Le musée d’Angoulême, par Tony, Maëlle et Etan

Le jeudi 22 novembre, Nous sommes allés au musée d’Angoulême. Devant la vitrine des instruments, avec Emile, nous avons vu des instruments à cordes, à vent, à pouces. Comme instrument à cordes, il y avait la harpe : elle est fabriquée avec du boyau d’animal et une caisse de résonance en bois. Comme instrument à vent, il y avait la corne : elle est fabriquée avec de l’ivoire. Comme instrument à pouces, il y avait la sanza : elle est fabriquée avec des lames de métal et une caisse de résonance en bois. Il y avait aussi les maracas : elles sont fabriquées avec du plastique et à l’intérieur, on y met du riz, des graines ou du sable. Elles servent à prévenir qu’on arrive. Il y a aussi la cloche, elle est fabriquée avec du métal et ce qui fait du bruit c’est une boule qui frappe les cotés.

La nouvelle exposition du musée d’Angoulême, Nora, Maxime et Anaëlle.

Jeudi 22 novembre, nous sommes allés au musée d’Angoulême. Nous sommes allés voir une vitrine de masques. La dame nous a montré un masque qui servait à la cérémonie du passage à l’âge adulte des filles de 8 et 13 ans. Dans cette cérémonie, il y avait des gens qui dansaient. Ils étaient accompagnés par des percussions corporelles, des maracas, des tambours… Ce masque ressemblait à un bébé, il avait des bourrelets mais la dame nous a expliqué que ça représentait la beauté. Ensuite nous sommes allés voir un costume entier. Il s’appelait le « masque autruche » et l’habit était fait avec une sorte de paille. La dame nous a montré une vidéo et elle nous a dit que le costume n’était pas complet sans la musique.

Après on est allé devant une vitrine d’instruments.

Emile nous a montré des instruments qui viennent d’Afrique. Il savait jouer de quelques instruments. Il y avait

des maracas qui se jouent en les secouant, on peut mettre du riz, des cailloux… Un tambour qui est fait avec un tronc d’arbre. Une cloche qui sert pour aller chez les gens, la sanza qui se joue avec les pouces, une défense d’éléphant qui est un instrument à vent.

La visite au musée d’Angoulême, par Océane, Léa, Mathis et Baptiste

Nous sommes allés au musée d’Angoulême le Jeudi 22 novembre. Nous avons vu des masques exposés. Une dame nous a donné des tablettes pour nous montrer une cérémonie pour les filles de 8 à 13 ans quand elles deviennent adultes, elles dansaient toutes seules. La musique était jouée avec des percussions corporelles, des tambour à aisselles. Après nous avons vu un deuxième costume. Il s’ appelle le séducteur de femmes ou le masque autruche. Elle nous a montré une deuxième vidéo où il y avait des masques qui dansaient (en échasses, il y en avait des grands et des petits). Après nous sommes allés voir une vitrine où il y avait des instruments :

– Une harpe Africaine : la harpe était faite en bois, avec des cordes en boyaux.

  • Un djembé fait avec des lianes et du bois, là où il fallait taper. Il y avait de la peau d’animaux.
  • Il y avait des sortes de maracas et une sanza qu’on joue avec les pouces.

Les instruments africains, par Lison, Dylan et Pierre.

Jeudi 22 novembre, on est allé au musée d’Angoulême. Nous sommes allés devant la vitrine des instruments où Emile nous a expliqué ce que c’était. Il y avait des instruments à vent faits avec des défenses d’éléphants. Un autre était un totem avec un trou au milieu, on frappe dessus, il pouvait être petit. On pouvait le mettre dans la poche pour tenir compagnie.
Famille des percussions : Emile nous a montré le tambour qui était fait en peau d’animaux sur un tronc d’arbre poussant dans les champs mais aussi de lianes pour tendre la peau, ce qui va faire un son aigu. Il y a des cloches et des grelots qui servaient quand on allait chez quelqu’un ou pour retrouver les chiens quand ils partent à la chasse.

Tambour

 

Le tambour vient d’Afrique centrale.

On creusait un tronc d’arbre, on mettait une peau pour recouvrir le tronc et on la faisait tenir avec des cordes ou des clous.

On tape sur la peau de chèvre.

Le tronc creusé fait la caisse de résonance.

On peut jouer avec les mains ou avec des baguettes.

Le tambour est de la famille des membranophones.

Hanna, Adam, Eléa (CE2-CM1)

 

Tambour à fente

C’est un morceau de bois dans lequel on a creusé une fente. Le son n’est pas le même selon les côtés. Il y a un côté grave et un côté aigu.

On tape avec des baguettes pour avoir les sons.

Certains sont plus gros que d’autres. Au musée on a vu un tambour à fente d’1m50 et un autre qui fait 15 cm.

                                                 Ilian, Enzo, Rihanna (CE2-CM1).

Sanza

 

La sanza fait des bruits différents, c’est un instrument africain.

La partie inférieure est une caisse de résonance. Elle est faite de bois et de lamelles de métal.

On peut ajouter une Calebasse (coque d’un fruit).

La sanza fait partie de la famille lamellophones.

Il y a des petites sanzas mais aussi des grandes, des rondes…

Une sanza se tient comme une manette de jeux vidéo. Elle sert à bercer, accompagner la  marche ou à danser.

                                                  Anjali, Lilou D, Célya (CE2-CM1)

Maracas

Les maracas sont souvent fabriqués avec des coques de fruits ou du bois. Certains sont en vannerie (osier).

Dans les maracas, on met des amandes, des cailloux ou des graines sèches.

On les tient par une poignée en bois.

Ce sont les guérisseurs (féticheurs) qui les utilisent. On peut aussi les utiliser pour jouer de la musique.

                                                Norman, Inès, Maïlys (CE2-CM1)