La gagnante du concours d’écriture de contes

Vers la fin de l’année, nous avons lu un livre « Le vieux fou de dessin ». Nous nous sommes inspirés de ce livre pour écrire un conte qui devait se passer au Japon et avoir de la magie. Ensuite, on les a écrits sur l’ordinateur puis présentés devant la classe. Nous avons aussi fait des dessins qui parlaient de nos histoires imaginées. Nous avons voté, sur 10, selon des critères comme les dialogues (2 points), le Japon, les temps du passé, la cohérence, la magie…

C’est le conte de Clothilde qui a gagné le prix « d’être dans le blog », avec 8,65/10 ! Le voici, bonnes vacances et bonne lecture :

Les geishas du cerisier

Dans un pays lointain, une jeune fille qui s’appelait Chihiro et qui avait 13 ans se reposait sous un cerisier abandonné au fond d’un parc.

Elle avait été punie car elle avait mal parlé aux geishas. En effet, comme c’était les vacances au collège, sa mère, serveuse dans un salon de thé, la gardait. Et Chihiro avait renversé un verre sur la table ce qui avait énervé les geishas !

La nuit tombait, quand, du beau cerisier qui poussait à côté du pont joli tombèrent trois belles fleurs roses et blanches.

Chihiro s’étonna, prit les fleurs et les mit dans son pot de verre, dans sa chambre.

Une semaine plus tard les fleurs avaient grandi. Le soir, Chihiro alla se coucher et entendit des petits bruits comme des grincements : elle ouvrit le petit pot et vit ses fleurs de cerisier qui chantaient d’un air joyeux et enthousiaste !!

Elle avait cru que c’était un rêve mais pas du tout.

Le lendemain, elle alla au collège comme d’habitude et elle en profita pour aller à la bibliothèque afin de prendre un ou deux livres de magie du printemps… Elle découvrit qu’un vieux conte japonais faisait allusion à un vieux cerisier, près d’un pont, duquel il ne fallait jamais cueillir les fleurs…

Mais quand elle rentra, le soir, le pot en verre était explosé et les fleurs de cerisier qu’il contenait avaient disparues.

Par contre, sur son lit, étaient couchées trois belles geishas : elles portaient une ombrelle orange et jaune et avaient des robes colorées. Elles avaient toutes trois le teint pâle.

Elles lui dirent : « Bonjour toi comment tu t’appelles ? »

– Qui êtes-vous? Comment êtes-vous entrées dans ma chambre ?

– Pardon, nous ne nous sommes pas présentées, nous sommes les geishas du pont joli !

– Mais que faites-vous ici et comment êtes-vous entrées ? Insista Chihiro.

Elles lui expliquèrent qu’elles étaient les geishas du cerisier et qu’elles apparaissaient quand le printemps venait, tous les 80 ans !

Chihiro fut bouleversée par toute leur histoire.

Les trois geishas montrèrent à Chihiro la magie de leurs mains en faisant apparaître des plats tout faits dans la cuisine de leur maman, en lui faisant apparaître de nouvelles robes, en l’aidant à faire ses devoirs…

Depuis ce jour, Chihiro et sa mère vécurent heureuses grâce aux trois geishas.

Clothilde

Bienvenue au Japon !

Nous avons lu « le vieillard fou de dessin » de François Place. Il a écrit ce roman pour raconter l’histoire d’Hokusai car il l’admirait beaucoup, lui-même est dessinateur. J’ai beaucoup aimé cette histoire ! Cela nous a permis de connaître des choses sur le Japon du XIXème siècle, quand Tokyo s’appelait Edo. Rose

  

On a découvert que les shishis étaient des porte-bonheur. Ce sont des créatures mi-dragon/mi-lion. Thomas et Rose

  

  

  

  

  

On a découvert un artiste japonais qui s’appelle Hokusai et qui a vraiment existé. Enzo On a aussi appris des choses sur l’art japonais en peignant des sumotoris. Yann  Nous avons découvert un type de peinture : l’estampe. On grave un dessin sur le bois ou sur la pierre, on met de l’encre dessus et comme un pochoir, on place une feuille dessus et l’encre va sur la feuille ! Jeanne

Nous avons vu des peintures d’Hokusai, surtout la plus connue, la vague qui est très belle. Marjorie

