Les réactions après la visite du musée du papier

En atelier de langage, les enfants se sont exprimés sur ce qu’ils ont vu au musée du papier. En voici des extraits (à mettre en lien avec les tableaux) :

« Moi, j’ai préféré la grande balançoire. Les feuilles en-dessous de la grande balançoire, ça ressemblait à des pétales de fleur.

J’ai vu la balançoire en papier, avec les feuilles qui étaient tombées. La balançoire était grande.La balançoire bougeait toute seule car il y avait un fil derrière. Le fil ne se voyait pas. C’était comme de la magie. »  (sculpture grandeur nature dont je n’ai pas de photo). 

« Moi, j’ai préféré le chat, avec l’oiseau et la cage.

Il y avait un chat avec un oiseau, et une cage en papier.

L’oiseau était parti de la cage parce que la porte était ouverte. S’il n’est psa dans sa cage, il n’est pas protégé. Et puis, le chat peut le manger.

L’oiseau vole, mais le chat ne vole pas. Il peut suivre l’oiseau en courant. »

Une grande discussion a lieu après pour savoir si l’oiseau allait être mangé ou pas !

Voici le tableau en question :

« Moi, ce que j’ai aimé, c’est quand l’enfant est monté sur la lune dans le ciel. Il avait quitté ses chaussures pour aller jusqu’à la lune.

On a vu un petit garçon qui était dans le ciel, il avait enlevé ses chaussures. Il était passé par l’échelle pour aller dans le ciel.

Il faisait des bulles.

Il était sur la lune. »

« Moi j’ai adoré la main de papa et la main de maman qui tiennent la petite balançoire de l’enfant.

J’ai adoré les mains de papa et de maman.

Moi, j’adore la balançoire avec papa et maman. » 

 

« J’aimais bien quand la dame avait le squelette, et avait enlevé ses habits.

On a vu le squelette de la dame. »

 

« On a vu une dame qui était allongée sur son canapé, avec son livre par terre, et son coussin. Il y avait la même dame sur la couverture du livre. »

« Daniel Mar a coupé pour faire les sourcils et les yeux de la dame. »

« Daniel Mar a découpé des feuilles de papier pour fabriquer des arbres.

On a vu un arbre qui avait des feuilles ne papier. On a vu les racines.

C’était l’automne.

Pour que les feuilles tombent de l’arbre, il les a découpées. »

   

Commentaires fermés.