Les sciences? C’est que d’la balle!

Le coca, est-ce seulement un liquide?
Pourquoi la pâte colle-t-elle aux mains?

Au cours de l’année scolaire 2014-2015, les élèves de CE2-CM1 de l’école  élémentaire publique Georges Charpak de Nogent sur Oise ont participé au projet « Science en scène ».

Sciences, littérature, théâtre: tout est parti de la démarche d’investigation!

Tout au long de l’année, les élèves ont étudié les changements d’état, dans le cadre d’un module scientifique de « La main à la pâte ».
Le postulat de l’enseignante et des intervenants était de mettre les élèves en action , en développant leur sens critique et leur imagination. De nombreux élèves étant en difficulté scolaire, le lien entre écriture et sciences favorisait la valorisation de leurs compétences les plus assurées , le jeu de scène leur apportait la motivation et leur permettait de dépasser les échecs passés et d’intérioriser-extérioriser la démarche scientifique.

Aidés par les adultes, ils ont donc lu des textes littéraires, expérimenté, écrit, raturé, recommencé, se sont trompés, ont recommencé encore… et ont trouvé! Puis en fin d’année, vint le temps du grand spectacle…

Découvrez les jeunes scientifiques-citoyens, acteurs de cette expérience enthousiasmante, en regardant le très beau film de Michel Alberganti :

Charente Nature, un partenaire durable de l’EDD

Charente Nature, association de protection de la nature et de l’environnement, a été créée en 197O.

Dès la fin des années quatre-vingt, l’association a développé un secteur éducation, fort aujourd’hui de six personnes.

Cet article va vous permettre de découvrir toutes les possibilités offertes aux classes.

Pour commencer, donnons la parole à Cécilia Amalric et Alexandre Dutrey, éducateurs à l’environnement:

Voici maintenant un document présentant l’association, ses principes éducatifs et propositions pédagogiques:

CN_EEDD_Partenariat_EN

Enfin un document synthétique présentant les actions de l’association: Presentation-Charente-Nature-WEB

Le site internet de l’association: http://www.charente-nature.org/

La page Facebook: https://www.facebook.com/CharenteNature/

 

Journée départementale CLASSE DEHORS du 15 octobre: les images

Jeudi 15 octobre, 50 classes charentaises ont expérimenté ou approfondi la classe dehors à l’appel de la DSDEN; 4 classes de La Couronne et de Saint-Michel ont quant à elles participé, sur le site de l’Oisellerie, à une grande journée encadrée par les CPC et CPD, ainsi que par  les associations suivantes: Les Jardins d’ISIS, le CETEF, Charente Nature, le CTSA.

Toute cette opération a pu être menée grâce au concours du département de la Charente, du lycée agricole de l’Oisellerie et de l’atelier Canopé.

Il est un peu tôt pour les souvenirs, mais voici quelques belles illustrations de la journée…

Et aussi une vidéo magnifique tournée avec les élèves de CP et CM1 de l’école Marcel Pagnol de Roullet: https://www.youtube.com/watch?v=xi72icJTaUs&feature=youtu.be

Et maintenant, deux documents:

Enfin, le porte-folio:

Prochaine journée départementale « CLASSE DEHORS » le 8 juin; préparez vos sorties et n’hésitez pas à nous faire parvenir tous vos comptes-rendus de sorties, productions d’élèves…

 

 

Prenons l’air, ou plutôt l’espace avec la station spatiale internationale!

En cette fin d’automne, avec ces jours de beau temps, il est facile de regarder le ciel à la nuit tombante.
Avec le concours d’Eric Barbotin, Maître ADP au sein du RASED de Barbezieux et astronome émérite, nous vous proposons d’observer facilement quelques curiosités…

Début mai 2021, l’astronaute français Thomas Pesquet va repartir passer quelques mois dans la station
spatiale internationale. Bonjour Thomas!

Au mois de mai, la nuit tombe assez tard, il est difficile de voir l’ISS dans le ciel, mais en ce moment, nous avons de bonnes conditions d’observation pour voir la station spatiale dès la fin d’après-midi ; c’est donc l’occasion de la repérer facilement dans le ciel et proposer à nos élèves de l’observer.

Et puis la conquête de l’espace est un sujet qui fascine toujours, petits et grands…

 

Une étoile dans le ciel ; comment la repérer ?

L’aspect de l’ISS à l’œil nu est celui d’une grosse étoile, très brillante, qui se déplace sans aucun clignotement, contrairement à un avion.

