la neige au village de lilou

lente et calme ,en grand silence ,
elle descend , se balance
et flotte confusément
se balance dans le vide
voilant sur le ciel livide
l’église au clocher dormant .
pas un soupir , pas un souffle ,
tout s’étouffe et s’émmitoufle
de silence recouvert …
c’est la paix froide et profonde
qui se répand sur le monde ,
la grande paix de l’hiver.
francis yard

En hiver la terre pleure. Line.

En hiver la terre pleure,
Le soleil froid,pâle et doux,
Vient tard,et part de bonne heure,
Ennuyé du rendez-vous.

Leurs idylles sont moroses.
-Soleil!Aimons!-Essayons.
Ô terre,où donc sont tes roses?
-Astre,où donc sont tes rayons?

Il prend un prétexte,grêle,
Vent,nuage noir ou blanc,
Et dit:-C’est la nuit,ma belle!
-Et la fait en s’en allant;
Comme un amant qui retire
Chaque jour son cœur du nœud,
Et,ne sachant plus dire,
S’en va le plus tôt qu’il peut.

Victor Hugo

Poésie de l’hiver par Enzo

Cher frère blanc,

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais noir,
Quand j’ai grandis, j’étais noir,
Quand je suis au soleil, je suis noir,
Quand je suis malade, je suis noir,
Quand je mourrai, je serai noir.
Tandis que toi homme blanc,
Quand tu es né, tu étais rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es rouge,
Quand tu as froid, tu es bleu,
Quand tu as peur, tu es vert,
Quand tu es malade, tu es jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.
Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Léopold Sédar Senghor

CONTES LOHAN

VOICI LE VIEUX CHEMIN.
OU ROULE LE CARROSSE
DES DAMES EN HENNIN
ET DES féES CARRABOSS

IL TE CONDUIT TOUT DROIT
VERS C EST LOINTAINE TERRE
OU CHEVAUCHE LES ROI
DES PAYS DE MISTERE

NOUS Y RENCONTRERONS
SI L HEURE EST OPPORTUNES
CEUX QUI DANSE EN ROND
LE SOIR AU CLAIRE DE LUNE

CES LUTINS PLUS LEGERE
QU UNE FEUILLES DE PLUME
QUI SENBLE VOLTIGER
DANS L ECHARPE DE BRUMES

MARIE GOUNIN

Dans un coin, le sapin de Lenna

Dans un coin, le sapin
A des branches toutes blanche.
Dans un coin, le sapin
Attend Noël pour demain.

Les flocons tournent en rond
C’est le manège de la neige
Les flocons tournent en rond
Mon jardin est en coton.

Le traîneau tout là-haut
Quelle merveille, Père noël
Le traîneau, tout là-haut
Apportera des cadeaux.

Mes souliers bien cirés
Près de la cheminée
Mes souliers bien cirés
Seront remplis de jouets

Ch.Gloasgen et A-M Grosser

Nuit de neige ( de Fanny)

Oh!La terrible nuit pour les petits oiseaux!
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là,tout tremblants,sans rien qui les protège :
De leur oeil inquiet ils regardent la neige ,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.
Guy de Maupassant

Lhiver Approche

L hiver approche les hirondelles ont fui
Mais il ne reste que les moineaux dans le pays,
bien d autres aussi qui font leurs nid.
La nature est morte plus d arbres en fleurs
Le temps est couleur de neige.
Et n oublilons pas Noel qui lui aussi approche.
LUI qui descend du ciel chaque année
Oui toi Noel qui vient nous apporter
Tant de joujoux Noel…Noel!

Guillaume Apollinaire.

La neige de Jennifer

Blanche neige
Gros flocons
Chauds manteaux
Et gros pompons !
Dans la neige
Il fait bon
Tout est beau
Et tout est rond .
Les clochers
Les maisons
Ont des glaçons
Sur le front
Les traîneaux
Les chapeaux
Ont de la glace
Au menton .
Il fait froid ,
Gla ,gla , gla
Couvertures et feu de bois .
Il fait chaud
Chocolat ,
La neige fond
Et ça sent bon !

SOPHIE ARNOULD

Poésie sur l’hiver de MARGOT

Nuit de neige .
Oh! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court pour les allées ;
Eux , n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées .

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là tout tremblants , sans rien qui les protège;
De leur œil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

Guy de Maupassant