Le parlement des enfants

Le parlement des enfants a été créé pour favoriser l’apprentissage de la citoyenneté du vivre ensemble. C’est une leçon d’éducation civique grandeur nature.

Nous avons rencontré Martine Pinville la députée de Charente le 24/01/14. Elle nous a parlé de son rôle et elle nous a expliqué comment rédiger un projet de loi.

Les thèmes du 19ème parlement des enfants étaient:

La santé

Les nouvelles technologies.

Le Panthéon

Le Panthéon est installé depuis 1791 en haut de la colline Sainte Geneviève, à la place d’une église qui avait été construite en l’honneur de St Geneviève patronne de Paris qui avait soutenu les habitants de la  ville contre les invasions des Huns.

L’Assemblé constituante décide de transformer l’église St Geneviève en temple civique destiné à accueillir les cendres de grands hommes de la patrie. Mirabeau sera la première personnalité inhumée au Panthéon. Voltaire et Rousseau suivront.

Sur le fronton du Panthéon est inscrit: » Aux grands hommes, la patrie reconnaissante ». Le Panthéon devient le temple civique de façon définitive en1885 avec les funérailles  de Victor Hugo.

Il est actuellement en restauration pour trois ans. Le pendule de  Foucault est associé à l’histoire du Panthéon de Paris, mais il est actuellement démonté.

Les personnes enterrées là-bas dont notre guide nous a raconté la vie sont : Marie Curie, Pierre Curie, Émile Zola, Louis Braille.

Le Sénat

Nous sommes allés au Sénat. Avant d’entrer on nous a collé un petit pass sur le t-shirt, puis, on a passé nos sacs dans un scanner et  on nous a fouillé .

Ils nous ont fait voir un petit film qui nous expliquait le fonctionnement du Sénat.

Puis on a traversé la cour d ‘honneur pour commencer la visite.  Nous sommes entrés dans la salle du livre d’or.  Le Sénat s’appelle aussi le Palais du Luxembourg.

  L’ histoire du Sénat
Lassée du château de Louvre Marie de Médicis, la reine mère du jeune Louis XIII, achète en 1611 un vaste domaine en lisière de Paris. Elle y  fait élever un somptueux palais par Salomon de Brosse, architecte célèbre. Mais en 1631, elle quitte sa résidence. Ensuite, pendant 160 ans le palais sert de demeure à des membres de la famille royale. En 1793, les révolutionnaire en font une prison.

Escalier d’honneur
L’escalier d’honneur est emprunté par les ministres et les sénateurs pour se rendre dans l’hémicycle, il comporte 48 marches. Quand le président du Sénat: arrive il est entouré  de la garde républicaine .

 Le rôle du président du Sénat
Le président du Sénat dirige les débats et représente le Sénat. Il est le 2ème homme de la République. Il peut remplacer le président en cas d’absence.

Les missions du Sénat
Le Sénat vote la loi : il contrôle l’action du Gouvernement et évalue les politiques publiques. Il peut modifier la constitution  avec l’ Assemblée Nationale. Les sénateurs examine les projets de loi que le Gouvernement leur soumet. Ils peuvent également déposer et examiner des propositions de lois.

Salle des conférence
Elle mesure 650 m2 , le décor actuel réalisé entre 1852 et 1854 est l’un des plus riches du second empire qui comporte de nombreuses oeuvres . On y trouve le trône de Napoléon 1er en bois doré.

Comment sont ils élus les sénateurs?
Ils sont élus au suffrage universel indirect ( les électeurs élisent un groupe de personnes comme les maires et conseillers principaux, qui eux élisent les sénateurs). Ils sont élus pour un mandat de 6ans, l’age minimum est de 24 ans.

En Charente nous avons 2 sénateurs : Mme Bonnefoy Nicole et M Boutant Michel.

Nous avons eu la chance d’assister à une séances dans l’hémicycle. Il y avait le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll, quelques sénateurs et le président du Sénat. Ils discutaient d’un projet de loi sur les OGM: organismes génétiquement modifiés. Il ne fallait pas faire de bruit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le métro

Paris insolite

Le sous-sol de Paris foisonne d’activités et de mystères. Autrefois on y creusait d’immenses carrières, qui serpentent sous les rues de la capitale et des caves sous les immeubles.

