La gagnante du concours d’écriture de contes

Vers la fin de l’année, nous avons lu un livre « Le vieux fou de dessin ». Nous nous sommes inspirés de ce livre pour écrire un conte qui devait se passer au Japon et avoir de la magie. Ensuite, on les a écrits sur l’ordinateur puis présentés devant la classe. Nous avons aussi fait des dessins qui parlaient de nos histoires imaginées. Nous avons voté, sur 10, selon des critères comme les dialogues (2 points), le Japon, les temps du passé, la cohérence, la magie…

C’est le conte de Clothilde qui a gagné le prix « d’être dans le blog », avec 8,65/10 ! Le voici, bonnes vacances et bonne lecture :

Les geishas du cerisier

Dans un pays lointain, une jeune fille qui s’appelait Chihiro et qui avait 13 ans se reposait sous un cerisier abandonné au fond d’un parc.

Elle avait été punie car elle avait mal parlé aux geishas. En effet, comme c’était les vacances au collège, sa mère, serveuse dans un salon de thé, la gardait. Et Chihiro avait renversé un verre sur la table ce qui avait énervé les geishas !

La nuit tombait, quand, du beau cerisier qui poussait à côté du pont joli tombèrent trois belles fleurs roses et blanches.

Chihiro s’étonna, prit les fleurs et les mit dans son pot de verre, dans sa chambre.

Une semaine plus tard les fleurs avaient grandi. Le soir, Chihiro alla se coucher et entendit des petits bruits comme des grincements : elle ouvrit le petit pot et vit ses fleurs de cerisier qui chantaient d’un air joyeux et enthousiaste !!

Elle avait cru que c’était un rêve mais pas du tout.

Le lendemain, elle alla au collège comme d’habitude et elle en profita pour aller à la bibliothèque afin de prendre un ou deux livres de magie du printemps… Elle découvrit qu’un vieux conte japonais faisait allusion à un vieux cerisier, près d’un pont, duquel il ne fallait jamais cueillir les fleurs…

Mais quand elle rentra, le soir, le pot en verre était explosé et les fleurs de cerisier qu’il contenait avaient disparues.

Par contre, sur son lit, étaient couchées trois belles geishas : elles portaient une ombrelle orange et jaune et avaient des robes colorées. Elles avaient toutes trois le teint pâle.

Elles lui dirent : « Bonjour toi comment tu t’appelles ? »

– Qui êtes-vous? Comment êtes-vous entrées dans ma chambre ?

– Pardon, nous ne nous sommes pas présentées, nous sommes les geishas du pont joli !

– Mais que faites-vous ici et comment êtes-vous entrées ? Insista Chihiro.

Elles lui expliquèrent qu’elles étaient les geishas du cerisier et qu’elles apparaissaient quand le printemps venait, tous les 80 ans !

Chihiro fut bouleversée par toute leur histoire.

Les trois geishas montrèrent à Chihiro la magie de leurs mains en faisant apparaître des plats tout faits dans la cuisine de leur maman, en lui faisant apparaître de nouvelles robes, en l’aidant à faire ses devoirs…

Depuis ce jour, Chihiro et sa mère vécurent heureuses grâce aux trois geishas.

Clothilde

Bienvenue au Japon !

Nous avons lu « le vieillard fou de dessin » de François Place. Il a écrit ce roman pour raconter l’histoire d’Hokusai car il l’admirait beaucoup, lui-même est dessinateur. J’ai beaucoup aimé cette histoire ! Cela nous a permis de connaître des choses sur le Japon du XIXème siècle, quand Tokyo s’appelait Edo. Rose

  

On a découvert que les shishis étaient des porte-bonheur. Ce sont des créatures mi-dragon/mi-lion. Thomas et Rose

  

  

  

  

  

On a découvert un artiste japonais qui s’appelle Hokusai et qui a vraiment existé. Enzo On a aussi appris des choses sur l’art japonais en peignant des sumotoris. Yann  Nous avons découvert un type de peinture : l’estampe. On grave un dessin sur le bois ou sur la pierre, on met de l’encre dessus et comme un pochoir, on place une feuille dessus et l’encre va sur la feuille ! Jeanne

