A l’athlétisme

Nous sommes allés au stade Léonide Lacroix pour faire de l’athlétisme tous les lundis après-midis, de 14h à 15h30, pendant 10 séances. Notre professeur s’appelait Jean-Jacques Baiola et il était très très gentil. On a couru, on a sauté et on a lancé.

Pour s’échauffer, nous avons d’abord fait plein de petits jeux.

 

 

 

 

En course longue, on a couru 12 minutes, et presque tout le monde a réussi.

En course de vitesse, nous avons couru 30 mètres. Pour réussir, il fallait être prêt pour le départ.

Nous avons appris à faire du saut en longueur : il faut trouver son pied d’appel, il faut prendre de l’élan, courir et sauter vers le haut et vers l’avant, et retomber à pieds joints. Pour trouver son pied d’appel, on sautait par dessus une haie.

 

 

 

 

On a sauté des rivières dans le sable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a lancé des vortex, à bras cassé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clothilde et Luna, CE2

L’aviron au CM1

 

Tous les mardis après-midi d’avril et de mai, nous sommes allés à l’aviron. Nous avions deux professeurs : Sasha et Rémi. Nous nous servions de deux bateaux : le bateau entreprise (dix places), le double (à deux places). Avant d’aller sur l’eau nous avions quatre étapes:

  1. mettre nos gilets.
  2. préparer les rames (border l’aviron)
  3. navigation (tourner, nager, dénager, faire demi tour)…
  4. rangement (gilet, rames)

Nous avons passé de bons moments ensemble tout en découvrant un nouveau sport collectif !

La classe de CM1.

La gymnastique

Tous les mardis, nous allons au gymnase de l’ancienne espérance pour faire de la gym. Quand nous arrivons, nous allons mettre notre tenue de sport ( jogging, tee-shirt ) et nous restons pieds nus pour ne pas glisser.  Nous mettons les tapis, les mini trampolines, tremplins… Puis nous nous échauffons : chaque élève montre un mouvement. Et alors nous pouvons commencer.

Mélouan et Timothé

Le grand trampoline

Sur le trampoline, il y a plusieurs sauts à faire: le saut tendu, saut groupé, saut tendu demi-tour. Il faut rester dans le rectangle et bien regarder devant. Sur les photos, les enfants sautent particulièrement haut. « C’est un des agrès que je préfère ! » Eva-Lina

Lila et Eva-Lina

La roue

il fallait mettre un pied en avant et tourner sur une main puis la deuxième et atterrir sur les deux pieds en étant redressé. On a bien aimé mais d’autres enfants non ! « J’ai bien réussi la roue! » Emmanuel

Emmanuel et Kézia 

Rouler autour de la barre

Rouler autour de barre, c’est monter sur la barre jusqu’au bassin. Et rouler autour en contrôlant son arrivée. Il fallait serrer le ventre et les fesses et replier les jambes autour de la barre. Brayan et Marvin

« Quand je finissais de rouler autour de la barre, j’avais souvent mal au ventre ! »Marvin

La barre fixe

Sur la barre fixe, nous faisons deux sortes de saut mais avant, il faut bien se balancer : le premier saut, c’est sur le dos et le deuxième, c’est sur le ventre. C ‘est drôle de sauter sur des carrés de mousse .

« Au début, moi j’avais peur de tomber et de me faire mal, mais après, c’était drôle, ça faisait comme un petit oiseau ! » Emma 

  Jade et Emma

Le grand cheval

Il fallait courir sur le tapis rouge puis sauter sur le trampoline ou le tremplin (mais c’était plus difficile) à pieds joints. On devait arriver sur le cheval debout et bras écartés.

Aurane et Mélodie

Le cochon pendu

Pour le cochon pendu, nous devons nous assoir sur la barre puis Rêva nous aidait à basculer en arrière. Puis nous essayons de tenir 5 secondes sans les mains. Ensuite nous devons nous relever en faisant une roulade arrière . « Moi je trouve ça cool !  » Lila

Lila et Eva-Lina

La poutre

Sur les poutres, nous devons faire 4 figures : la cigogne, un balancer de jambe de chaque côté, la fente, la planche. Il faut aussi qu’on soit capable de marcher en avant et en arrière sur la pointe des pieds.