Puis on y a aménagé plusieurs milliers de kilomètres d’égouts, enfoui les tuyaux de gaz, les câbles électriques et même les conduites de chauffage et de climatisation.

Des centres commerciaux y ont vu le jour,comme celui des Halles. Et puis le métro,qui transporte chaque jour des millions de voyageurs.

Une vraie toile d’araignée

Aujourd’hui, le métro parisien compte 300 stations, reconnaissables à leurs voûtes couvertes de petits carreaux de faïence blanche et à leurs grandes affiches publicitaires. Certaines sont particulièrement belles, comme la station Arts et Métiers, semblable à un sous marin.

Le métro transporte environ 3,9 millions de voyageurs par jour et comporte 16 lignes numérotées par ordre chronologique. La dernière en date est la ligne 14, dont la rame révolutionnaire est totalement  automatisée c’est -à-dire sans conducteur!

Qui a inventé le premier métro Parisien ?

Le métro a été ouvert de la première ligne le 19 juillet 1900. Le succès rencontré fait rapidement mettre en oeuvre un réseau de plus en plus vaste, sous la direction de l’ingénieur Fulgence Bienvenüe.

La R.A.T.P

Depuis 113 ans le métro fait Paris… Son réseau est aujourd’hui l’un des plus denses du monde avec 14 lignes interconnectées avec le bus, le tramway et le R.E.R. c’est une entreprise française publique qui gère le métro parisien et divers autres transports urbains (autobus, tramway, R.E.R ) à Paris et dans sa banlieue:

La R.A.T.P (Régie autonome des transports parisiens) fut créée le 1 janvier 1949.

 

 

L’historique du métro parisien

L’histoire du métro de Paris débute au milieu du XIX siècle, avec l’objectif de desservir, par un métropolitain, une ville de plus en plus paralysée par ses transports de surface. Après un demi-siècle de projets plus  en moins farfelus et de querelles entre l’état et la ville de Paris,la mise en oeuvre d’un premier réseau est enfin décidée vu l’imminence de l’exposition  universelle de 1900.C’est un réseau d’intérêt local est à gabarit réduit qui est choisi,ce qui marque la victoire de la ville de Paris.

La cité de l’architecture

Nous avons été visité la cité de l’architecture et du patrimoine (au Palais de Chaillot) au Trocadéro.

Tout d’abord, nous sommes rentrés dans un hall où été exposés des moulages. Un guide nous a parlé du Palais de Chaillot. Il a été construit pour l’exposition universelle de 1878 par Davioud et Bourdais. Ce palais été constitué de 2 ailes, une salle de spectacle et une rotonde flanquée avec un dôme en fer et en verre.

Il fut rénové plusieurs fois, principalement en 1937 avec une grande influence « Art déco. »
Ensuite nous avons été visiter la galerie d’architecture moderne et contemporaine où étaient exposées des maquettes de bâtiments :
– Le Cristal Palace de Londres, bâtiment pré-construit en fer.
– L’immeuble paquebot de Pierre Patou
– Les immeubles et les grands boulevards du baron Hausman
Nous avons ensuite parlé du style Art déco lancé par les anglais. Le style Art déco est un style simple constitué de formes géométriques et de grandes ouvertures. Le béton est très utilisé.

Enfin nous avons visité un appartement typique, du célèbre architecte Le Corbusier, qui se trouve à Marseille dans la Cité Radieuse.

Roger Baleix

Il était l’architecte départemental. Il a fait les plans de plusieurs bâtiments à Angoulême.

Il a vécu de 1885 à 1958. Inspiré par le style arts décoratifs, il aimait mettre des sculptures inspirées de l’Antiquité, représentations de personnes dans des postures originales, des formes symétriques, des arrondis, des angles, et des  1/2 cylindres collés sur un cube…
Lors d’une visite avec une animatrice de Via Patrimoine nous avons vu quelques unes de ses constructions. On a pu remarquer les décors de formes rectangles sur la façade, des formes géométriques transformées, emboîtées les unes dans les autres, des immeubles avec angles en façade pour avoir plus de lumière et plus de chaleur. Les motifs en façade sont simplifiés.

