Travail pour le vendredi 09 avril

Bonjour à tous, 

Pour le dernier jour avant les vacances de printemps, je vous propose 3 activités à réaliser à la maison.

Activité 1: Phonologie – La chasse au son d’attaque

En ce moment, le vendredi, nous travaillons sur les sons d’attaque. C’est-à-dire que nous entrainons nos oreilles à bien distinguer le son que l’on entend au commencement d’un mot. Par exemple, dans le mot « jardin », le son que l’on entend au début est le son « JJJ » (à faire sonner longtemps pour bien le distinguer).

Aujourd’hui je vous demande de chercher dans votre maison et/ou votre jardin tout ce qui peut commencer par le son « LLLLL » .

1- Ecrire sur un papier la lettre « L » ; votre enfant peut lui-même l’écrire en « baton » et en « attaché »

2- Expliquer ensuite la consigne

3- Au début, vous pouvez guider votre enfant. Commencez d’abord par chercher dans une seule pièce de la maison pour ne pas commencer à courir partout. Si votre enfant a du mal à se lancer, commencez par lui énoncer vous-même les objets et demandez-lui si on entend « LLL » au début.

(quelques exemples: lit, linge, lampe, limonade, litière, lingette, lessive, livre, lentilles… cela peut aussi être un prénom)

Quand vous avez terminé, et si votre enfant est encore assez concentré, s’il est en demande, vous pouvez lui proposer d’écrire ensemble la liste des mots que vous avez trouvés. Votre enfant vous dicte le mot à écrire, et vous l’écrivez sur une feuille de papier devant lui. Il est important qu’il prenne petit à petit conscience que chaque lettre écrite forme un son dans le mot. Ensuite, s’il en a l’envie il peut recopier cette liste.

Activité 2: Reconnaissance des nombres

L’objectif ici est de consolider la reconnaissance des nombres. Cela veut dire que chaque chiffre représente une quantité précise. Ce symbole : 3 veut dire qu’il y a • + • + •, qu’il y a trois •

Cela peut paraître très simple pour nous en tant qu’adulte, mais cette construction du nombre chez le jeune enfant n’est pas si évidente. Il est important de prendre du temps pour tout expliciter, car c’est en construction chez lui.

Pour faire cette activité il vous faudra: des morceaux de papier, un stylo et des petits élèments (des graines, des pâtes, des sachets de thé, des perles, des stylos…)

1- Disposer à un endroit les petits éléments.

2- Un peu plus loin, écrire sur des morceaux de papier des chiffres de 1 à 10. Vous pouvez les écrire avec votre enfant, vous pouvez également le questionner. « Qu’est-ce que j’ai écrit ici ? ».

3- Plier les papiers et les mélanger. Les élèments doivent être disposé assez loin des papiers (pas à côté du moins, cela peut être à l’autre bout de la table de la cuisine par exemple, ou sur un autre meuble de la pièce)

4- Demander à l’enfant d’aller ouvrir un des papiers et de lire le chiffre qui est écrit. Si l’enfant n’arrive pas à lire le chiffre écrit, aidez le en lui disant la réponse.

5- Une fois le chiffre identifié, il peut aller chercher en une seule fois (c’est-à-dire qu’il ne fera qu’un seul voyage) la quantité demandée. Si besoin, vous pouvez aider l’enfant à compter au début ses objets, un à un.

6- Ensuite l’enfant place sa collection d’éléments sous le papier avec le chiffre, et vous vérifiez avec lui s’il a apporté la bonne quantité. S’il se trompe, on recompte et on recommence, ou bien on cherche combien il manque ou combien il y a en trop, ce n’est pas grave.

7- Suivant le niveau de votre enfant, vous pouvez rapidement évoluer avec des nombres de 10 à 20.

 

Activité 3: Chanson

Je vous transmets ici le titre d’une chanson que nous avons commencé à apprendre: « y’a des rêves » , (c’est la première sur youtube et vous trouverez les paroles directement sur internet). Entrainez-vous à chanter en famille ☺

Bravo à tous (enfants et parents) pour le travail réalisé, et je vous souhaite également de bonnes vacances de printemps !

Maitresse Gwendoline

Ecole à distance – GS – Mardi 6 et jeudi 8 avril

Bonjour à tous,

pour ces deux journées d’école à la maison, je vous propose de reprendre les notions vues en classe ces dernières semaines.

Tenir à jour le calendrier du mois d’avril.

En mars, chacun a tenu à jour son calendrier en entourant le jour d’aujourd’hui et en  barrant celui de la veille. Je vous propose d’en faire autant en avril avec un calendrier disponible à la maison, fabriqué ou tel que celui-ci. Cela aidera à se repérer dans le temps et à compter les jours avant la reprise de l’école. Vous pouvez écrire le mot ECOLE dans la case du 26 avril.