« Quand on est en arrière, ça me fait peur car j’ai peur que la personne qui surveille ne me dise pas attention quand j’arrive à la fin de la poutre… » Emma

Jade et Emma

  Le petit cheval

Sur le petit cheval nous avons fait 3 sortes de saut :  le saut écart , le  saut sur le côté et le saut pieds joints . Nous avons trouvé que le saut jambes écartées était difficile.

Aurane et Mélodie

Les roulades


Il y a 3 sortes de roulades :

  • la roulade avant comme Sarah le fait sur la première photo : il faut faire attention à bien rentrer son cou.
  • la roulade arrière : comme le fait Paul sur la quatrième photo, il faut mettre ses mains au-dessus des épaules et aussi enrouler la nuque.
  • la roulade écart : il faut faire une roulade avant et écarter ses jambes à l’arrivée (2ème et 3ème photo).

 » On a tout aimé ! » Marie et Sarah

Le salto

On court en prenant de l’élan depuis le poteau. On prend un bon appui sur le trampoline pieds joints et on croise ses mains sur la poitrine en tournant. Le menton doit être collé à la poitrine ! Et on fait un salto. « Ce qui était difficile, c’était d’atterrir debout car le tapis était trop mou ! C’était trop trop bien ! » Leeloo et Youani

L’appui tendu renversé

 

Didier nous a aidés à tenir 5 secondes les mains posées sur le tapis et les jambes tendues le long du tapis, car c’était un peu dur. Heureusement, il y avait le tapis pour nous protéger du mur dur pour ne pas se cogner ou se faire mal. « Moi j’ai eu un peu de mal à le faire » Lana

« Didier m’a aidé juste pour mettre les jambes le long du mur » Giovany

La gym, c’était trop bien ! Les CM2

L’athlétisme

Lundis après-midi, nous avons fait de l’athlétisme au stade Léonide Lacroix ou bien à l’école, avec Jean-Jacques Baïola. Au début, nous avons appris à faire de la course longue (ça s’appelle aussi de l’endurance). Pour courir longtemps, il faut courir doucement pour ne pas s’épuiser. Nous avons réussi à courir pendant 8 minutes (alors qu’au début on ne courait que 3 minutes). Nous nous sommes aussi entrainés à faire de la course de vitesse. Pour réussir la course de vitesse, il faut courir vite et rester dans son couloir. Il faut aussi être attentif au départ. On s’est entrainé avec un signal sonore ou bien un signal visuel.

Après les vacances de la Toussaint, nous avons appris à faire du saut en longueur et du lancer de vortex et de balle.

En premier, nous nous échauffons : nous faisons quatre colonnes. Nous devons sauter par dessus des plots ou des haies : à cloche-pieds ou pieds joints ou en faisant de grandes foulées. Nous avons aussi cherché notre pied d’appel pour le saut en longueur.sortie-petit-fresquet-027 sortie-petit-fresquet-026 sortie-petit-fresquet-025

sortie-petit-fresquet-028

Ensuite nous avons fait le saut en longueur en deux groupes. Le premier groupe devait courir, mettre son pied d’appel dans le cerceau et sauter par dessus la haie. Après chaque saut, la maitresse reculait la coupelle. Il fallait arriver pieds joints dans le sable après la coupelle.

sortie-petit-fresquet-038 sortie-petit-fresquet-037 sortie-petit-fresquet-033

sortie-petit-fresquet-032 sortie-petit-fresquet-031 sortie-petit-fresquet-030

sortie-petit-fresquet-029

Le deuxième groupe était avec Jean-Jacques qui mesurait nos sauts. Il fallait essayer d’améliorer son record de la dernière fois.

sortie-petit-fresquet-036 sortie-petit-fresquet-035 sortie-petit-fresquet-034

Ensuite, nous avons lancé des balles. A deux, on devait lancer la balle dans le cerceau. Il faut lancer  « à bras cassé ».

Les autres étaient avec Jean-Jacques pour lancer des vortex. Jean Jacques mesurait nos lancers.

sortie-petit-fresquet-040 sortie-petit-fresquet-042 sortie-petit-fresquet-041

sortie-petit-fresquet-047 sortie-petit-fresquet-048 sortie-petit-fresquet-044

La classe de CE2

 

 

 

Les CM2 à la voile

Tous les mardis, nous allons à la voile au plan d’eau de Saint Yrieix. Notre monitrice s’appelle Sylvie mais nous avons aussi eu Laurent pendant 2 séances. Ils nous apprennent à gréer le pico et à naviguer. Au début, on ne pensait pas qu’il était aussi petit !

