Explorer le monde

Explorer le monde nécessite une démarche active par laquelle l’enfant est placé en situation d’utiliser pleinement ses sens, ses savoir-faire, son intelligence. Pour ce faire, la place de l’expérience directe, renouvelée, réfléchie est centrale. Mais mettre l’enfant en situation suffit-il pour apprendre ?

Sylvie Cèbe, dans « apprends-moi à comprendre tout seul », écrit que « si vous laissez les enfants croire qu’il suffit de faire pour savoir, de manipuler pour comprendre, vous les leurrez sur la nature des compétences à mobiliser pour apprendre ».

Explorer le monde ne se fait donc pas seulement avec ses mains et ses pieds mais aussi avec sa tête. C’est en cela que les documents d’accompagnement édités par EDUSCOL sont utiles pour nous aider à mieux comprendre les enjeux et les modalités pour garantir cet apprentissage. Penser des temps de familiarisation et des temps de focalisation, accepter l’incertitude d’une démarche exploratrice sont des actes difficiles à penser, à organiser. Interroger les représentations que nous proposons, les traces que nous construisons avec nos élèves, les symboles ou codages que nous employons le sont tout autant. Il est impossible de couvrir l’ensemble de ces problématiques en quelques ligness, c’est pourquoi le choix a été fait de ne pas traiter la totalité des champs de savoirs de ce domaine. Même si les notions de temps et l’espace peuvent être aussi saisies comme constitutives de l’étude d’autres objets (ex., le temps de croissance d’une plante). Ces documents visent d’abord à exposer les ressources disponibles pour organiser l’exploration du monde.

Dans l’année, de nouvelles publications seront proposées notamment à partir du travail mené par l’AGEEM16 qui développe une mallette pour explorer le monde.

Ce magazine de 6 pages cous proposent de comparer le programme de 2015 à celui de 2008 afin de mieux cerner les principaux changements. Il pose aussi la question de la trace et l’intérêt des visites in-situ (liens vers des partenaires pour la Charente). Vous trouverez aussi un lien vers une programmation complète, les liens vers les documents EDUSCOL.

Accéder au magazine (lien actif)

 

Vous pouvez aussi vous inscrire en autoformation au module  « Résolution de problèmes scientifiques et langage en maternelle« .

Ce module se décompose en cinq étapes, après un temps qui interroge vos représentations, vous explorerez les fonctions de l’écrit dans la résolution de problèmes en science, à partir de courts extraits vidéo. Vous serez ensuite invité à approfondir la fonction médiatrice du langage et le rôle de l’enseignant à partir de deux séances filmées :

  • l’une en PS où il s’agit de résoudre un problème pratique, à savoir fabriquer un objet technique à partir d’un cahier des charges ;
  • l’autre en MS où les enfants sont confrontés à un problème plus conceptuel, représenter le vent (l’air en mouvement) et ses effets sur les objets.

Vous pouvez aussi accéder au padlet situé ci-dessous et construit en 2017 pour la formations de la circonscription préélémentaire. Les 4 cycles sont traités. Vous avez des documents institutionnels (une programmation par cycle, des conférences, les documents EDUSCOL, …) et des documents réalisés par des écoles (les carnets de science, …), et des documents réalisés pour la formation (des albums, des défis, des supports pour visiter une exposition,…)

Fait avec Padlet

 

Les commentaires sont fermés.