Journée au bord de la Nouère

Aujourd’hui, mardi 15 avril, notre classe est allée se promener à pied sur les bords de la Nouère.

Ce fut une bien belle journée !

Nous avons observé des tas de choses et fabriqué des petits bateaux que nous avons suivis dans le courant.

Nous avons bien sûr été observer une dernière fois le bout de la Nouère, détournée pour les besoins du chantier, en vue de la construction de notre maquette…

Retrouve à quels animaux correspondent les noms écrits sur le tableau :

Pour retrouver les étapes de la construction de notre maquette c’est ICI

Les fables de Jean de La Fontaine en Bandes Dessinées

Voici nos BD pour notre participation au 40e concours scolaire  du FIBD !

Nous avons dessiné nos planches avant d’insérer le texte avec l’ordinateur.

Chacun a choisi de travailler sur une fable de Jean De La Fontaine : La cigale et la fourmi, le lion et le rat, La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf,

le laboureur et ses enfants et la poule aux œufs d’or.

Elles sont en format pdf, n’hésitez pas à les enregistrer !

BD Lucie

 

 

 

 

BD Louane

 

 

 

 

BD Léa P.

 

 

 

 

BD Emma

 

 

 

 

BD Gabriel

 

 

 

 

BD Tom

 

 

 

 

BD Noémie

 

 

 

 

BD Mathis

 

 

 

 

BD Charlotte

 

 

 

 

BD Noa

 

 

 

 

BD Pierrick

 

 

 

 

BD Quentin

 

 

 

 

BD Nicolas

 

 

 

 

BD Léa M.

 

 

 

 

BD Kylian

 

 

 

 

BD Cléa

 

 

 

 

BD Clara

 

 

 

 

BD Nina

 

 

 

 

BD Nathan

 

 

 

 

BD Mélissa

 

 

 

 

BD Florian

 

Le chantier et la Nouère

Mardi 17 décembre, notre classe s’est rendue avec Alexandre de « Charente-Nature » de nouveau au lieu dit « Jarousson ».

Sur le chemin, nous avons observé tout ce qui avait un lien avec l’EAU car c’était le thème de la sortie.

Nous avons ainsi rencontré des plaques, des puits, des bornes, des gouttières, le lavoir…

Un malheureux crapaud qui n’a pas eu le temps de rejoindre la mare…

Des abreuvoirs…

Un bassin d’orage :

Et enfin, La Nouère !

Sur le chantier, nous avons constaté que les travaux avaient beaucoup avancé.

Alexandre nous a expliqué comment les animateurs de « Charente-Nature » ont travaillé avec les messieurs du chantier pour essayer de sauvegarder les animaux.

 

 

Deux en particulier sont protégés : la loutre et le vison d’Europe.

 

Nous avons également regardé le nouveau parcours de La Nouère.

Et enfin, nous avons fait un jeu dans lequel il fallait retrouver la photo du paysage avant/après.

Beaucoup d’entre nous se souviennent de cet endroit arboré avant les travaux…

Nos recherches sur la Nouère là :

 

Visite du chantier LGV

Jeudi 21 novembre, deux messieurs du chantier de la LGV sont venus dans la classe pour nous donner des explications sur la construction de la ligne à grande vitesse.

Ils nous ont distribué des gilets jaunes et des casques et ils nous ont expliqué les consignes de sécurité pour la visite.

Nous sommes arrivés sous un très gros pont, un viaduc à 9 piles.

Un monsieur nous a expliqué comment les grosses poutres en métal étaient assemblées.

En dessous il y a une sorte de treillis comme les ponts que nous avions construits en classe.

C’est un pont « mixte » car le tablier sera en béton alors que les poutres sont en métal.

Il mesure environ 250 m de long.

Ils vont couler le tablier sur les morceaux de fer que l’on voit ci-dessous :

Charlotte a demandé au monsieur si le pont pouvait s’écrouler. Celui-ci a répondu que normalement non, que lorsqu’il serait fini, ils feraient des tests « dynamiques » et « statiques ».

Comme nous avions fait en classe avec nos ponts en papiers ! souvenez-vous :

Ensuite, nous avons observé une pile du pont, construite grâce au coffrage réalisé avec les « palplanches ».

Il y avait de l’eau au fond car nous étions au niveau de la nappe phréatique.

Ensuite, nous sommes allés voir les GROS engins…

Des tombereaux…

Des pelleteuses : 6m3 par godet, elle pèse 90 tonnes…

Une pelleteuse sert à creuser la terre et à la déplacer.

