Visite de la STGA avec les deux classes de CM2

Qu’est-ce que la STGA ?

La STGA est une société pour les bus qui roulent dans tout Angoulême et son agglomération.

La STGA utilise plusieurs sortes de bus du mini bus au grand bus articulé.

Pendant la visite nous avons vu une salle pour laver les bus, un petit atelier et un grand atelier pour réparer les bus et aussi une salle pour peindre les bus.

Dans les bureaux, nous avons vu un tableau avec les horaires et la ligne de chaque chauffeur; une salle avec un grand écran qui permet de suivre les bus pendant leurs déplacements.

Nine-Louise, Roman et Albane

VISITE DE LA STGA

Nous avons visité l’entreprise STGA. Nous nous sommes divisés en deux groupes; notre groupe a commencé par le nouveau bus « Dino-bus », le 18eme bus accordéon de la STGA.

On nous a expliqué comment se comporter en bus.

 Puis notre groupe a échangé avec le 1er groupe, pour visiter les différents ateliers:

-« l’atelier de lavage »: tous les bus de la STGA sont lavés.

-« l’atelier de réparation »: tous les bus sont réparés (ce sont des mécaniciens qui réparent les bus).

-« l’atelier de carrosserie »: d’autres mécaniciens réparent les parties abimées du bus.

A la fin nous avons fait un quizz, pour vérifier ce qu’on avait retenu de la visite. La STGA nous a offert une maquette du « Dino-bus ».

Le quizz

Puis avant de partir, nous sommes allés visiter les différents bureaux:

-« le bureau du directeur adjoint »: on a vu par une fenêtre, ce qu’il faisait.

-« le bureau de la dame des horaires « : c’est une dame qui prévoit les horaires des conducteurs.

-« le bureau du repos »: c’est la salle où se reposent les conducteurs; ils regardent aussi s’il y a des déviations sur leur ligne.

-« le bureau de sécurité »: s’il y a une bagarre dans bus STGA, ils sont prévenus et viennent aider les chauffeurs. Si ce sont des élèves, ils appellent le collège de ces élèves !

Le bureau de sécurité

 

 Enfin nous sommes revenus à l’école avec un bus STGA bien sûr…

Katia, Lise, Pauline M et Pauline LM

NOTRE VISITE DE LA STGA

Vendredi 10 juin nous sommes allés visiter l’entreprise STGA. Nous sommes montés dans le Dinobus (car il a des dessins de dinosaure) : c’est un bus articulé* qui peut accueillir 150 passagers.

Ensuite nous avons vu le centre de lavage où les bus sont nettoyés.

Le centre de lavage

Puis on nous a expliqué comment voyagent les bus sur leur ligne. Ils suivent toujours l’itinéraire de leur ligne (par exemple 1,2,6,7,8,22…).

Après nous avons vu le centre de réparation et de peinture.

Ensuite nous avons fait un quizz sur la visite. Puis nous avons vu la carte du réseau de bus en direct.

Le quizz

*il y a plusieurs types de bus: petit, normal ou articulé.

Ethan, Quentin G, Laura et Nine Louise

 

 

 

VISITE DE L’ENTREPRISE STGA

Nous allons vous parler du Dinobus. C’est un bus hybride (qui fonctionne grâce à deux énergies différentes : électricité et pétrole) et articulé ; un dessinateur de BD a créé les dessins puis des décorateurs ont habillé le bus avec.

l’accordéon du dino bus

le dino bus

 

 

 

 

 

 

Il possède 5 caméras et 3 écrans pour surveiller et annoncer les arrêts.
Un bus coûte plus de 600 000 euros !

Dans l’entreprise STGA il y a deux garages,

un magasin de pièces de réparation, une carrosserie et une station de lavage.

La carrosserie

 

Nous avons fait un quizz à la fin. Alors on nous a donné des bonbons et une maquette du Dinobus.

Simon, Thibaud et Manon

 

 

 

Nous sommes arrivés à 8h50, nous avons commencé la visite de l’atelier de nettoyage des bus.

L’école Victor Hugo défend les couleurs de l’UNICEF à la course de trottinettes

Six enfants de l’école participent à la 22eme édition de la course de trottinettes d’Angoulême. Gil et Mathilde, Hugo et Gaspard, Camille et Eliott, accompagnés par Thibault, ont porté les couleurs de l’UNICEF.