Avant de gréer son bateau, on se retrouve dans la voilerie pour mettre le gilet de sauvetage et pour écrire sur le tableau les groupes de 3 ou de 2 enfants (ceux qui vont monter sur le même voilier).

img_3790 img_3791 img_3792

C’est dur de passer la jambe dans la sangle du gilet ! Il faut absolument bien mettre nos gilets de sauvetage parce que si on tombe sans le gilet de sauvetage, on peut se noyer. Aurane et Mélodie

Gréer le bateau

Avant de monter sur les picos, nous gréons le bateau :

Nous devons mettre les gouvernails puis passer le petit fil rouge au-dessus de la barre. Ensuite, lorsque nous sommes dans l’eau, il faut le baisser en appuyant dessus.

img_3800 img_3803 img_3805

Il faut aussi que nous dépliions la voile et on doit l’accrocher à la bôme, on doit aussi accrocher 3 mousquetons dans le fond du bateau.

img_3796img_3797 img_3804

Le départ

Enfin, on tourne les voiliers et il y a un enfant qui pousse le bateau pendant que les 2 coéquipiers s’installent dans le voilier.

 img_3819img_3825 img_3827

Emma et Jade

Nous abaissons le gouvernail, puis nous descendons la dérive jusqu’au bout. Le barreur se met en face de la voile. Celui qui s’occupe de l’écoute s’assoit généralement du côté opposé à celui du barreur. La personne qui est chargée de l’équilibre pousse le bateau puis rentre dedans !!!

img_3831   img_3932 img_3933

Tout de suite après, nous devons remplacer le fil rouge par le vert sur le gouvernail et il faut viser le point où l’on doit aller !!! Et on part sur l’eau !

Eva-Lina et Lila

La navigation

Quand on a navigué, il n’y avait pas toujours du vent, alors on prenait la pagaie : la première main doit être sur l’olive et l’autre main sur le scotch noir au milieu de la pagaie. C’est dur de ramer quand le bateau avance car la pagaie se fait emporter !

img_3834 img_3845 img_3815

Pour bien naviguer :

  • Si le vent vient de derrière, il faut ouvrir la voile en relâchant l’écoute.
  • Si on est contre le vent, il faut naviguer en diagonale et à ce moment-là, tirer la voile (comme Emmanuel qui tire sur l’écoute).

img_3835 img_3840 img_3862

Quand il n’y a pas de vent, on peut aussi faire une danse ( en montant sur le devant du bateau comme le fait Kézia)

img_3851 img_3849 img_3857

Mathis, Paul                  

Le rangement

img_3872 img_3886 img_3887

Quelques mètres avant la plage, on enlève la dérive et un camarade descend du pico et prend le bout, pour remorquer le pico, comme Youani le fait.

Quand on arrive sur la plage, on démonte le pico :

On enroule la voile comme le font Mathis et le père de Nolan.

Enfin, on s’occupe de la bôme comme le font Emma, Nathan et Giovany.

img_3978  img_3980 img_3892

 img_3901img_3895 img_3897

On range la bôme, le gouvernail et la dérive. Puis on enlève nos gilets de sauvetage et on rentre !

Au final, on a bien aimé la voile même s’ il y en a qui ont trouvé ça compliqué !

Anna, Sarah

Les vendredis après-midi à la voile !!!!

Tous les vendredis après-midi nous nous changeons puis nous prenons le bus à 13h15 direction le plan d’eau de St Yrieix où nous apprenons à naviguer par groupes de 2 ou 3 sur des laser picos avec Sylvie Fontana.

Installation du bateau

Nous posons nos affaires dans les vestiaires, puis nous allons dans le hangar pour mettre le gilet de sauvetage pour la sécurité.

IMG_3559 IMG_3560

Sur le bateau premièrement nous devons installer la bôme, puis la voile.