Le monsieur de gauche est le responsable du terrassement sur 20km de la ligne.

Le monsieur de droite est un mécanicien, il répare les engins directement sur le chantier.

Ils nous a parlé avec passion des pelleteuses et tombereaux.

Nous sommes montés dans le godet. Le monsieur l’a posé par terre pour qu’on puisse monter dedans.

Certains étaient très impressionnés par sa grande taille !

Ce tombereau est l’un des plus gros, il peut transporter 100 tonnes de terre !

Les roues sont plus grandes que des adultes et le pneu fait environ 2m.

Une dernière photo avant de rentrer à l’école… un peu boueux !

Nous sommes retournés sur le chantier avec Charente-Nature pour observer la Nouère. Cliquez sur la photo.

La nouère/Au pays de l’eau avec Charente Nature

 Au pays de l’eau avec Charente-Nature

 

Mercredi 13 novembre, Alexandre l’animateur de l’association « Charente-Nature  » est venu nous présenter le pays de l’eau :

Nous devions utiliser les éléments de la valise pour créer une maquette complète…

 

Nous avons ensuite visité le chantier avec Lisea. Cliquez sur la photo.

 

 

Les ponts

Sortie d’observation au lieu-dit « Jarousson »

Nous sommes allés observer le tronçon de chantier de la LGV à Linars.

Sur place nous avons réfléchi : qu’étaient-ils en train de construire ?

Certains d’entre nous pensaient qu’ils construisaient un pont.

D’autres disaient que non, les trains ça ne peut pas rouler sur un pont…

Nous avons observé deux gros tas de pierres, deux piliers, un petit pont en béton et de nombreux engins.

Nous avons réalisé des dessins d’observation pour suivre l’évolution du chantier.

Nos dessins d’observation :

 

Nos recherches sur les ponts

A notre retour en classe, nous avons essayé de construire le pont de la LGV en papier.

Tout d’abord, il fallait trouver une idée pour faire tenir le tablier.

Certains ont essayé de faire un tablier plus étroit :

ou un tablier plus épais :

Quand finalement, Noa a eu l’idée de fabriquer un pilier :

Ce qui semble bien fonctionner !

Alors d’autres groupes ont essayé de faire des piliers… pas toujours assez solides !

1er essai : les piliers étaient trop petits et le tablier n’était pas assez solide.

2e essai : les piliers ne sont pas assez solides, le tablier ne tient pas.

3e essai : le tablier tient bien, mais il y a beaucoup de piliers, ce qui gêne le passage des voitures.

 

Nouvelles recherches sur les ponts : les ponts en treillis

 

Nous avons observé des ponts sur des photos. Nous avons essayé de reproduire ces ponts en papier.

La technique du treillis :

 

 

Observations : le pont n’a pas tenu, les poutres étaient trop petites.

 

Solution : Pierrick a créé un pont avec une seule grande poutre qui tenait mieux :

 

 Nos recherches sur les ponts : ponts à poutres.

 

Nous avons construit de grandes poutres « en carré »

Le train roule bien, nous pensons que c’est le même pont que celui de notre chantier. (Linars)

La maîtresse a amené d’un collège une maquette de pont à poutre.

 

Nos recherches sur les ponts : pont en arche, pont en voûte.

L’arche tient le tablier.

 

Construire une voûte :

Un vrai puzzle !

Mais la route ne peut pas passer dessous !

Essayons autre chose :

Là, c’est le train qui va avoir du mal à passer dessus…

Mais il s’agit d’un pont en poutre pas en voûte !

Cela commence à ressembler à une voûte…

Emma commence à trouver la solution…

Ensuite, nous avons travaillé sur La Nouère avec Charente-nature :

Projet LGV/Nouère

Retrouvez le travail des CE1/CE2 sur le projet LGV/Nouère.

Nous avons tout d’abord travaillé sur les ponts. Cliquez sur la photo.

Nous avons étudié le pays de l’eau et La Nouère avec Charente-Nature. Cliquez sur la photo.

 

Nous avons ensuite visité le chantier avec Lisea. Cliquez sur la photo.

Nous sommes retournés sur le chantier avec Charente-Nature pour observer la Nouère. Cliquez sur la photo.

Nous avons observé la Nouère sur le chantier : en crue ?

Nous préparons notre journée « ricochet » à Nautilis :