J’ai appris que les geishas étaient des dames « domestiques » Danaé, elles servaient dans les salons de thé. Rose Nous avons vu la cérémonie du thé. Farah

  

  

Nous avons appris les règles des combats de sumos : ils sont obèses, mangent beaucoup de calories, dorment beaucoup et combattent en culottes. Ils sont sur du sable, dans un cercle, le premier sumo qui envoie son adversaire en dehors du cercle a gagné ! Thomas, Clothilde, Eliakim, Loric, Danaé, Soriba

  

On a appris que les samouraïs étaient des fidèles guerriers, très forts. Hussein et Soriba

  

On a appris certains mots comme koban (monnaie japonaise du XIXème siècle), le nom de villes, d’accessoires pour les artistes…

  

On espère que vous avez aimé nos œuvres japonaises ! La classe de CM1

Nos meilleurs poèmes

Au mois de novembre et de décembre derniers, toute la classe a écrit un poème sur le thème de la saison ou de Noël : il fallait inventer un poème qui avait un sens mais avec des rimes ! Il fallait aussi que le thème soit respecté ! C’était difficile de chercher des rimes et de trouver des idées sur notre thème !

Ensuite, nous les avons lus à la classe et on a voté pour mettre les meilleurs dans le blog, c’est à dire ceux qui récoltaient plus de 15 voix, les voilà ! Bonne lecture !

Noël en danger

Un soir de noël, je vois une lumière passer.

Une étoile filante ? Non juste les rennes galoper.

Le père Noël est en détresse, il ne faut surtout pas stresser.

Quand je descends,

Ouf , ce n’était que sa pause déjeuner

Bon, je retourne me coucher,

Pour qu’il finisse sa tournée.

Et demain matin j’aurai plein de jouets !

Jeanne

Lettre au père Noël

Yo le père Noël t’as intérêt à me ramener les 100 €

Sinon je te fais une prise de judo

Et la switch et aussi un Iphone 6 et mon BMX qui coute 1000 €

Je dois te laisser

Sinon tu vas pleurer

Bon je suis quand même gentil

Je vais te laisser un cookie

C’était une blague mon vieux !

Alésio

Noël

Noël c’est le froid

Et j’y crois

Noël c’est la neige

Et le père Noël

Le froid de l’hiver

Et mon anniversaire

Le ski dans les Pyrénées

Et les animaux de la forêt

Les rennes qui traînent

Le traîneau du père Noël

Le gros repas

Avec de bon plats

Les gros cadeaux

Qui sont tous beaux

Mes petits cousins

Qui chipent les cadeaux des copains

Mais c’est aussi

Ma famille qui rit !

Rose

L’ automne

Quand je me promène sur le sentier,

Je vois les feuille tomber

Elles sont d ‘abord de plusieurs couleurs

Vert, jaune, rouge puis elles meurent

Dans la forêt nous ramassons des marrons et des champignons

Et on trouve ça pas bon

En automne il pleut souvent

Et c’est agaçant

Le 31 octobre il y a Halloween

Avec nos copains et copines

On fait peur aux gens avec nos déguisements

On dit « des bonbons ou un sort »

Et on ressort dehors !

Élise et Yann

L’automne dans le froid

En automne on marche dans les feuilles mortes

Le vent fait claquer les portes

La pluie est froide

Les champignons poussent dans les bois

Toute ces couleurs chaudes ça dégage beaucoup d’émotions

Et on court pour le Téléthon

On ne mange plus que des choses chaudes :

Des marrons, de la soupe dans des pots

On reste beaucoup dedans

C’est le bon moment !

Thomas et Enzo

Noël

Noël, c’est la neige

On fait un gros repas

L’hiver, il fait froid

On fait du ski, les batailles de boule de neige

Le père Noël livre des cadeaux

et les rennes tirent le traîneau

Les lacs sont gelés

On ouvre tous les cadeaux

On voit les chalets en bois

On dort là-bas.

Soriba

L’hiver

L’hiver il y a Noël

Et le père Noël

Il apporte des cadeaux

Avec sa hotte sur son dos

Et ses rennes,

Le père Noël m’emmène

Je monte le sapin

Mais mon chien vient

Il y a de la neige à Noël

Les bonshommes de neige

On peut faire de la luge

Avec ses peluches

Faire des boules de neige

En s’en lançant dessus

Mais d’un coup

Le père Noël me fait coucou

Le père Noël danse

Qu’est-ce que j’ai de la chance !