C’est un satellite de grande taille : elle mesure plus de 100m d’un bord à l’autre. Mais comme elle est à 400km d’altitude, on ne voit qu’un petit point depuis la Terre.

En fonction de sa trajectoire dans le ciel, elle peut être plus ou moins lumineuse. Quand elle passe très haut dans le ciel, elle brille beaucoup ; si elle est proche de l’horizon, elle est plus terne.

En voici une photographie:

Et maintenant, voici le déplacement de l’ISS, observé mercredi 25 au soir par Eric Barbotin:

 

Le site internet Heavens Above permet de calculer la position de l’ISS sur son orbite. Le lien https://www.heavens-above.com/PassSummary.aspx?satid=25544&lat=45.5165&lng=-0.0069&loc=Unnamed&alt=0&tz=CET est réglé pour la position d’Angoulême. Si vous êtes ailleurs en Charente, pas d’inquiétude, ça marchera quand même ; les écarts ne seraient que de moins d’un degré d’angle dans le ciel et de moins d’une seconde de temps sur ce qui est proposé.

Ci-dessous un extrait du tableau que vous trouverez en suivant ce lien. Notez bien qu’on vous propose ci-dessous d’observer l’ISS, si le ciel est clair, le 3 décembre entre 19h04 et 19h07, le 5 entre 19h06 et 19h10, ou encore le 6 entre 18h18 et 18h24. A vos clics!

Passages ISS semaine 2

La luminosité indiquée dans le tableau est une échelle inversée : -3.5 est plus brillant que -1.4 ; c’est une échelle utilisée par les astronomes, d’où cette notation un peu complexe pour le quidam non-astronome.

Enfin, voici une image remarquable, qui présente le bref passage de l’ISS devant la lune; cette photographie est l’oeuvre de Pascal Dulac, membre du club astronomique de St Yrieix:

Chers collègues enseignants, l’observation de l’ISS est aussi l’occasion de travailler l’orientation avec nos élèves : lire une boussole, trouver une orientation, un azimut….

Tous les téléphones portables actuels ont une fonction boussole ; on peut ainsi très facilement investir ce domaine qui permet ensuite de faire de la course d’orientation en étoile, d’organiser des temps de classe dehors…

Le 3 décembre donc, entre 19h04 et 19h07, l’ISS va traverser le ciel de l’ouest vers l’est. Le tableau de la page internet vous permet d’accéder à une carte de la trajectoire en cliquant sur la date (attention, il y a deux passages consécutifs ce jour, le suivant à 19h46 est beaucoup moins favorable).

Il existe aussi des passages de jour mais on ne peut pas voir la station dans ces cas là. L’astronome amateur français Thierry Legault a réalisé cette splendide image de l’ISS passant devant le soleil.

Ceci est l’occasion de rappeler qu’on ne regarde jamais le soleil, à l’œil nu et encore moins avec un instrument d’optique hautement spécialisé. L’œil peut être irrémédiablement détruit.

 

Petit prolongement…

 

Dans l’espace,il y a aussi des planètes…

Dès la tombée de la nuit, on peut voir, vers le sud ouest, pas très haut au-dessus de l’horizon, un point très lumineux : c’est la planète Jupiter.

Un peu à sa gauche, un point lumineux un peu moins brillant, c’est la planète Saturne.

Ces deux planètes sont des planètes géantes : Jupiter est grosse comme 12 fois la Terre, Saturne représente 10 fois le diamètre terrestre. Elles sont loin de nous : Jupiter est à plus de 700 millions de km, Saturne à près de 1200 millions de km…

 

En allant vers le sud-est, on voit un point orangé assez brillant : c’est la planète Mars. Son diamètre est à peu près la moitié de celui de la Terre et en ce moment elle est aux alentours de 70 millions de km de la Terre. La voici:

Pourquoi est-elle orangée ? c’est du à son sol, riche en oxyde de fer.

En ce moment, plusieurs sondes spatiales sont en train de l’approcher pour se poser dessus courant février 2021. Mais on ne verra pas de petit homme vert…

 

La lune quant à elle poursuit inlassablement son tour autour de la Terre. Au moment où ces lignes sont écrites, elle a passé le premier quartier et nous allons vers la pleine lune.
Les Chinois viennent de lancer une sonde spatiale avec comme objectif de rapporter sur Terre un peu de sol lunaire. Il faudra attendre quelque temps pour savoir si ça a marché…