Jeux sur le petit Fresquet

Le petit Fresquet est un milieu naturel riche puisqu’il comprend 4 zones : une prairie, une forêt dense et humide, un plateau rocheux et un cours d’eau, l’Anguienne.

Lundi 7 mai, nous nous y sommes baladés et depuis, nous travaillons sur les êtres vivants que nous y avons croisés, voici des petits jeux pour réviser en famille !

  

La maîtresse

Je reconnais des plantes, des fleurs et des arbres

A- Voici dans le désordre 7 plantes, à toi de les retrouver :

la fougère, le bouton d’or, l’iris, l’anémone, le roseau, l’orchidée sauvage, la véronique petit-chêne

  

1                                       2                                        3

  

4                                          5                                 6

7

Trouve ensuite celles qui poussent dans la prairie, au bord de l’eau, sur le plateau rocheux ou dans la forêt.

B- Voici 6 noms d’arbres que l’on a croisés, retrouve-les ainsi que le nom de l’oiseau présent sur l’une d’elle !

l’érable, le frêne, l’aulne glutineux, le tilleul, le saule, le lierre

  

8                                     9                                       10

  

11                                     12                                     13

Je reconnais des empreintes

C- A quel animal appartient chaque empreinte, (un indice : la 2ème empreinte va avec la 3ème photo..)? 

  

Je reconnais des animaux aquatiques ou semi-aquatiques

D- En t’aidant de ton carnet de terrain, donne le nom des animaux que nous avons pêchés dans l’Anguienne et que l’on voit ci-dessous en photo :

  

    1                                       2                                       3

  

    4                                        5                                      6

 

             7                                      8

Quelle est la punaise aquatique ? Quel est celui que le pêcheur peut accrocher au bout de son hameçon ?

 

Réponses : 1 la véronique petit-chêne, de la prairie (elle a 4 pétales alors que le myosotis, avec lequel on peut la confondre en a 5 !), 2 l’iris d’eau est toujours jaune, celles de nos jardins sont souvent violettes, 3 l’orchidée sauvage pousse sur le plateau, c’est une fleur protégée que l’on ne doit pas cueillir, 4 la fougère qui pousse au bord de l’eau ou dans la forêt dans les zones très humides, elle est moins découpée que la fougère des bois, 5 le bouton d’or de la prairie, 6 le roseau qui pousse les pieds dans l’eau (attention, il est très coupant si l’on veut en faire des bouquets !) 7 l’anémone qui pousse sur le plateau rocheux

8 le tilleul, comme dans la cour de l’école, (on peut ramasser ses fruits que l’on voit ici et avec les feuilles séchées se faire de bonnes tisanes), 9 le saule (mais pas pleureur celui-là !), 10 l’érable, reconnaissable à sa feuille palmée,11 l’aulne glutineux, 12 le lierre (qui pousse partout et peut faire mourir les arbres autour desquels il s’enroule si on le laisse y grimper !) 13 le frêne, reconnaissable à sa feuille composée et un rouge-gorge !

La 1ère empreinte est celle d’un chevreuil et la 2ème celle du sanglier. La 3ème photo montrait les traces laissées par le sanglier fouisseur : il retourne la terre avec son groin à la recherche de larves, d’insectes, de racines, de vers…

1 les gammares sont des crustacés d’eau douce et montrent que l’eau de l’Anguienne est de bonne qualité, 2 la couleuvre à collier vit à proximité de l’eau où elle se nourrit et se reproduit, 3 la nèpe n’a pas de dard mais une sorte de tube pour respirer, c’est une punaise aquatique, 4 la grenouille verte est l’espèce hybride la plus présente en Charente, nous l’avons pêchée dans la mare, 5 la planorbe est un petit escargot d’eau douce à la coquille très plate, 6 un fourreau ou un porte-bois, c’est en fait une larve de phrygane (sorte de papillon), dont les pêcheurs peuvent se servir comme appât, 7 une demoiselle bleue (à ne pas confondre avec une libellule qui est plus grosse et sans couleur !), 8 un futur canard colvert : son œuf