Aya

Hiver

Noël ça sent les cadeaux

Les sapins, les calendriers

On aime tous la neige gelée

Les chocolats chauds

Noël c’est le froid

La soupe et les gâteaux

Il fait bien froid

On se sent chez soi bien au chaud !

Clothilde

L’hiver

Pour moi l’hiver c’est le froid j’en avais marre

Mais c’était Noël !

Le père Noël qui passe la nuit

Il n’y avait pas de bruit.

Sous le sapin des cadeaux !

Les joujoux dans les cadeaux.

La neige, un bonhomme de neige, des batailles de neige !

Le chocolat chaud , me reposer devant la cheminée.

Tiens un manteau .

Je te donne trois coquilles et un chocolat chaud.

Maynace

L’exposition sur Mademoiselle Zazie

Jeudi 11 octobre, nous somme allés à la médiathèque l’Alpha où on a vu l’exposition de mademoiselle Zazie. C’est Zazie qui est amoureuse de Max et lui aussi il est amoureux. Un guide nous a lu trois livres de Thierry Lenain (l’auteur) et de Delphine Durand (l’illustratrice) « mademoiselle Zazie ». Et on aimé car c’était rigolo et ça parlait d’amour.

On a aussi vu des sculptures en papier mâché des héros et des planches originales avec les brouillons de D.Durand.

  

« Les dessins sont très bien faits mais les brouillons sont très noirs, sans couleur ! » Clothilde et Lara

  

Dans « Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? », ça nous a appris que les filles et les garçons sont pareils dans la vraie vie  : dans l’histoire Max pense que Zazie a un zizi car cette fille adore le foot, les mammouths, grimper aux arbres et elle monte plus haut que lui… Il fait tout pour voir si elle a un zizi comme regarder sous la porte des toilettes, regarder dans la salle de bains mais c’est fermé à clé !

  

Dans le 2ème livre Zazie dit à Max de s’asseoir sur les marches des toilettes s’il veut un bisou, elle saura où il est. Ça nous apprend que l’amour ce n’est pas commander l’autre ! Dans le 3ème livre Zazie dit à Max « si on faisait un bébé ? » et Max croit que Zazie est vraiment enceinte (elle a mis un coussin sous son tee-shirt). Ça nous a appris que les petites filles ne peuvent pas être enceintes !

« C’était trop bien, les sculptures en papier mâché étaient belles ! J’ai aimé les histoires, elles étaient drôles !  » Aya et Paul-Antoine

Nos deux meilleurs contes

Au dernier trimestre, nous avons lu, étudié puis écrit des contes et des mythes. Nous les avons ensuite lus à haute voix à toute la classe afin de déterminer quels étaient les meilleurs, grâce à une grille de critères choisis en commun. Nous espérons que les 2 meilleurs vous plairont ! Bonnes vacances !

La buse et le mulot

Il était une fois une buse affamée qui espérait trouver une proie car cela faisait très longtemps qu’elle n’avait pas mangé. Elle alla dans un pré et par surprise elle vit un groupe de mulots qui gambadaient.Sans réfléchir, elle plongea sur les mulots et en attrapa un qu’elle emmena jusqu’à son nid.

Le mulot terrorisé la supplia : «  Je vous en supplie, laissez-moi la vie sauve ! Je vous donnerai tout ce que vous voudrez !»

Alors, la buse répondit : « A une condition, que vous me rameniez un œuf de dragon. »

– Vous plaisantez, j’espère  ? »

– Non !

– Mais…ceci est impossible !!!! 

Le mulot accepta pourtant et elle le libéra. Peu après, il alla voir la voyante du village. Il lui raconta son histoire avec la buse et il lui demanda si elle pouvait l’aider pour trouver un œuf de dragon…

– Je peux le faire ! Elle sortit sa boule de cristal et elle vit dedans la buse contente d’avoir l’œuf et le mulot fut étonné de voir qu’il pouvait en trouver un ! La voyante vit aussi que l’œuf se trouvait dans une grotte où un dragon le couvait en dormant.