Roger Baleix aimait faire ses constructions en béton, un nouveau matériau qui permettait de réaliser de très grandes ouvertures.

A  Angoulême Roger Baleix a fait les plans:
– du CCAS. (Centre Communal d’Action Sociale).
– de l’ancienne caserne de pompiers.
– d’un magasin dans la rue Hergé.
– de l’ancien hôpital de Girac.
– de cités ouvrières.
– et de notre école Mario Roustan.

L’Assemblée Nationale

Où se trouve l’ Assemblée Nationale?

  

L’Assemblée Nationale se trouve 233 Boulevard Saint-Germain à Paris.

A quoi sert l’ Assemblée Nationale?

L’Assemblée Nationale a été créée le 17 juin 1789. L’Assemblée Nationale compte 577 députés, élus au suffrage universel direct. Ses pouvoirs sont principalement le vote des lois. Les députés proposent une loi à l’Assemblée Nationale, qui la vote…Elle va ensuite au Sénat (c’est la navette). Si celui-ci n’est pas d’accord la décision finale revient à l’Assemblée Nationale.

Histoire de l’Assemblée Nationale

Le palais Bourbon est le nom communément donné au bâtiment qui abrite l’Assemblée Nationale, sur la rive gauche de la Seine. Quand on parle du bâtiment, c’est un palais qui a appartenu à la la famille Bourbon, celle des rois de France.

Le déroulement de notre visite

Nous sommes d’abord passés par la sécurité. Madame Pinville nous a rejoints puis nous avons regardé un petit film expliquant le travail de l’Assemblée. Nous sommes allés dans les salles suivantes:

Rotonde Alechinsky:

C’est une salle décorée de fresques de Pierre Alechinsky, illustrant une phrase du poète Jean Tardieu. Elle date de 1992.

Grande Rotonde :

Les journalistes peuvent accéder aux tribunes de presse et à leurs salles de travail en empruntant l’escalier ou l’ascenseur (qui est l’un des plus vieux de Paris , XIX siècle)

Salle des pas perdus :

Cette salle est aussi appelée Salon de la paix. Le président de l’Assemblée Nationale la traverse avant d’accéder à une séance dans l’hémicycle.

Salle des Quatre Colonnes :

La salle des Quatre Colonnes est le lieu où se rencontrent les députés et les journalistes.

La cour d’Honneur a gardé ses proportions d’origine, du temps de la Duchesse de Bourbon. Depuis  1989 la sphère des Droits de l’Homme (oeuvre de l’artiste Walter de Maria) y est présentée.

     

Salon des Mariannes :

Anti chambre de la bibliothèque, répondant en symétrie à la salle des Quatre Colonnes. Elle accueille une collection de Mariannes (32 bustes en terre cuite).

Salon Pujol :

Ce salon a été décoré en trompe l’oeil .

Salon Casmir-Perrier :

 

Ce salon est orné d’un Tableau en relief représentant la séance du 23 juin 1789 de la première Assemblée Nationale. Les ministres la traversent pour accéder à l’hémicycle.

Salon Delacroix :

Le salon Delacroix a été créé par Jules de Joly. Aujourd’hui, il est le rendez-vous des députés siégeant à gauche.

Hémicycle :

     

     

Construit entre 1829 et 132 par Jules de Joly. L’actuelle salle des séances a remplacé le premier hémicycle conçu pour le conseil Des Cinq Cents.

Salle des conférences:

Elle sert de lieu de lecture et de rencontre entre les députés.

Bibliothèque:

 

La bibliothèque contient 700 000 livres.

 

 

La vie collective

Le premier jour nous avons eu rendez-vous à la gare d’Angoulême à 7H45. Sur le quai le maître a désigné les groupes pour le métro. Nous étions 8 enfants avec un adulte. Nous sommes partis au TGV de 8h36. Nous sommes arrivés à Paris à 11h30.

     

Ensuite nous avons pris le métro pour aller au Trocadéro. Là nous avons pique-niqué.

     

A 13h30, nous avons visité la Cité de l’architecture. Après nous avons repris le métro pour aller au Sénat. Il y avait de très belles salles. Puis nous nous sommes rendus au M.I.J.E.(Maison Internationale de la Jeunesse et des Etudiants). Nous dormions dans l’hôtel Fauconnier.