Ensuite, nous devons accrocher le foc qui est relié à la voile. Puis, nous devons mettre le gouvernail et tirer sur le fil rouge. Quand le bateau est gréé, nous rejoignons Sylvie sur le bord de la plage et écoutons ses consignes : elle nous dit la direction du vent et nous donne le parcours en fonction du vent.

IMG_3564. IMG_3568   IMG_3570

 Amandine et Lucas

Sur l’eau

C’est le barreur qui doit monter en premier puis les 2 équipiers.

L’ équipier n°1 doit pousser le bateau avant de monter dedans afin de prendre plus d’impulsion. Puis il doit sauter dans le voilier ! Une fois sur l’eau, il doit mettre la dérive dans l’eau, car la dérive sert à ne pas dériver, et si on ne mettait pas la dérive, le bateau partirait dans tous les sens. Et après il faut tirer la voile et mettre correctement le foc.

Pendant ce temps, le barreur doit diriger le bateau grâce au gouvernail vers la bouée indiquée.

IMG_3595 IMG_3597 IMG_3607

Quand il y a du vent, il faut que la voile soit gonflée comme le foc parce qu’on avancera plus vite. Et quand il n’y a pas de vent, on prend les rames, et on pagaie !

IMG_3612 IMG_3617 IMG_3624

Pour ne pas tomber à l’eau, le barreur doit toujours être face à sa voile. L’équipier n°2 doit s’occuper du foc et de l’équilibre du voilier et celui qui s’occupe de la voile (l’équipier n°1) doit éviter de se prendre la bôme en pleine tête !!

2 équipages sont tombés car ils étaient tous placés du même côté ! Et il leur a fallu retourner leur pico en appuyant sur la dérive et remonter dessus !!

Andy, Mathéo T., Paolo et Zaklina

Le rangement

Aller sur la plage et tirer le bateau.

Il faut retirer la bôme, enlever le foc puis le plier et enlever le gouvernail.

Il faut tourner la voile autour du mât.

Il faut attacher le hale-bas ( corde).

Il faut ranger le matériel à son emplacement, son gilet de sauvetage et le montrer à un adulte.

IMG_3646 IMG_3649

IMG_3651 IMG_3652

Conclusion : Certains élèves n’ont pas trop aimé la voile car ils avaient peur de tomber à l’eau mais beaucoup ont apprécié ce nouveau sport, même si on a eu beaucoup de pluie !

Nous avons participé au 1er tour des régates mais nous avons échoué 🙁  

Aurélie et Dimitri

L’athlétisme des CE2

Nous sommes allés au stade Léonide Lacroix tous les lundis après-midis pendant 10 séances pour faire de l’athlétisme. C’est Jean-Claude Larieux qui nous a entrainés.

Au début de chaque séance, on devait courir 800 mètres (c’est 2 tours de stade), à l’allure de la « tortue », c’est à dire qu’on devait essayer de courir à une vitesse régulière, sans s’arrêter et sans être essoufflé à la fin.

Parfois, pour s’échauffer, on allait sur un petit terrain juste à côté du stade pour apprendre à se repérer dans l’espace : à droite, à gauche, en avant, en arrière, demi-tour… C’était un peu difficile car quand les autres se trompaient de côté, ça nous entrainait et on les suivait. Pour nous aider, Jean-Claude nous a dit de prendre un repère (la montre, mettre sa main dans la poche, etc). Pour certains, ça les a aidés, mais pas pour d’autres.

A chaque séance, on faisait un peu de course longue (les deux tours de stade), on faisait aussi des exercices de marche rapide, de saut dans des cerceaux ou entre des plots…

On faisait aussi un peu de course de vitesse.

photos athlé2015 16 001  photos athlé2015 16 002  photos athlé2015 16 003 photos athlé2015 16 004

On faisait aussi du saut en longueur. Le but est d’arriver le plus loin possible. Pour mesurer notre saut, on prend toujours la marque qui est la plus près de la piste d’élan. Il faut faire attention à ne pas retomber en arrière ni à mettre sa main derrière.

photos athlé2015 16 005  photos athlé2015 16 006  photos athlé2015 16 007 photos athlé2015 16 008  photos athlé2015 16 009  photos athlé2015 16 010 photos athlé2015 16 011

Le dernier atelier était de lancer le plus loin possible : nous avons lancé des balles ou des cerceaux. On lançait les balles à « bras cassé ». Si on lance de la main droite, on doit mettre la jambe droite derrière pour nous donner plus de force.

photos athlé2015 16 012  photos athlé2015 16 013  photos athlé2015 16 014 photos athlé2015 16 015

Souvent, on faisait aussi une course de relais. C’est une course en équipe. Le premier coureur porte un témoin. Il le passe au deuxième coureur de son équipe, qui le passe au suivant, etc. C’est l’équipe la plus rapide qui a gagné.

