésiège; d’autres le téléski ou le tapis roulant.

Les enfants étaient ravis, mais épuisés pour certains.

Après tous nos efforts, nous avions bien mérité une récréation: jeux dans la neige, bien sûr…

Nous avons même observé trois vautours fauves qui tournaient au-dessus de nos têtes.

Retour au centre en téléphérique à 16h30 pour le goûter puis passage aux douches. Et détente dehors (avec les blousons, même si la neige a fondu !) ou dedans.

Repas à 19h: menu retour des pistes avec des toasts au fromage de chèvre, des pâtes à la bolognaise et de la compote avec des petits gâteaux.

Ce soir c’est la veillée défi: nous défions les autres enfants à des petits défis. Une occasion de faire connaissance avec les enfants des deux autres classes présentes.

Coucher à 21h30 après le lavage des dents et un moment de lecture. Il faut recharger les batteries: demain ski à 9h !