Dimanche 28 mai 2017 : course contre la montre par équipe au quai Magelis

Mathilde, Thibaut, Hugo et Camille sont arrivés en dixième position sur 21 équipes.

Bravo pour une première participation ! Et félicitations aux supporters…

Lundi 29 mai 2017 : étape Soyaux (autour du lycée Grégoire)

Première étape individuelle: Gil, Thibaut, Hugo et Camille ont réalisé une belle course, en particulier Hugo arrivé parmi les vingt premiers.

L’équipe a été récompensée.

Mardi 30 mai 2017 : étape Kirikou-Victor Hugo

Départ devant la crèche Kirikou. Trajet sur la rue St Roch puis arrivée place Victor Hugo, juste à côté de l’école.

Très belle étape de l’équipe: Hugo a fini à la 19eme place (il est 15eme garçon); Camille est 15eme fille; Thibaut est arrivé 38eme et Mathilde 67eme. Grace à ces performances, l’équipe est 14eme du classement général.

Bravo à tous ceux qui sont venus les encourager !

Mercredi 31 mai 2017 : étape Espace Carat – animations avec déguisements

Encore une très belle course d’équipe: Eliott est arrivé 34eme, Hugo 40eme, Thibaut 70eme et Gil 79eme malgré une chaussée glissante.

Nos supporters étaient encore une fois très présents et créatifs !

Jeudi 01 juin 2017 : étape l’Houmeau

Malgré la chaleur, les membres de l’équipe ont fièrement défendu le maillot de l’UNICEF: Hugo a terminé 24eme, Camille 51eme (et 13eme fille), Thibaut 64eme et Mathilde 71eme.

Vendredi 02 juin 2017 : étape Jules Ferry/Cathédrale

L’étape la plus difficile avec un côte très pénible à monter sous une chaleur écrasante. Mais toute l’équipe a été courageuse : Hugo (35eme), Thibaut (66eme fille), Gaspard (71eme) et Gil (81eme) ont franchi la ligne d’arrivée sans se décourager…

Samedi 03 juin 2017 : étape finale cathédrale/Hôtel de Ville

Dernière étape: les coureurs bien que fatigués ont réalisé une magnifique course. Hugo a terminé en 12eme position ! Bravo à lui !

Les autres coureurs ne sont pas en reste : Thibaut a fini 52eme, Camille 63eme et Mathilde 66eme.

Tous ont été reçus dans les grands salons de l’Hotel de Ville.

Après 7 soirées de course, l’équipe se classe 17eme sur 21 et les classements individuels sont excellents: Hugo est 26eme du classement et 14eme des coureurs de 2006 ! Camille 9eme des enfants nés en 2005. Thibaut 21eme des enfants nés en 2007 et Mathilde 12eme des enfants nés en 2008. 

Ce fut une magnifique aventure collective ! Et défendre le maillot UNICEF a été très motivant pour les enfants.

Voir aussi l’article du comité de quartier http://www.angoulemevictorhugo.fr/index.php/actualites/240-trottinettes !

La conférence BOOMBAP du professeur DA TITCHA.

Comme tous les ans, la Mairie d’Angoulême offre un spectacle
à chaque classe de l’école, dans le cadre du dispositif: « Bulles de culture ».

Celui proposé aux deux classe de CM1/CM2 et CM2 a lieu
le jeudi 6 avril à 
l’espace Franquin.
Nous avons donc assisté à une conférence chantée, dansée, accompagnée de projections vidéos, présentée par Da Titcha, le professeur, M Bluenote, l’inspecteur bassiste et son assistant Scott Beat, le batteur.
En 7 tableaux nous avons découvert l’origine du Rap, comment se passait l’écriture des textes, ce qu’était le beat, le flow et le travail du DJ.

Les  impressions des CM2:
Octave: J’ai eu envie d’être sur scène pour faire du rythme!
Hugo: J’ai découvert que le RAP est une musique à 4 temps.

Katia: J’ai pensé que c’était très bien car on a participé.
Noah: J’ai aimé les chansons très drôles et certaines avaient un bon rythme.
Thomas: J’ai cru que mon corps se libérait grâce à ses dabs!
Lise: Mais je n’ai pas compris pourquoi le DJ avait besoin de 2 disques identiques.
Oscar: J’ai cru que le spectacle avait duré 10 minutes, tellement c’était bien.
Gaspard et Iria: J’ai trouvé que le spectacle était drôle, mais il y avait trop de monde.
Quentin: J’ai aimé que tout le monde danse dans la salle!
Léna et Raphaël : J’ai senti que j’avais envie de danser.
Jules: J’aurai voulu que le spectacle dure plus longtemps.