La plupart du temps, nous étions dehors mais nous sommes allés deux fois dans le gymnase.

Nous avons trouvé cela très très bien, Jean-Claude était très gentil. Par contre nous n’étions pas toujours très concentrés…

Laura, Maïlys et Paul, CE2

 

Le golf au CM2

Avec Yohan Laggoune nous avons fait 10 séances de golf : pour 7 séances nous sommes allés à la plaine de jeu de Ma Campagne et nous nous sommes entrainés au terrain de base-ball et pour les 3 autres séances, nous sommes allés au golf de l’hirondelle pour s’entrainer sur le vrai terrain.

Yohan nous a donné des conseils techniques pour nous aider mais aussi des consignes de sécurité car ce sport peut être dangereux !

Les conseils techniques

Les conseils techniques sont de prendre le club avec la main gauche en haut (pour les droitiers) et les deux mains doivent être collées.

Mil a une position parfaite pour un swing (3ème photo) : les genoux fléchis et la jambe droite qui tourne bien. Le club monte jusqu’aux épaules.

IMG_2379 IMG_2405 IMG_2442

L’entrainement

Avant chaque séance, Yohan nous expliquait une nouvelle technique, comme par exemple le swing ou le putt … Pendant 5 minutes, on s’échauffait. Sur la 2ème photo, on voit Yohan qui nous montrait que les épaules doivent être parallèles aux hanches.

IMG_2433 IMG_2374  IMG_2370

Installés dans un carré, nous devions toucher le drapeau ou être le plus près. Soit par un grand coup lorsque le drapeau était loin (swing), soit par un petit lorsque le drapeau était prêt ( putt).

IMG_2383 IMG_2409 IMG_2411

Nous nous entrainions par groupe de quatre enfants de la même taille car il y avait plusieurs tailles de club en fonction de la taille de l’élève.

Nathan (1ère photo) a un grand club et fait un swing alors que Paolo (2ème photo ) a un plus petit club et joue un putt. On voit que Zoé est concentrée car s’est important dans ce sport.

Zaklina et Zoé

Les parcours

Le parcours consiste à s’entrainer sur tout le terrain ( il y avait une zone sableuse) pour  des swings et aussi pour tirer doucement. Il y avait 6 groupes de 4, il y avait 6 drapeaux , et donc 6 parcours avec 3 pars différents (3,4 et 5). Le par 3  c’est par exemple quand le golfeur doit faire 3 coups. S’il en fait 4, il marque 1 point, 5, il marque 2 points… S’il en fait 2, il marque – 1. Le but du jeu était d’avoir le moins de points possibles en sachant que tout le monde tirait chacun son tour et que c’était les points de l’équipe qui comptaient.

IMG_2526  IMG_2527  IMG_2536

IMG_2537 IMG_2551 IMG_2549IMG_2543 IMG_2545 IMG_2542IMG_2540 IMG_2408

Amandine et Angèle

Les séances au golf de l’hirondelle

Le practice

Le practice est un endroit du golf pour s’entrainer à tirer des swings. On utilise un club appelé « bois » : le bois sert à faire un plus gros swing, il est plus léger que les autres clubs.

Il y a des cloisons de bois espacées ou au milieu, il y a de la fausse pelouse avec un trou pour faire passer le tee ( petite tige en plastique pour surélever la balle) par-dessous.

IMG_2744 IMG_2745

Il y a un petit bac en pente pour mettre les balles afin que le golfeur les attrape facilement. Derrière il y a une autre cloison de bois ou les autres membres de l’équipe doivent être collés, sinon ils se prennent un coup de club !

Quand on y est allé, il pleuvait et le vent était très très fort et décalait la balle, c’était difficile pour viser !