Vous pouvez noter dessus les évènements importants sous forme de dessin tel qu’un anniversaire avec un gâteau et des bougies, une sortie en vélo avec un vélo …

N’hésitez pas à utiliser ce support pour poser des questions telles que :

  • quel jour sommes-nous aujourd’hui ?
  • quel jour étions-nous hier ?
  • quel jour serons-nous demain ?
  • comment le sais-tu ? (mieux que pourquoi )
  • combien de jours reste -t il avant la sortie en vélo ?
  • combien de jours sont passés depuis Pâques ? …

Faites verbaliser un maximum en s’appuyant sur le calendrier.

Afficher l’image source

L’écriture des jours de la semaine en attaché.

En classe, nous avons appris à écrire les jours de la semaine en attaché, en respectant les sens de rotation des lettres et les levés de crayon.

A la maison, on peut s’entraîner en passant sur le modèle et en essayant d’écrire entre deux lignes (on touche en haut et en bas) avec des intervalles de plus en plus petits.

Voici la manière dont nous apprenons en classe : à chaque fois que je change de couleur, je dois lever mon crayon. En grandissant, chacun adoptera la manière d’écrire qu’il souhaite mais pour l’instant, il est important d’apprendre en respectant les normes de l’écriture en attaché.

On peut aussi jouer avec les mots, au pendu, au mémory, au domino, en capitales, script ou attaché.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plouf dans l’eau.

Afficher l’image source

Il s’agit d’un jeu mathématique dont l’objectif est d’associer la désignation orale d’un nombre avec son écriture chiffrée : ce que je dis et ce que j’écris.

Il est simple à préparer et peut faire l’objet de parties avec toute la famille.

Il suffit de fabriquer une rivière matérialisée par les nombres de 1 à 20 et des jetons numérotés de 1 à 20 (1 côté blanc / 1 côté vert).

La consigne est la suivante : tu dois traverser la rivière en sautant sur les pierres (côté blanc). A chaque fois que tu sautes sur une pierre, dis le nombre qui est écris dessus.

Si le jeton est retourné (coté vert), chut, ne dis rien, ou plouf dans l’eau !

On peut commencer par laisser toutes les pierres retournées, côté blanc, puis augmenter la difficulté tout doucement. On place d’abord 3 nénuphars entre 1 et 10 puis 3 autres entre 10 et 20.

On se déplace ave un pion et on dit bien le nombre quand on touche le jeton. La main ne va pas plus vite que la bouche et inversement.

Vous trouverez ici un plateau à imprimer page 2 et une illustration du jeu en situation page 3. Vous pouvez aussi fabriquer un plateau et utiliser des bouchons par exemple pour écrire les nombres.

http://sitesecoles.ac-poitiers.fr/monts-sur-guesnes/sites/monts-sur-guesnes/IMG/pdf/plouf_dans_l_eau_gs.pdf

Distinguer et écrire le et la : travail sur le genre.

En classe, nous avons appris à reconnaitre et à écrire les petits mots outils le et la.

Le : je vois le l qui fait lllll (gestuelle Borel Maisonny) et le e qui fait eeeeee. lllllll – eeee : le.

La :  je vois le l qui fait lllll (gestuelle Borel Maisonny) et le a qui fait aaaaa. lllllll – aaaa : la.

Je vous propose d’écrire ces deux mots sur un petit carton : en attaché et en script (comme cette écriture là) et de choisir des petits jouets.

Vous posez les jouets sur la table et demandez à votre enfant si on dit le mot avec le ou la, puis de choisir la bonne écriture à placer devant le jouet : on lit de gauche à droite.

On peut s’entrainer à écrire les mots : 

le s’écrit sans lever le crayon : une grande boucle qui monte, tourne et redescend très droit suivi d’une petite boucle sans s’arrêter.

la s’écrit en 3 temps :

  • la grande boucle qui monte, tourne et redescend très droit, je m’arrête
  • le rond du a qui vient s’attacher à la boucle (le rond tourne vers la main qui n’écrit pas pour les droitiers), je m’arrête
  • la canne du a.

Semis.

Il y a dans le sac de votre enfant des petites graines à semer. Envoyez-moi des photos, je les partagerai sur le blog.

Si vous ne pouvez pas imprimer, je peux le faire pour vous et vous laisser les copies à l’école. N’hésitez pas à me le faire savoir à l’adresse carine.mattei@ac-poitiers.fr ou dans les commentaires.

N’hésitez pas non plus à me contacter en cas de besoin et à m’envoyer les photos de votre travail. Je les posterai sur ce blog.

A bientôt, maitresse Carine.