Nous avons vu des peintures d’Hokusai, surtout la plus connue, la vague qui est très belle. Marjorie

J’ai appris que les geishas étaient des dames « domestiques » Danaé, elles servaient dans les salons de thé. Rose Nous avons vu la cérémonie du thé. Farah

  

  

Nous avons appris les règles des combats de sumos : ils sont obèses, mangent beaucoup de calories, dorment beaucoup et combattent en culottes. Ils sont sur du sable, dans un cercle, le premier sumo qui envoie son adversaire en dehors du cercle a gagné ! Thomas, Clothilde, Eliakim, Loric, Danaé, Soriba

  

On a appris que les samouraïs étaient des fidèles guerriers, très forts. Hussein et Soriba

  

On a appris certains mots comme koban (monnaie japonaise du XIXème siècle), le nom de villes, d’accessoires pour les artistes…

  

On espère que vous avez aimé nos œuvres japonaises ! La classe de CM1

Claude Monet, le peintre jardinier !

Claude Monet est né à Paris le 14 novembre 1840, sa famille a déménagé en Normandie quand il avait 5 ans.

En 1826, il est rentré à l’école impériale des beaux arts. Il avait un grand jardin à Giverny là où il a peint ses ponts et ses nymphéas. « Il a eu de la chance d’avoir ce grand jardin qui lui a servi de source d’inspiration ». Jeanne

Résultat de recherche d'images pour "jardin de giverny"

Nous aussi, on a dessiné avec des craies grasses des nénuphars :

Jeanne et Danaé               Manon et Oliana                       Thomas

Clotilde, Farah et Maynace     Aya et Paul-Antoine         Rose et Diego

« Il y a quelques jours la meule de foin de Monet s’est vendue 45 millions de dollars ! C’est beaucoup pour un tableau ! » Thomas

Publié dans art

La meilleure BD

Après les vacances de Noël, nous avons fait de l’art plastique et nous avons commencé des BD : Il fallait inventer une planche en partant de la vignette proposée qui se situait au début ou à la fin. Moi, j’ai choisi « L’invention du professeur Benjamin » parce que j’avais envie de créer une invention : ça a été une machine à remonter le temps ! Comme j’aime l’Égypte, j’ai voulu que mon héros aille là-bas.

Ensuite on a fait les personnages, on a dessiné les bulles et à l’intérieur des bulles, on a écrit. Et quand on avait fini il fallait encrer puis colorier.

Après que la maîtresse ait affiché les 6 planches finalistes, on a tous voté pour notre préférée, et j’ai gagné !

Bonne lecture ! Farah

 E

Publié dans art

Découvrez un instrument à cordes, le violon !

En musique nous avons travaillé sur les instruments à corde : la contrebasse, le violoncelle, l’alto, le violon. La contrebasse est l’instrument le plus gros des quatre,  donc celui qui fait le son le plus grave. Et le violon est le plus petit donc il fait le son le plus aigu. En classe, nous avons écouté Stéphane Grappelli qui était un grand violoniste de jazz et il avait appris à en jouer tout seul !

 

Ensuite le papa de Danaé est venu nous présenter ses violons et nous a permis d’en jouer. Il nous a dit que le fabriquant s’appelle le luthier.

Le papa de Danaé nous a expliqué comment positionner notre corps : on devait mettre la main devant soi comme si on se regardait dans un miroir et puis on mettait la deuxième main pour prendre l’archet. Ensuite, on a joué du violon. « J’ai adoré le son, même si ça faisait la porte qui grince ! » Manon

« Quand j’ai essayé, j’ai adoré ! » Maynace 

C’était génial car nous avons appris plein de choses ! « Papa ne m’a pas interrogé mais ça m’a quand même plu ! Quand papa joue du violon à la maison pour s’entraîner, je l’entends et ça me donne envie de danser ! » Danaé  

« Quand j’ai essayé le violon, ça m’a plu et j’ai trouvé ça un peu facile car il fallait tirer l’archet de haut en bas ! » Farah

Publié dans art