Célia: J’ai découvert que Da Titcha est un Youtubeur.
Ewan: J’ai pensé que j’étais à un vrai concert.
Agathe: Avant le spectacle je m’imaginais qu’on resterait assis sur nos fauteuils.
Hélène: J’ai cru qu’il y aurait eu beaucoup moins d’ambiance.
Maïlys et Bérénice: J’ai eu envie d’aller sur scène pour jouer de la batterie.
Eliott: Je m’imaginais avec un professeur noir.
Aymen: J’ai trouvé que c’était bien, mais tout le monde ne participait pas.
S
imon: J’ai eu envie de monter sur scène pour faire un dab.
Thybaud: J’aurais voulu plus de clash, c’est rigolo!
Camille: Je m’imaginais que ce serait beaucoup moins intéressant.

L’activité boxe des CM2

Le vendredi matin, Achille, l’éducateur sportif de boxe nous rejoint dans le gymnase de l’école pour pratiquer la boxe éducative.
Nous débutons par l’échauffement:
les jambes                                       les épaules

Puis nous enchaînons :
les flexions                                       les pompes                        le gainage

Achille nous apprend à se mettre en garde, à travailler le direct droit
et le direct gauche.

Nous savons aussi faire des fouettés avec le pied.

Chaque séance se termine par les étirements
du dos, des bras et des jambes.
                                 

  Merci Achille!  

La visite du théâtre d’Angoulême

Le Hall d’accueil:

Quand le théâtre a été rénové, les architectes se sont inspirés d’un bateau pour donner l’impression de partir en voyage lorsqu’on va voir un spectacle.
Nous passons sur une passerelle comme pour monter dans un bateau, nous entrons dans la salle.
Le cylindre qui entoure la grande salle est incliné pour évoquer une coque de bateau.
Les matériaux utilisés pour le hall d’accueil sont le bois, le verre, la pierre et le métal.
                                           img_0313                            

                 Octave,Hugo et Noah.

 La Grande salle du théâtre:

Au rez de chaussée du théâtre d’Angoulême nous avons pu observer la grande salle.
Les murs de la salle sont recouverts de bois de poirier.
Il y a 722 places, les numéros des sièges sont d’un côté pair et un autre côté impair.
On peut s’asseoir au parterre ou au balcon.
A l’entrée la régie permet de régler le son, les lumières et les vidéos .
Et au fond de la scène se trouve l’arrière scène.
Eliott,Quentin et Katia
img_0317L’Odéon

Dans l’Odéon il y a 60 places. Les banquettes sont alignées pour former une sorte de théâtre romain.
Sur la scène se trouvent des colonnes qui font penser à la période romaine.
Dans cette salle, les acteurs ou les actrices peuvent répéter ou bien donner des petites représentations.

A l’Odéon les rideaux sont plombées pour qu’ ils ne se soulèvent pas.
Bérénice, Agathe et Hélène
img_0322Les réserves

Il y a deux réserves. Une pour les lumière,puis l’autre pour les tapis,les projecteurs et les flycaisses.
Dans la première réserve se trouvent des filtres (gélatine) pour la couleur des lumières.Les couleurs des gélatines sont numérotées.On voit des ampoules pour les projecteurs dans des boîtes en cartons.Les ampoules sont de tailles différentes.
La deuxième réserve contient deux cent vingt et une trappes.On y trouve des caisses (flycaisses) pour pouvoir ranger les micros et d’autres accessoires.
Dans la deuxième réserve  se trouvent des tapis pour les acteurs lorsqu’ils jouent pieds nus .On y range les perches avec les projecteurs.
La première réserve se situe en dessous des gradins et la deuxième réserve est placée sous la scène.
Oscar, Iria
et Gaspard

 

 

 

Sous la scène

Sous la scène nous avons découvert que beaucoup de matériel y était rangé: des projecteurs, des tapis, des trappes, des micros, des flycaisses.
L’avant scène peut se transformer en fosse d’ orchestre.

Les projecteurs peuvent changer de couleur grâce à de la gélatine de couleur.
La flycaisse est une caisse où on range ou transporte les matériaux fragiles comme les micros …
Les trappes sont numérotées de sorte que quand on enlève les trappes (ce qui est rare ) on peut les remettre dans le bon ordre et le bon sens. 

