Précisions sanitaires

Pour faire suite à différents échanges ou interrogations  que vous nous avez remontées, relatives à l’accueil des élèves, voici quelques  précisions sur les volets sanitaires données par notre inspection

Concernant les différentes situations possibles au sein d’un foyer et l’impact sur la scolarisation des élèves :

Si un élève est testé positivement au SARS COV

– Les élèves testés positivement au SARS COV 2 ne sont pas scolarisés, ils reprennent après un délai fixé par les autorités sanitaires (isolement).

Les élèves dont un membre du foyer a été testé positivement au SARS COV 2 ne viennent pas dans leur établissement, ils reviennent après une période fixée par les autorités sanitaires.

– Les élèves ayant été déterminés comme contacts à risque ne viennent pas dans leur établissement. La fratrie peut continuer à être scolarisée. C’est ce que l’on appelait la « quatorzaine » et qui pourrait évoluer vers un temps plus court.

– Quand un membre de la famille est déterminé comme contact à risque, les enfants peuvent fréquenter leur établissement scolaire.

Concernant le retour des élèves ayant présenté des symptômes ou testé positivement, nous ne demanderons pas un certificat médical, la COVID19 n’étant pas une maladie à déclaration obligatoire.Nous vous faisons confiance aux familles mais nous vous demanderons  une attestation sur l’honneur signée par la famille.

 Lorsqu’un élève présente des symptômes : fièvre au-delà de 38 (deux prises), toux fébrile, survenue brutale d’une infection respiratoire avec fièvre ou sensation fébrile, fatigue inexpliquée, douleurs musculaires inexpliquées, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût et de l’odorat, diarrhée, le protocole s’applique : isolement, appel de la famille, recommandations, demande de consultation.

Il n’est pas nécessaire à ce stade de renvoyer la fratrie et de demander une consultation pour les membres de la fratrie, s’ils ne présentent pas de signes.

En maternelle, le nez qui coule sans fièvre, sans signe associé ne justifie pas une évacuation systématique, un signalement à la famille le soir est suffisant avec une surveillance.

S’il y a  un cas confirmé, l’école contacte l’IEN pour le premier degré, la collectivité de rattachement. Le médecin conseiller technique départemental doit être prévenu.

A ce stade, nous devons retracer le parcours de l’élève au sein de l’établissement à partir de 48h avant l’apparition des signes ou dans les 7 jours précédant le test si l’élève ne présentait pas de signes. Nous établissons la liste des personnes qui ont été en contact étroit et surtout dans les situations où le masque est enlevé (cantine, ) ou susceptible de l’être.

L’identité du cas avéré ne sera pas être diffusée.

que-faire-si-un-l-ve-est-susceptible-d-avoir-la-covid-19-71517-2

que-faire-si-un-l-ve-est-un-cas-confirm-de-covid-19-71521

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *