Défi internet 2017-2018, c’est parti !

Cette année, l’équipe des référents numériques de la Charente s’est associée aux conseillers pédagogiques départementaux en arts plastiques et éducation musicale pour vous proposer le défi Web Art Project. Chaque semaine, une œuvre artistique est proposée. Des questions ou des défis de différents niveaux de difficulté sont proposés.

Les classes peuvent répondre en laissant des commentaires, participer activement en déposant des ressources sur des padlets collaboratifs et communiquer avec Twitter.

Bref, c’est un projet ouvert, sans contrainte (on n’est pas obligé de participer chaque semaine) qui permet des apports culturels en utilisant le numérique.

Mettre à jour Adobe Flash Player

logoCertains collègues n’arrivent pas à mettre à jour Adobe Flash Player (surtout dans les écoles dotées d’un serveur de sécurité qui bloque l’installation). Si vous rencontrez des difficultés pour mettre à jour le plug-in Flash Player d’Adobe, voici un lien qui vous permettra de télécharger et d’installer la version complète directement !

Vous n’avez plus qu’à choisir la version adaptée à votre navigateur.

 

Un point sur le WiFi en classe

L’usage du WiFi en classe est possible à condition de respecter certains critères précisés dans la loi n°2015-136 du 10 février 2015 :

  • Le conseil d’école est informé en amont de l’installation d’un point WiFi dans l’enceinte scolaire.
  • On ne doit pas installer de borne WiFi dans les espaces accueillant les moins de 3 ans (espaces d’accueil, de repos et d’activités)
  • Dans les classes accueillant les plus de 3 ans, il est possible d’utiliser une borne WiFi pendant les activités numériques pédagogiques. La borne doit être désactivée en dehors de ces moments.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le référentiel paru sur Eduscol.

Primtux 2, les ordinosaures vont être contentsj

Si vous possédez des PC qui commencent à vieillir, l’installation de Primtux peut être une solution.

Vous devez télécharger une image ISO sur un PC, la graver ensuite sur un DVD.

Vous pourrez ensuite découvrir cette solution sans l’installer ou bien l’installer directement sur le disque dur (attention, en cas de mauvaises manipulations, vous risquez d’effacer les données préalablement stockées sur le disque dur).

En une demi-heure, vous vous retrouvez avec un système d’exploitation stable contenant  des tas de logiciels libres (souvent ceux que les écoles possèdent déjà sous Windows : Libreoffice, Aller, Tuxmaths, Omnitux, Puxpaint,Mulot,Tangrams, GCompris…).

Attention, Primtux étant basé sur une distribution Linux, il sera quasiment impossible d’installer des logiciels ou des CD-Roms conçus pour Windows ou Mac.

Ne vous lancez pas dans l’aventure sans avoir consulté les documentations.

Diagnostic du débit internet de l’école

speedegroupVotre connexion internet rame ?

Plusieurs éléments peuvent en être la cause. Commençons par la source. Il est en effet important de vérifier régulièrement les capacités du débit internet de votre établissement scolaire offerts par votre fournisseur d’accès.

Pour cela, nous allons utiliser deux outils :

  • Speedtest : ce site permet de mesurer le débit de votre établissement.
    IMPORTANT : effectuer le débit avec un seul ordinateur allumé (sinon, les données seront faussées)
    tuto_speedtest_2016
  • Degrouptest : ce site donne une estimation des débits que vous devriez pouvoir obtenir.
    tuto_degrouptest_2016

Une rentrée numérique !

changementL’équipe des référents numériques de la Charente vous souhaite une belle reprise. Une année où les nouveautés numériques sont nombreuses.

  • du matériel pour les usages du numérique : de plus en plus d’écoles s’équipent de vidéoprojecteurs et de classes mobiles. Bien sûr, nous vous aiderons dans la mise en route de ce matériel, nécessitant parfois des paramétrages complexes mais nous vous aiderons surtout dans la mise en œuvre de projets pédagogiques permettant de bons usages du numérique dans les acquisitions scolaires. Pour tout conseil ou projet d’investissements, n’hésitez pas à recourir aussi à notre expertise.
  • des nouveaux programmes scolaires : ils mettent en avant des usages numériques dans tous les domaines.
  • l’apprentissage du code : Pour vous accompagner dans ce nouvel enseignement en primaire, des formations peuvent être proposées en circonscription et l’équipe conçoit avec Canopé des ateliers pour l’expo du second trimestre à l’Oisellerie.
  • une banque de ressources numériques pour l’école : l’État met à disposition de nouvelles ressources qui s’étofferont encore dans l’année. Pour vous renseigner, vous pouvez déjà consulter ce site : http://ecolenumerique.education.gouv.fr/brne/
  • le livret scolaire numérique : L’évaluation évolue. Un nouvel outil, simple et national, facilitera notamment l’édition des bilans de période et la transmission électronique des livrets d’un établissement à l’autre.
    http://eduscol.education.fr/cid104511/le-livret-scolaire.html

Peut-on publier les compte-rendus des conseils d’écoles sur les blogs ou les sites ?

questionLa question a été posée à la cellule des affaires juridiques et contentieuses du rectorat de Poitiers.

La publication est en principe possible dans la mesure où il s’agit de documents administratifs qui peuvent être communiqués à toute personne.

Il conviendrait toutefois qu’ils ne comportent pas de données personnelles, ou des passages mettant en cause le comportement d’un agent.

Quels sont les films tombés dans le domaine public ?

clapperboard11En France, la règle du domaine public est assez complexe. Ne sont dans le domaine public que les films dont tous les auteurs principaux (réalisateur, scénariste, producteurs exécutifs, compositeur…) sont décédés depuis au moins 70 ans.

Aux Etats-Unis, tous les films produits avant 1923 sont dans le domaine public, y compris en France. Pour les films postérieurs à 1923, les calculs sont plus complexes.

Pour trouver les films du domaine public, le site Archive.org propose des centaines de films libres de droits, dont une grande catégorie de films muets. Il est possible de télécharger le film sous différents formats.

Dans le cadre d’un film tombé dans le domaine public, il faut s’assurer que la bande son le soit aussi. En effet, si une réorchestration a été faite, cette bande son peut être soumise à des droits.

Là où ça se complique encore, c’est lors de la restauration de films. Celle-ci implique le travail de nombreux intervenants. Pour la colorisation d’un film, les droits seraient réactivés pour 50 ans. Pour un simple toilettage (poussières, bandes abîmées), il n’y aurait pas d’allongement de durée de protection des droits. Mais le sujet fait encore débat et les décisions sont actées au cas par cas.

Devant la complexité du sujet, il convient d’être prudent. Et, en tout état de cause, on peut s’interroger sur l’intérêt de mettre en ligne un film entier sur un site internet d’école…