Léna, Maïlys, Jules.         

img_0328                              img_0327

Les loges

Le théâtre possède cinq loges, les artistes peuvent y manger, dormir, se laver, se costumer et se maquiller. Autour des miroirs il y a  beaucoup de lumières pour que l’artiste voit son maquillage comme sur la scène.
Les loges sont au dernier étage.
Simon, Aymen  et Thybaud

img_0329Les bureaux

Au dernier étage ( 3 iéme) se trouvent trois bureaux pour les secrétaires,il y a des fenêtres appelées: oeil de boeuf.
L’équipe du theâtre prépare des spectacles. Il y a un  bureau de plus pour le directeur principal.
Nous n’ avons pas vu les autres bureaux qui étaient fermés. Une autre salle
s’appelle la salle des réunions, et dans cette salle on y discute avec les artistes du spectacle qu’ils vont présenter.
22 personnes travaillent au
théâtre.img_0330

Célia,Camille et Lise

L’informatique des CM2

Les élèves de CM2 se sont rendus au lycée Jean Rostand pour améliorer leurs connaissances en informatique avec les premières de la classe de Gestion administration et leurs deux professeurs d’informatique.

Hugo et Thomas
Nous partons de l’école à 13h45,nous restons 1h30 au et nous repartons à 15h30. Nous aurons cinq séances le 30/9/2016 au 18/10/2016 pour faire de l’informatique.
Durant ces cinq séances nous avons tous un tuteur ou une tutrice.
thomashugo

THYBAUD ET NOAH
Il nous faut environ 12 minutes pour arriver au lycée qui est très grand, c’est impressionnant. Nous y restons 1h30 et nous repartons à 15h 45.
Nos tuteurs et tutrices sont grands, ce sont de jeunes adultes,
ils sont pédagogues; et nous allons beaucoup progresser.

thybaudnoah

JULES ET OCTAVE
Nous aurons 5 séances d’informatique d’ 1h30 chacune.

Nous avons un tuteur ou une tutrice qui est élève de première qui nous laisse manipuler l’ordinateur.
Nous apprenons beaucoup de choses nouvelles. Nos tuteurs(ices) nous aident beaucoup. Et la professeur est sympathique, c’est Mme Bernazeau.
jules               octave

IRIA ET OSCAR
Au début de la séance, la professeur d’informatique nous a dit qui était notre tuteur ou tutrice .

La première fois ils nous ont préparé une liste de travail ,on a créé une page de garde. On travaille en deux groupes dans les deux salles.

oscar                       iria

LENA ET CELIA
Pour la première séance nous avons préparé la page de garde pour notre dossier, après un exercice pour reconnaître les parties de l’ordinateur en suite nous avons modifié des choses comme la police de caractère  la couleur ou la taille.
Nous apprenons la mise en page.

celia lena

aymensimon

AYMEN ET SIMON
Mon tuteur s’ appelle Lucas, il est gentil; il aime le foot comme moi,il m’aide à travailler sur l’ordinateur .
Le lycée est grand, les salles d’informatique sont agréables et bien équipées en matériel. Le tuteur de Simon  s’appelle Jérôme, il explique bien les exercices.

KATIA ET GASPARD
Nous travaillons sur différents exercices:
(insérer une image, faire la mise en page).
Nous faisons des exercices avec nos tuteurs ou nos tutrices pour nous entraîner à bien utiliser l’ordinateur.

katia     gaspard

ELIOTT ET EWAN
On a tous un tuteur ou une tutrice,la mienne est Noamie et Ewan c’est Nora.
Les élèves de 1ère nous font passer des tests pour reconnaître les différentes parties de l’ordinateur,  on écrit un texte pour savoir utiliser les différentes polices de caractère …
La salle d’informatique est cent fois plus équipée que la nôtre.
eliott                            ewan

HELENE ET MAÏLYS
Nos tutrices nous ont fait réaliser deux tests.
Le but de l’exercice était de placer les étiquettes sous les images des différentes parties de l’ordinateur.
On a aussi  écrit deux textes pour apprendre la mise en page.
Ensuite nous avons imprimé une photo pour  la  page de garde.

mailys                   helene

QUENTIN ET RAPHAËL
Nous travaillons sur des ordinateurs plus modernes qu’à l’école.
La salle informatique est remplie d’ordinateurs et il y fait très chaud.
Nos tuteurs sont patients et expliquent bien les consignes

