Apprendre à dessiner à l’école, une affaire de langage : une démarche pédagogique

Depuis longtemps, avec la complicité de plusieurs enseignants de Charente, nous menons une action conjointe pour apprendre ensemble comment  enseigner le dessin à l’école. Nous proposons dans cet article une démarche d’apprentissage du dessin qui s’appuie sur la force du langage.   

Sur le site du centre Alain Savary (Ifé), un article  retrace de manière synthétique des situations d’apprentissage. La démarche proposée, par des activités ritualisées qui font dialoguer langage et trait, prépare l’enfant à entrer dans les différentes fonctions du dessin.

Trois classes de situations pour ritualiser l’apprentissage du dessin en classe

Pour davantage d’information sur le contenu des situations de classe veuillez vous rendre sur le PADLET suivant :

https://padlet.com/bssophiebonnet9/DESSIN_et_LANGAGE

ou sur le blog consacré à l’exposition : dessin première langue

http://blogs16.ac-poitiers.fr/dessin/

  • Le dessin linéaire

Des situations qui proposent des activités de dessin géométrique pour se repérer dans l’espace feuille, comprendre et utiliser le vocabulaire de repérage et des relations dans le temps et l’espace : activité_dessin_linéaire en combinant le vocabulaire plastique au vocabulaire spatial ou géométrique

  1. Des glossaires de formes élémentaires en référence partagée

 

 

 

 

 

2. Des situations pour dessiner ensemble :

Dictée de dessin linéaire: un élève caché derrière un paravent de dicte son dessin linéaire aux autres élèves. L’enseignant étaye la verbalisation du meneur de jeu et accompagne les autres élèves, mais peut également jouer, évaluer ! La validation à postériori est simple, par comparaison. On explicite les procédures, on met des mots sur les tracés.

Quand l’élève dicte : il doit observer et décrire avec précision / Quand l’élève écoute : il doit écouter, comprendre et dessiner

 

 

 

 

 

Témoignage de pratique

dessins géométriques création concertée CP Treuil 2012 2013

Arts visuels dessins géométriques guidés CP Treuil 2012 2013

De la PS au CP, des activités qui continuent en se complexifiant…

 

 

 

 

 

 

Des vidéo pour mieux percevoir les gestes professionnels.

  • Le dessin d’observation

On apprend les élèves à s’appliquer à voir. C’est un travail. Pour cela, l’enseignant travaille sous une forme stabilisée avec l’élève. Observer, décrire, dessiner, comparer, réguler. Des photos pour mieux penser le temps et l’espace de la situation.

 

 

 

 

 

*Des vidéo pour mieux percevoir les gestes professionnels.

  • Le dessin de formes figuratives

On apprend à dessiner des formes figuratives comme des volatiles, des sièges, des maisons, des arbres…mais aussi des espaces, des décors… Ces formes, on les mémorise et on s’amuse à les transformer, à leur donner de l’allure, du style. Parce qu’on a appris comment représenter la vieillesse, la joie, l’inquiétude…on va pouvoir organiser le scénario, la mise en scène d’une histoire.

  .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez aussi TWITTER  #dessinlangage

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *