pâte à tartiner au chocolat blanc

pour un pot de 300 g 1.Coupez le chocolat blanc en
environ morceaux.Mettez-le dans un saladier
préparation:10 min en verre placé sur un bain-marie.
cuisson:10 min Dès que le chocolat commence à fondre,
ajoutez le lait concentré et la crème
liquide.Remuez afin de rendre
<200 g de chocolat la consistance homogène.
blanc
<225 g de lait 2.Une fois que le chocolat a fondu
concentré sucré Nestlé et que la matière est lisse,versez
<5 cl de crème liquide la pâte dans un pot.Laissez refroidir
à température ambiante et dégustez.
signer:justine

Cake au olive et au jambon

150 g de farine
200 g de jambon
150 g d’olives
75 g de gruyère
4 œufs
10 cl de lait
1 sachet de levure chimique
1 cuillère à soupe d’huile
Coupez en morceau les olives et le jambon
Faite préchauffer le four à 180°C
Verser les œufs dans la farine et mélangez
Ajouter le lait et l’huile puis mélangez
Ajouter les olives et le jambon et puis mélangez
Ajouter la levure
Mettre le contenu dans un plat à cake beurré et fariné
Le faire cuire pendant environ 45 min

Bonne appétit
Jordann Beau

La prisonnière

Plaignez la pauvre prisonnière
Au fond de son cachot maudit !
Sans feu , sans coussin , sans lumière…
Ah ! maman me l avait dit !

Il fallait aller chez grand -mère
Sans m ‘ amuser au bois joli ,
Sans parler comme une commère
Avec l ‘ inconnu trop poli .

Ma promenade buissonnière
Ne m ‘ a pas réussi à tout :
Maintenant je suis prisonnière
Dans le grand ventre noir du loup ,

Je suis seul , sans allumettes ,
Chaperon rouge bien puni :
Je n ‘ ai plus qu ‘ un bout de galette ,
Et mon pot de beurre et fini !

Jacques Charpentreau

Léa

Le vent de d’automne

Ah!ce grand vent l’entends – tu pas ?
L’entends – tu pas heurter la porte ?
A plein cabas il nous apportes
Les marrons fous, les feuilles mortes.
Ah!ce grand vent l’entends – tu pas
Ah!ce grand vent l’entends – tu pas
L’entends – tu pas à la fenetre ?
Par la moin drefente il pénètre
Et s’enfle et crache comme un chat
Ah!ce grand vent l’entends – tu pas ?
J’entends les cris des laboureurs
La terre se fend se soulève.
Je vois deja le grain qui meurt
Je vois deja le blé qui leve.
Voici le temps des laboureurs

Pirre Menanteau de THEO

LE P’TIT PRINTEMPS

Le p’tit printemps
tout vert,tout vert,
remplace l’hiver
tout blanc,tout blanc

c’est un moineau
tout gris,tout gris,
qui me l’a dit,
oui me l’a dit

quand l’hiver fond
v’la le gazon,
j’n’ai plus besoin d’mes mitaines
youpi!

pas de glaçon
sous le balcon,
le froid qui pique est parti
youpi!youpi!youpi!youpi!

C’est le printemps.

Le bonhomme de neige de Tristan

Au nord de la Norvège
Vit un bonhomme de neige.
Il n’a pas peur de fondre,
Là-bas la neige tombe
Pendant de très long mois,
Il y fait toujours froid.
Et le bonhomme de neige,
Bien assis sur son siège,
Regarde les flocons
Voler en tourbillons.
Sais-tu ce que j’en pense ?
Il a bien de la chance.
Pour un bonhomme de neige
D’habiter la Norvège.

Corinne Albaut

La neige

Blanche neige
Gros flocons
Chauds manteaux
Et gros pompons!
Dans la neige
Il fait bon
Cout est beau
Et tout est rond
Les clochers
Les maisons
Ont des glacons
Sur le font
Les traineaux
Les chapeaux
Ont de la glace
Au menton
Il fait froid
Gla gla gla
Couvertures et feu de bois
Il fait chaud
Chocolat
La neige fontd
Et ca sent bon!

Sophie Arnauld

Fable Jimmy-Lee

En arroi de dentelle,
La très noble Isabelle
Traversait la forêt.
Un loup maigre paraît
Qui se jette sur elle.

Malheureux, arrêtez !
Lui enjoint Isabelle,
Je suis princesse et belle.
Les plus grands chevaliers
Se courbent à mes pieds

Vous me contez merveille
Dit le loup ébranlé
Comment , vous ignorez
Que le loup affamé
N’a jamais eu d’oreilles ?

Que si, vous en avez,
Beau sire, et pas vilaine !
Et moi de par la reine,
Et Jean de la Fontaine,
Je vous fait chevalier.

Pauvre loup ! il la croît !
A la sortie du bois,
On le met en quartier.
Aimer fille du roi !…
Mieux valait la manger.

Maurice Carême.