.quentin                            raphael

BERENICE ET AGATHE
Nous travaillons sur mon b2i.fr où nous faisons des petits exercices comme reconnaître les parties de l’ordinateur et plein d’autres activités.
Nous devons écrire des textes que nous apprenons à modifier selon les consignes.
Notre tuteur ou tutrice doit nous montrer leurs bases comme utiliser une messagerie ou naviguer sur internet pour chercher des informations.
Nos tutrices s’ appellent Seren et Dounia, elles sont très gentilles !!!

   berenice             agathe
LISE ET CAMILLE
Les tuteurs sont sympathiques et tous nos camarades ont l’air satisfaits de leur tuteur et des séances.
Quelques élèves ont déjà fait une partie des exercices du B21 (brevet d’internet et informatique).
Et cela ne nous gêne pas de le refaire, surtout avec l’aide de nos tutrices.camille             lise

Piqthiu et les Gastronomades:

Vendredi 25 Novembre était la journée Gastronomades à l’école.
Les CM2 étaient invités sur le marché Victor Hugo pour y rencontrer Piqthiu,
le chroniqueur gastronomique de FRANCE BLEUE La Rochelle.
Piqthiu est originaire de Charente Maritime et sa passion est de transmettre l’art de bien manger en consommant des produits de la région.
Il a nous a donc tous entraînés à déguster les produits locaux du boucher,
du charcutier, du crémier et de la fabricante de macarons.
Le chef cuisinier du restaurant La Cigogne nous fait goûter
des tendrons de veau façon thaï.
img_0312img_0310img_0309img_0308img_0306img_0305img_0301De retour à l’école nous avons dégusté le menu spécial Gastronomades,
élaboré par le chef cuisinier du restaurant La Grange aux Oies, M Pressac..
Nous l’avons rencontré dans notre réfectoire, il a discuté avec les cuisiniers de l’école Rudy et Christophe.

Et M Bonnefont, le Maire d’Angoulême est venu déjeuner avec nous.

Apprendre à porter secours: l’utilisation du défibrillateur

Grace à Michel, sauveteur et chargé des défibrillateurs sur la ville d’Angoulême, nous avons bénéficié d’une initiation à l’utilisation du défibrillateur.

A quoi sert le défibrillateur ?

Il recherche l’image électrique du cœur. Si le cœur ne bat plus, le défibrillateur ne pourra rien repérer donc il ne pourra pas faire « redémarrer » le cœur.

Il peut être utile seulement si le cœur bat trop lentement ou trop vite.

Que faire si une personne est inconsciente ?

Je cherche à savoir si la personne est consciente (je lui parle, je lui prends la main) ; je vérifie si elle saigne et si elle respire.

Si tous ces signes sont négatifs, je dois aller chercher un défibrillateur.

Comment utiliser un défibrillateur ?

IMG_20160623_142002 IMG_20160623_143813

Commencer par appuyer sur le bouton vert pour allumer l’appareil.

 

Ensuite placer les électrodes sur la poitrine nue du patient (voir sur l’électrode où les placer : une au dessus du sein gauche et l’autre en dessous du sein droit).

IMG_20160623_143820 IMG_20160623_142100

Puis brancher le câble.

IMG_20160623_142932

Suivre les instructions de l’appareil : soit on doit lui envoyer une décharge, soit on doit lui faire un massage cardiaque.

  • Pour la décharge, on doit avertir les personnes autour de nous : elles doivent reculer. Quand l’appareil le dit, on appuie sur le bouton orange et on recule. On suit ensuite les instructions de l’appareil.

IMG_20160623_142109

  • Pour faire le massage cardiaque : on pose une main, pouce vers la tête du malade, au milieu du torse et la deuxième main vient dessus. On appuie 30 fois de suite.

IMG_20160623_144354 IMG_20160623_143310

Si la personne ne se réveille pas, on passe au bouche à bouche. Il faut basculer la tête du malade en arrière, lui ouvrir la bouche, poser un masque d’hygiène sur sa bouche et lui ouvrir la bouche.

IMG_20160623_141752

On pose notre bouche sur celle du malade (comme pour lui « manger la bouche ») et on souffle.

IMG_20160623_143409 IMG_20160623_143955

  • Si rien ne se passe, on recommence le RCP (massage cardiaque et  bouche à bouche) jusqu’à l’arrivée des pompiers.

Océane G., Mathias, Mathéo et Taysir