     

Nous avons pris possession de nos chambres. Ils y avait deux chambres de 8, une chambres de 4, deux chambres de 3 et une chambres de 2. Le lendemain matin nous devions nous réveiller à 7 heures, et nous avons pris le petit déjeuner à l’hôtel.

     

Chaque matin le maitre allait dans une superette pour acheter la nourriture du pique-nique. Ensuite, nous avons fait une promenade pour aller au musée des arts décoratifs. Puis nous avons pique-niqué dans le jardin des Tuilleries .

     

On a traversé le jardin du Luxembourg et nous avons visité le Panthéon. Nous sommes rentrés à pied à l’hébergement. Nous avons mangé et nous nous sommes couchés.

     

Le lendemain, nous sommes allés, à10h00, à l’Assemblée Nationale. On a pique-niqué entre la Seine et l’Avenue des Champs-Elysées. Ensuite nous avons pris le métro pour aller à la gare Montparnasse. Là nous avons pris le train pour revenir à Angoulême à 18h30.

     

L’histoire de Paris.

Paris est actuellement la capitale de la France, elle a une grande valeur historique. Elle a été dirigée par plusieurs rois de France.

Paris est la ville la plus touristique au monde et compte à peu près 2 234 105 d’habitants(sans les banlieues). La ville se  situe au centre du bassin Parisien sur une boucle de la Seine, entre les confluents avec la Marne en amont et avec l’Oise en aval. La Seine traverse Paris, ce qui permet aux bateaux d’amener des marchandises.

La ville est divisée en 20 arrondissement numérotés de 1 à 20. On y trouve beaucoup de monuments, notamment la tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, les cathédrales du Sacré Cœur et Notre Dame, le musée du Louvre, le Jardin des Plantes, etc…

Entre 1870 et 1940, la capitale de la France prend peu à peu un nouveau visage: Paris laisse place au <<Grand Paris>>. L’organisation administrative de Paris avait connu sous Napoléon  une adaptation à l’évolution démographique. Mais la ville est restée ensuite enfermée dans l’enceinte de Thiers (sa limite en 1860), sans connaître de nouvelle évolution administrative.

Paris, surpeuplée, ne pouvant loger l’importante immigration provinciale, les communes périphériques absorbent le trop-plein de l’expansion démographique lié à l’exode rural et à la croissance économique de la ville: la banlieue fait son apparition.

Paris est la capitale la plus dense d’Europe en population. La part des espaces verts est des plus réduites, et ce malgré les parcs et jardins qui ont été créés au cours des deux dernières décennies.

Paris, surpeuplée, ne pouvant loger l’importante immigration provinciale, les communes périphériques absorbent le trop-plein de l’expansion démographique liée à l’exode rural et à la croissance économique de la ville: la banlieue fait son apparition.

Ma journée à Paris

J’ai été  élue députée junior, mais après avoir appris que la journée de rassemblement de tous les juniors avait été annulée, Madame Pinville, députée de la Charente, m’a proposé de venir une journée à Paris avec elle.

J’ai pris le train de 6h 13 à la gare d’Angoulême avec Mr Fournier, l’assistant parlementaire de Madame Pinville.

Nous sommes arrivés à Monparnasse à 8h 37. Nous avons pris le métro et nous sommes arrivés à l’Assemblé Nationale. Mr Fournier m’a emmenée dans le bureau de Madame Pinville et nous avons ensuite fait le tour du bâtiment (Assemblée Nationale).
Nous sommes allés au restaurant de l’Assemblée. C’était très beau! Ensuite nous sommes retournés au bureau.

A 15h nous avons assisté à l’entrée du président de l’Assemblée Nationale dans l’hémicycle, sous la protection de la Garde Nationale, pour la séance des questions au gouvernement.

 

Nous sommes allés ensuite dans l’hémicycle pour suivre la séance. Il y avait beaucoup de monde!

Vers 16h, nous sommes remontés au bureau. Mr Fournier avait du travail. Ensuite vers 17h 30 nous avons repris le métro, pour prendre le train.

   J’ai adoré cette journée et j’ai appris beaucoup de choses.

Emma Manlay-Pottier