Le mulot se dit qu’il n’y arriverait jamais mais il préférait mourir à cause d’un dragon plutôt que mangé par une buse !!

Alors il remercia la voyante et se prépara pour la route car il savait que la grotte se trouvait sur une colline qu’il avait reconnue. Il arriva deux jours plus tard devant la grotte. Mais quand il entra, le dragon s’était réveillé car son œuf avait éclos !

Il aperçut le mulot qui lui demanda s’il n’avait pas un autre œuf.

– Non, rugit le dragon, pourquoi en veux-tu un ?

Alors, le mulot lui raconta son histoire et le dragon lui dit : « je connais bien cette buse et ça m’étonnerait qu’elle ait pu te dire ça !!Je vais aller la voir et lui faire changer d’avis car elle a fait exprès de te dire ça. Elle savait très bien que je ne pouvais pas te donner un œuf ! »

Le dragon partit alors avec le mulot à la recherche de la buse. Mais quand ils arrivèrent, la buse était par terre dans un filet. Le dragon et le mulot lui demandèrent ce qui s’était passé.

– J’étais en train de voler et j’ai vu des personnes qui se cachaient derrière les arbres et ils m’ont capturé !

Alors, le mulot sans réfléchir, se jeta sur le filet et le rongea pour que la buse soit délivrée. La buse fut étonnée que le dragon soit là et le dragon lui expliqua que ce n’était pas bien de s’en prendre à un plus petit que soi et que pourtant, le mulot l’avait sauvée !

– C’est vrai… je n’aurais pas dû dire ça…

– Eh !!! la buse!! J’ai de la nourriture pour toi !!

– C’est vrai ?? Et la buse dévora le plat du mulot ! Après avoir terminé son repas, elle remercia infiniment le mulot et elle repartit. Le dragon aussi.

Depuis ce jour, le mulot devint l’explorateur de son village ! Cathleen

Le Cyclope et les cerbères

Dans une classe de CM1, il y avait des cerbères : c’était des petits chiens à 3 têtes qui faisaient trois fois plus de bêtises . Leur maîtresse Méduse, au regard mobile avec ses petits serpents les surveillait. Si jamais une tête de cerbère croisait le regard d’un des serpents, elle était paralysée jusqu’à la récréation ! Vénus, la directrice de leur école, était très grande et assez sévère aux yeux noirs comme l’ébène…

Un jour, Méduse ouvrit le placard et un gros Cyclope poilu qui vivait dans l’armoire des CM1 parce qu’il aimait bien avoir de la poussière sur ses poils en sortit. Le Cyclope voyait la lueur du jour pour la première fois et lorsqu’il aperçut tous ces petits cerbères, il eut peur et se recacha dans son placard !!!

La maîtresse Méduse, voyant cela, courut chercher la directrice Vénus qui aussitôt appela la police du Dieu des Mers, Poséidon. La police arriva aussitôt mais ils trouvèrent le cyclope, qui était sorti du placard et qui offrait des bonbons aux cerbères ! Alors, ils repartirent !

En effet, comme c’était l’anniversaire du Cyclope qui fêtait ses 350 ans, il donna aux cerbères des bonbons et des gâteaux au chocolat, à la myrtille, aux cerises et une forêt noire…!!!

Méduse alla parler à Vénus :

– Méduse : Oh Vénus, plus de peur que de mal non ?

– Vénus : Oh oui, je suis bien d’accord et puis tu sais, mes cerbères se sont mis à pleurer en voyant le cyclope mais maintenant, ils l’adorent !

– Méduse : Les miens aussi !

-Vénus : Ah, ben je suis rassuré….

-Méduse : En fait, ce Cyclope n’était pas si méchant que ça !!!

-Vénus : Oh oui, je suis bien d’accord…

Ensuite , Méduse et Vénus firent sonner la cloche de l’école puis partirent à la cafétéria boire un café ! Tout s’arrangea. Pour se détendre après cette dure journée, Méduse invita Vénus pour se téléporter dans un endroit où elles se baignèrent en regardant le monstre du Loch Ness.

Depuis ce jour, le Cyclope suit les cours avec les cerbères et mange des gâteaux tous les soirs dans son placard ! Célia et Tom