Mathéo.T, Charline

Le green

Sur le green, l’herbe est taillée à 2 mm du sol. On utilise le putter car si on utilisait un fer 7 ou 9, on abimerait l’herbe. Il ne faut donc ni sauter, ni courir, ni faire tomber la balle, ni bêcher l’herbe… Si on fait une marque, il existe une petit outil pour réparer le gazon (photo 2).

IMG_2623 IMG_2617 IMG_2639

Nous nous sommes entrainés à faire des putts avec le putter et nous avons fait un petit tournoi. Les gagnants sont Andy, May-Lyn, Dimitri, Kalyan, Zaklina, Sacha R, Amandine, David.

IMG_2624 IMG_2626 IMG_2632

Pour enlever la balle du trou, il faut soulever le drapeau. Mais il faut aussi l’enlever avant les derniers coups, pour ne pas que cela empêche la balle de tomber dans le trou !

IMG_2633  IMG_2640 IMG_2641

Ici on voit un petit jeu qui consiste à mettre la balle dans le trou : à partir d’une longueur de putter si on met la balle dans le trou du premier coup. Ou on recule de 2 longueurs de putter si on met la balle du 2ème coup et si on met la balle du 3ème coup, on ne recule pas…

« J’ai trouvé que c’était dur car il fallait bien contrôler la balle et parfois, le terrain avait des bosses ou descendait… » Nathan

Andy et Nathan   

Dernière séance avec le bunker

Il y avait plusieurs parcours : le green, le bunker et un parcours à obstacles. Et nous avons joué avec tous les clubs à notre disposition : les fers, le putter, le sand wedge.

IMG_2713Le bunker

IMG_2706 IMG_2722 IMG_2736

Conseils techniques pour le bunker :

Pour le bunker, vous devez utiliser le « sand wedge ». Quand vous reculez le club en l’air, vous n’avez pas le droit de toucher le sable ! Il faut enfoncer les pieds dans le sable. Il faut faire un tas de sable pour positionner la balle. Et servez-vous du sable pour faire décoller la balle !

Le parcours à obstacles

IMG_2711 IMG_2734 IMG_2718

Nous avons trouvé qu’il y avait beaucoup de feuilles sur la colline. Pour nous, ça nous semblait facile car il n’y avait pas beaucoup d’obstacles. David et Paolo

C’est dommage que l’année prochaine, les cm2 ne fassent pas de golf car la mairie ne financera plus l’activité. Tous les cm2 aimaient bien ! Merci Yohann pour le golf, tout le monde y prenait du plaisir !

 

 

La sortie des CE2 à Vars, chez les correspondants

Mardi 23 juin, nous avons pris le bus pour aller au stade de Vars voir nos correspondants.

Le matin, nous avons fait de l’athlétisme. C’était une petite compétition en équipe. Il y avait 6 ateliers et 6 équipes.

Il y avait 3 ateliers de course : course de vitesse, endurance et course de haies.

Pour la course de vitesse, on courait un par un, il fallait faire le meilleur temps possible.

photos coores 2 016 photos coores 2 015 photos coores 2 014

photos coores 2 012 photos coores 2 011 photos coores 2 023

photos coores 2 024 photos coores 2 010

Même le maître des corres’ a participé à la course!

photos coores 2 007 photos coores 2 006 photos coores 2 019

photos coores 2 022 photos coores 2 021

Pour la course longue, il fallait faire le plus de tours possible en équipe, en 6 minutes. A chaque tour, la maman de Brayan nous donnait un ticket. A la fin des 6 minutes, on comptait tous les tickets.

photos coores 2 017 photos coores 2 013 photos coores 2 009

Les 3 autres ateliers étaient du lancer. Le lancer de marteau  et le lancer de poids :

photos coores 2 003 photos coores 2 002 photos coores 2 008

Le lancer de vortex :

photos coores 2 005 photos coores 2 004

Après les 6 ateliers, nous avons fait une course de relais. Les 6 groupes étaient rassemblés en 2 grandes équipes.

photos coores 2 025 photos coores 2 026 photos coores 2 029

photos coores 2 028 photos coores 2 027

Ensuite, nous avons pique-niqué au stade, et après le repas nous avons eu une grande récré : nous avons pu jouer au foot, au frisbee, à la balle au prisonnier, à la tomate…

photos coores 2 030 photos coores 2 036 photos coores 2 035

photos coores 2 033 photos coores 2 032 photos coores 2 034

Ensuite, nous sommes allés jusqu’à leur école à pied.

