Activités du lundi 05 mars après-midi

Cet après-midi nous avons pris le bus pour aller au port de la Côtinière. Arrivés sur place, nous sommes rentrés dans une poissonnerie par petits groupes pour pouvoir observer les poissons et les crustacés pêchés et vendus sur place. Il faut utiliser beaucoup de glace pour conserver les poissons ; la glace est produite directement dans la glacière géante du port qui alimente aussi les bateaux de pêche.

Nous avons vu des crevettes roses vivantes, des homards, des soles, des langoustines, des crabes, des coquillages, du bar, et beaucoup d’autres espèces encore.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la criée. Malheureusement, la vente aux enchères était terminée car il n’y avait que très peu de poissons à vendre aujourd’hui  (mauvaise pêche) ?

L’animatrice nous a tout de même expliqué comment se déroulaient les ventes.

La pêche est une activité dangereuse : nous avons d’ailleurs vu que de nombreux marins périssaient en mer ; un hommage leur est rendu dans la chapelle.

Puis, sur le port, nous avons découvert les différents types de bateaux de pêche et les techniques qu’ils utilisent.

Le caseyeur : il pose des casiers au fond de l’eau attachés par un fil et des flotteurs ; il permet de pêcher des crustacés.

Le ligneur : il dépose des lignes d’hameçons sur la mer pour pêcher des poissons (bar, congre….).

Le fileyeur : il installe des filets tendus verticalement au fond marin pour piéger des poissons.

Le chalutier : il utilise un filet. Il existe deux techniques de pêche au chalut : celle dite « entre deux eaux ou pélagique » et celle « de fond ». Cette deuxième technique est peu respectueuse pour les fonds marins car elle les racle.

Pendant que nous étions sur le port nous avons assisté à la sortie d’un des plus gros bateaux du port pour que celui-ci soit mis en carénage (c’est-à-dire pour être réparé ou restaurer).

Aïna, Camille R, Hugo, Jeanne, Lalie, Maëva, Maxence