photos coores 2 037 photos coores 2 038

Nous sommes allés sous le préau et les corres’ nous ont raconté leur séjour au Puy du Fou. Nous sommes allés dans leur classe regarder un film sur leur séjour. C’était un diaporama avec de la musique.

photos coores 2 040 photos coores 2 039

Avant de repartir, on a eu une petite récré. Dans leur cour, il y a un bac à sable, c’est génial, certains y ont beaucoup joué. Il y a aussi des échasses et des « pédalos ». Il y a aussi une table de ping-pong et un panier de basket, par contre le foot est interdit. Ils nous ont aussi montré le potager.

photos coores 2 041 photos coores 2 044 photos coores 2 045

photos coores 2 043 photos coores 2 048 photos coores 2 042

Nous sommes rentrés à l’école. On s’est bien amusé. On a adoré cette journée.

Les CE2

 

Comment faire de la voile ?

Tous les lundis matin, nous posons nos affaires de rechange dans les vestiaires. Ensuite nous mettons les gilets de sauvetage et nous devons nous mettre en rang devant un tableau où nous inscrivons nos prénoms sur le tableau en face du n° de bateau que nous allons prendre.

Le gréage des bateaux

Nous devons installer les affaires devant les bateaux (voiles, rames, gouvernail et dérive) . Les rames étaient exceptionnelles ce jour-là car il n’y avait pas beaucoup de vent. Nous avons donc monté les voiles sur l’eau alors que d’habitude, nous le faisons sur le sable.

IMG_2001 IMG_2007 IMG_2009
Malone était en train de nous montrer comment on utilise la rame. Après nous étions en train de pousser les bateaux sur l’eau.

IMG_2012  IMG_2016 IMG_2032

Avant de démarrer, nous devons mettre le devant du bateau dans l’eau. Notre partenaire doit pousser le bateau puis doit vite monter dedans.

IMG_2025 IMG_2029 IMG_2028

Gréer sur l’eau n’est pas facile, surtout pour accrocher la livarde !

La navigation

Dès que l’optimist s’éloigne du rivage, on doit mettre le gouvernail (photo 1) et la livarde (photo 2).

Une fois sur l’eau, on doit se positionner assis, face à face avec son partenaire, de manière à ce que quand la voile est derrière moi, je dois tenir le gouvernail et mon partenaire doit tenir l’écoute (la corde de la voile) et vice versa quand le vent tourne.

IMG_2015 IMG_2016 IMG_2058

Une fois le parcours fait, c’est le premier qui arrive à la bouée qui doit s’attacher à celle-ci .Tous les bateaux doivent s’attacher les uns aux autres afin de se faire remorquer par le bateau à moteur.

IMG_2059 IMG_2042

Le rangement

IMG_2065  IMG_2073  IMG_2067

Avant d’arriver au rivage, il faut enlever le gouvernail et la dérive et ensuite, on tire le     bateau sur le sable.

IMG_2078  IMG_2089  IMG_2091

On sort la voile pour l’étaler sur l’herbe et la plier. Ensuite on va la ranger dans le hangar.

IMG_2074  IMG_2081  IMG_2082

On range le gouvernail et la dérive dans le hangar puis on retourne les bateaux.IMG_2095  IMG_2100  IMG_2097

Ensuite, on va au hangar pour enlever notre gilet de sauvetage et on s’arrête devant une ligne bleue où l’on doit enlever notre gilet de sauvetage. On le referme et on le montre à un adulte pour le ranger puis on va au vestiaire pour se changer.

IMG_2108 IMG_2107

Aurélie,Laurine, Loreleï, Malone, Waniss et Wyatt

Aujourd’hui nous avons gagné le premier tour des régates contre les écoles de Brie et de Condorcet, on espère passer les quarts de finale !

Lundi 29 juin nous avons gagné au 2ème tour, on a juste pagayé car il n’y avait pas de vent ! Malheureusement, les demi-finales ont été annulées pour cause de canicule ! Alors, on ne saura jamais si on aurait gagné ! Dommage !